Lettre hebdo de René !

08 juillet 2018

Même au foot, le collectif paie !

Lettre hebdo de René N° 108

 

Même au foot, le collectif paie !

 

Je regarde le foot car j'aime voir de bons matchs !

Oui c'est un sport pourri de fric comme le tennis ou autre

discipline.

 

Oui nous le savons. De même et contrairement au foot

féminin, des agressivités négatives nuient à la qualité de jeu.

 

Je ferai deux remarques sur la coupe du monde en cours !

 

La première, c'est que le collectif paie. C'est sans doute la réussite

de Deschamp : avoir su réunir des personnalités différentes et

variées et refuser la super vedette qui impose que l'on joue autour

de lui !

 

Collectif et détermination, le contraire de l'esprit macroniste

qui a pour philosophie l'individualisme et le renoncement aux

valeurs républicaines ! Pourtant, il viendra faire le guignol

à la demi-finale au grand plaisir des journalistes moutonneux !

 

La deuxième, corollaire à la première, c'est que justement ce

sont avant tout les goals les héros de cette coupe du monde !

Combien d'équipes défaites grâce à leurs exploits !

 

Les " vedettes " sud américaines de Paris St Germain ou autre

club de renommée n'ont pu évité la défaite de leurs équipes.

Notons qu' à l'époque de la mondialisation, les Etats Unis et

la Chine qui menacent la paix partout sont absents des terrains !

C'est en quelque sorte une respiration qui montre que l'on peut

construire d'autres liens sans eux !

 

Sur l'Europe justement, il est temps que le débat se concentre

sur les aspirations populaires de notre temps.

 

Plan A, Plan B, soyons concrets, partons de ce que vivent les

gens ! Voilà d'ailleurs la peur des éditorialistes grassement

payés par les propriétaires des médias = que ces élections se

transforment en référendum pour ou contre Macron !

 

Bah oui, c'est que l'élite est minoritaire en nombre de voix !

 

 

 

 

 

Ceux qui ne font pas partie des premiers de cordée, c'est à dire

une très grande partie de la population, des infirmières et aide-

soignantes aux paysans victimes de l'industrialisation des terres

agricoles plus les intempéries provoquées par le réchauffement

climatique, les étudiants avec qui le pouvoir joue à la roulette

russe aux retraités qui subissent les ponctions pour remplumer

les budgets d'Etat dont la priorité est de préparer des guerres

meurtrières et de sauvegarder le nucléaire à tout prix , et en fait

toutes les catégories de la population, oui ça fait beaucoup de voix !

 

A condition que celles-ci ne soient pas dévoyées !

 

Avec l'extrème droite qui surfe sur cette imbécilité mondiale

nommée racisme. Rappelons à ce propos que ce ne sont pas

les flics qui créent ces climats malsains mais avant tout les

gouvernements capitalistes qui se font une guerre commerciale

au sein des pays qu'ils appellent " amis ", c'est à dire pour une

très grande partie des dictateurs protégés ! Nous pouvons le

constater en Turquie, en Israël, en Egypte sans parler d'un

nouveau territoire d'esclavagisme en Lybie, merci Mr Sarkozy !

 

Nous devons tirer les leçons de ce dépouillement dans tous les

domaines du peuple grec !

 

L'avenir à gauche ne se trouve pas dans des histoires d'égos !

A ce propos, Mr Hamon devrait clarifier ses positions sur

l'Europe ! Le PCF devrait réfléchir sur cette construction

internationale que tente Mélenchon car c'est bien l'avenir !

 

Comme au foot, détermination et collectif ! Alors nous avancerons !

 

René LE BRIS - Canal blog, - 8/07/2018 

Posté par LE BRIS RENE à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2018

europe des marchés ou des peuples ?

LETTRE HEBDO DE RENE N° 107

 

 

L'Europe des Marchés ou l'Europe des peuples solidaires ?

 

 

L'EUROPE DES MARCHES se réunit annuellement avec

leurs collègues du monde libéral , rencontre aux allures de

coloque, mais très fermée , ce groupe mondial appelé

BILDEBERG.

 

Il y a là du beau monde, représentants de la droite classique

et des sociaux démocrates.

 

Qu'on en juge :

 

En Juin 2016 à Dresde : parmi les invités, on trouve Henri de

Castries, AXA, Barbizet, Artémis, Nicolas Baverez, Laurent

Fabius, Edouard Philippe, Christine Lagarde.

 

Turin Juin 2018, Cardinal Pietro Parolin, Barbizet Patricia,

Blanquer , Bonverot, De Castries, Cazeneuve (!), Enié Bernard

du ministère des Armées, Patino Bruno d'Arte, Pouyanné de

Total.

 

Si en France, certains(nes) parlent de haute trahison, les

invités bien sûr haussent les épaules en disant que ce sont

de simples échanges sur le monde économique !

 

Bah oui tiens ! destruction d'emplois, fin de services publics,

droits sociaux en baisse, concentration de la démocratie locale

par la mise en place de métropoles, criminilisation de toutes

contestations, l'écologie perçue uniquement sous l'angle

capitaliste d'ouverture des marchés, bref toutes les politiques

subies par les peuples européens qui a pour conséquences

le développement des politiques nationalistes avec la montée

des forces faschisantes !

 

Quel beau bilan pour ces hommes et ces femmes qui pour le

coup déclarent publiquement leur mépris à ceux d'en bas,

ceux qui coûtent un " pognon dingue " aux actionnaires !

 

Nous voyons en Grèce le résultat dramatique de ces orientations

libérales !

 

A ce propos, Francis WURTZ dans une chronique de l'Huma

Dimanche du 28 Juin exprime bien la réalité : " une dette

allégée, étalée, nullement supprimée, et une nouvelle injonction :

la Grèce est sommée de réaliser un excédent de 3,5 % jusqu'en

2022. Irréalisable et inhumain ".

 

Et de mettre le doigt sur la contradiction centrale qui oppose

une Europe des Marchés et une Europe des peuples.

 

C'est bien pourquoi le Parti de Gauche a raison de clarifier

les positions de la gauche radicale au niveau Européen.

 

Malheureusement, en France le PCF lorgne encore du côté du PS,

Hamon continue de bafouiller lamentablement, le NPA qui attend

toujours la révolte spontanée des masses préfère l'alliance avec la

secte de Lutte Ouvrière ! L'Alternative de Gauche n 'est pas

dans une dynamique unitaire.

 

Les Insoumis ont donc une responsabilité particulière. Ils doivent

mener des campagnes populaires sur le terrain et en même temps

améliorer la démocratie interne tout en élargissant la participation

des gens en développant des Assemblées Citoyennes sur le terrain

municipal comme dans les circonscriptions électorales.

 

La lutte des classes s'aiguise. C'est bon signe car cela veut dire

que malgré la domination idéologique des médias, les partisans

du capitalisme sont sur la défensive. A nous de croire encore

à l'Alternative ! Nous n'avons pas le choix !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 02/07/2018

Posté par LE BRIS RENE à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2018

Des lois pour toute maltraitance !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 106

 

 

DES LOIS POUR TOUTE MALTRAITANCE !

 

 

Il y a des situations intolérables qui suscitent de

l'indignation, et puis le temps passant, nous oublions.

 

Cela concerne des brutalités, voire des meurtres,

qui pour des raisons d'Etat ou de puissance patronale,

restent impunis. Cela doit s'arrêter.

 

Ainsi, Filoche dans l'Huma Dimanche, décrit comment

vivent des employés dans leur entreprise :

" voilà, ils font dix heures par jour sans pause, dans une

chaîne nationale de ventes de meubles. Les CDD ne sont pas

écrits, même au bout de deux mois. La Chef du personnel

hurle sur les vendeurs au moindre prétexte. Un salarié

malade a du mal à obtenir le " droit " d'aller aux toilettes.

Ils sont dix, alors pas de délégués. ".

 

Plus loin Filoche témoigne du comportement patronal

pour faire face à la réclamation d'un salarié sur l'obligation

des pauses : "il convoque tous les salariés ensemble dans

son bureau, et leur tend un papier à signer selon lequel ils

affirment avoir effectivement eu droit à toutes leurs pauses

toute l'année écoulée. Pris de peur, les jeunes signent. ...".

 

Ce comportement patronal, nous pouvons en multiplier

par mille ! Pourquoi ? Car sans délégués, l'Entreprise

est entièrement aux mains du Patron ! Et certaines et

certains nient encore le lien de subordination !!!

 

Et bien cela doit être puni, en premier lieu par l'interdiction

de gérer toute entreprise !

 

Dans une chronique économique, Pierre IVORRA témoigne

" chez ce grand fabricant multinational de peinture, des cadres

m'ont avoué maquiller leurs feuilles de temps et dissimuler ainsi

tout le surtravail effectué afin de remplir leurs objectifs."

 

Et encore : " Dans ce réseau national de dépannage automobile,

les ouvriers et techniciens sont priés de travailler à la demande,

y compris la nuit et le week-end sans que soient respectés leurs

droits à des repos compensateurs.".

 

Est-il normal qu'en 2018 nous soyons encore à une situation

où domine la peur du patron, où on broie l'être humain

jusqu'à quelques fois le suicide !

 

Il est urgent d'obliger dans chaque entreprise de mettre en

place des CHARTES DE BONNE CONDUITE. Des règles

de vie qui existent déjà dans les ètablissements scolaires.

Charte qui serait négociée régulièrement entre tous les

salariés et les responsables des entreprises !

 

Un autre domaine aussi aurait besoin de chartes de bonne

conduite : c'est la fonction de gardiens de la paix, de forces

de l'ordre.

 

L'affaire AMADA : trois policiers étouffent un jeune beur

dans une arrestation musclée. Ont-ils voulu la mort du

jeune homme. Certainement pas, mais c'est bien le reflex de

haine collective qui a produit ce drame.

 

Et bien cela doit être puni, en premier lieu par l'interdiction

d'exercer ce métier ! Le racisme sème la mort, d'autant plus

quand la fonction peut et doit protéger des actes violents.

 

L'affaire BOULIN ! Un scandale d'Etat qui dure depuis

longtemps, comme l'affaire AUDIN !

 

Tout individu qui a suivi l'affaire Boulin est persuadé que ce

ministre a été tué. Et que ce meurtre impliquait des responsables

au plus haut de l'Etat.

 

Mais voilà, silence dans les rangs ! Et pourtant c'est grave !

Quelque soit le président, tous sont devenus des complices

de crimes. Prenons l'exemple des empoisonnements, des

enlèvements, des règlements de compte par guerre interposée !!!

 

Sur le plan économique, pour asseoir leur domination sur le

Monde, nos dirigeants ont des G7 ou G8 selon qu'ils punissent

ou pas certains d'entre eux !

 

 

Or comme le répète Mélenchon, il y a une organisation qui

existe, c'est l'ONU. Certains(nes) mettent en doute son efficacité.

Certes, ils ont à moitié raison, mais aussi à moitié tort !

 

Mais c'est une structure permanente qui oblige tous les pays

à collaborer. Comme l'UNESCO.

 

L'ONU est la seule organisation à suivre les guerres.

L'OTAN est une organisation, qui comme d'autres, provoque

les guerres.

Les migrants sont les premières victimes des guerres et de la

gigantesque foire de poignes des multinationales.

Or qui met des frontières pour interdire l'accès à la vie des

migrants; ceux qui les aident devraient être décorés, et bien

au contraire, ils sont pourchassés par la police et jugés !

Les mêmes qui font ça, quelque soit la religion, prétendent

dans des lieux de culte que les hommes sont tous frères !

 

Nous voyons que le tribunal pénal international est limité

à rendre de la justice en fonction de ce que l'on appelle

" le réalisme politique " !

 

Et bien la Maltraitance n'a pas de frontières !

C'est donc aux citoyens(nes) du monde entier de se prononcer

pour la Liberté de pensée, pour le droit d'être CITOYEN dans

le monde économique, pour le droit de DESTITUER des

Chefs de Gouvernement par l'ONU en cas de maltraitance

des peuples. Faut pas rêver ? Tout est question d'y croire !

Autrement, nous serions encore dans le temps des seigneurs

et des serfs ! L'actualité, c'est d'en finir avec les saigneurs !

 

René LE BRIS - Canal blog - 24/06/2018

Posté par LE BRIS RENE à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2018

La méthode RUFFIN !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 105

 

 

AMPLIFIONS LA METHODE RUFFIN !

 

 

" Déjouer la Résignation " crie RUFFIN!

 

" ... soit, que proposait " notre gauche " ? Des divisions

infinies, des appareils qui se chamaillent entre PC, PG,

EELV, avec LO et le NPA à côté ?

... cette mondialisation, ce libre-échange se sont

installés grâce à la complicité des diplômés, des cadres,

des enseignants. Ces corps intermédiaires les ont acceptés,

ne se sont pas révoltées contre eux : elles ont encore voté

majoritairement "OUI" en 2005, au traité constitutionnel

européen ...

... la pédagogie, c'est le reflexe d'organisations habituées

aux " candidatures de témoignages " qui visent à " Faire

avancer des idées " , pas à gagner du pouvoir. ...

... A défaut d'un programme, je défendais une ligne binaire :

nous contre eux, nous les petits, les travailleurs, le bas, contre

eux, les gross, les actionnaires, le haut. "

 

Cet article, trop long pour cette lettre, se trouve dans

" le monde diplomatique de Juin 2018 ".

A lire et à faire lire.

 

Cela rappelle le positionnement de Roger MARTELLI

avec ce cri : " pour continuer d'exister le Front de Gauche

doit dépasser son statut de simple cartel ".

 

Et MARTELLI de questionner : " le PCF est-il condamner

au déclin ? ".

Mais dit-il plus loin, la question ne se pose pas pour le seul

parti communiste : " Toute force critique existante

doit se demander si la survalorisation de l'intérêt particulier

est la meilleure façon de faire triompher le bien commun. ".

 

Et de conclure : " L'uniformité est un gouffre, mais la

parcellisation est une impasse. Sans l'apport de la diversité,

le commun tourne à l'unique, mais la seule addition des

singularités ne suffit pas à faire des communs. Or, c'est le

commun qui importe.".

 

 

 

 

Nous pouvons remarquer que le groupe parlementaire

des Insoumis montre la voie. Mais quelles actions communes

avec le PCF. Quels bricolages encore prévoient Hamon et

ce qui reste de Verts ?

 

Et pourtant il y a urgence !

 

Dans l'Huma dimanche du 13 Juin, FILOCHE nous indique

que la modification des bulletins de paie aura pour conséquences

un hold-up de 470 milliards en faveur des patrons ! C'est dit-il

la plus historique des " contre-révolutions Macron " !

 

Mais voilà , y a les élections européennes et c'est bien parti pour

le chacun pour soi !

 

Saluons une fois de plus la lutte héroîque des cheminots !

 

Une triste nouvelle pour moi : mon frère est décédé samedi :

il fut un militant très actif dans les années 60. Ses obséques

auront lieu Vendredi 22 Juin à 11 heures au crématorium

de CAEN.

 

René LE BRIS - Canal Blog - 17/06/2018 

Posté par LE BRIS RENE à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2018

LE PDG DE LA FRANCE : MACRON !

lettre hebdo de René N° 104

 

 

LE PDG DE LA FRANCE : MACRON !

 

 

Ce Macron gère notre pays comme un pdg à la mode !

C'est lui le Chef !

Un Chef libéral, c'est à dire dans la conjoncture actuelle

quelqu'un qui n'est ni de droite, ni de gauche, mais

uniquement du parti du fric et de l'élite !!!

 

Son gouvernement, il l'a fait en fonction de cette gouvernance

que l'on retrouve dans toutes les grandes entreprises : des

gestionnaires pour satisfaire les gros actionnaires, de l'écran

de fumée avec du casting ciblé !

 

Ainsi en est-il du premier ministre, un mec de droite qui joue

le rôle du tueur , comme celui qui vient d'être nommé PDG

de Carrefour ! Le 1er Plan de Bompard, 243 magasins de

fermer, 1900 postes supprimés !

 

Un tueur ne badine pas avec le personnel : ainsi bouscule-t-il

son propre personnel, la maltraitance au travail, il connait !

Il veut en faire autant avec les députés : pour faire plaisirs

aux gogos qui ne veulent pas faire de la politique et qui

pensent que l'engagement politique, c'est pour les fainéants,

alors il essaie de faire passer en force les lois qui ont pour

point commun la dégradation de la vie quotidenne du peuple !

 

C'est donc bien en fait la révélation des valeurs de la droite :

le seul plaisir que les citoyens-nes doivent avoir dans leur vie,

c'est la soumission aux dieux patronat. Donc, l'éducation des

enfants, l'épanouissement personnel, le temps de s'aimer,

l'engagement citoyen de solidarité, prendre soin de son corps,

tout cela doit être subordonné avant tout à la production

comme priorité absolu ! Et çà, selon les intérêts immédiats

des gros actionnaires ! D'où les suppressions d'emplois et

les galères au boulot !

 

Les autres ministres ont été choisis selon deux critères :

l'obéissance absolue ou le marketing ! exemples pour le

premier critère, la santé, la justice, le travail, l'agriculture.

Deuxième critère très éclairant, l'écologie ! Hulot est le

parfait symbole publicitaire à la condition d'obéir au roitelet !

 

Mais pour montrer qu'il est bien le seul maître de la

communication, les journalistes et photographes sont triés,

à l'Elysée comme sur les plateaux de télévision, et pour

tromper le peuple, il invite Médiapart et Bourdin sachant

qu'il a tous les moyens ensuite pour redresser une mauvaise

com !

 

Il peut compter notamment sur Christophe BARBIER

qui fait office de ministre de l'information sur BFMTV.

Et puis un autre " grand " journaliste essaie de lui construire

une opposition raisonnable, c'est à dire libérale socialiste,

c'est le rédacteur en chef de Libé Laurent JOFFRIN.

 

Un point commun aux deux rédacteurs, déconsidérer au

maximum Jean Luc Mélenchon.

 

Mais Macron a une autre arme, très puissante, ce sont

les lobbyistes !

 

Ainsi la lutte héroïque des cheminots qui, quelque soit le

résultat futur, sera un exemple à suivre dans la résistance

nécessaire des salariés aux méfaits du capitalisme !

 

La directive européenne, toujours évoquée par les

parlementaires libéraux, que ce soit pour les compteurs

Linky ou pour le rail, c'est tout simplement des directives

pour le compte d'entreprises privées qui souhaitent faire

du transport sur quelques lignes rentables ( d'où la fermeture

pour les autres ) comme le changement de compteur dit

" intelligent " par ENEDIS prépare la privatisation complète

d'EDF et la rentabilité financière de l'opération imposée

par le BIG DATA ! Quant à l'écologie, on s'asseoit dessus !

 

Dans le dernier numéro de " Logement et Famille ", un

militant de la Confédération National du Logement écrit :

" Nous devons toujours lutter contre une loi, tant en matière

d'habitat que de consommation, qui va venir restreindre les

droits des usagers. Nous n'avons jamais fini de nous battre,

de motiver les habitants à lutter ensemble car chaque année

apporte son lot de combats.

 

 C'est réellement un exercice au quotidien, surtout en cette

période où les gens succombent à la tentation du repli sur soi

et aux intérêts plus individuels. La lutte collective n'est plus

un modèle évident et la conscience politique n'est plus un

moteur aussi puissant qu'il y a encore quelques années. ...".

Nous en arrivons au débat sur les perspectives !

 

Macron veut faire des Européennes un rassemblement

des élus(es) sans principes ! Peu importe d'être de droite

ou de gauche, soyons tous pour l'Europe !

L'attitude du président des Etats Unis est un point d'appui

pour sa stratégie !

 

Mais à la gauche radicale ?

 

Certains opposent le projet par rapport au programme.

 

Pour moi le projet, pour un anti-capitaliste , c'est le

socialisme, le contrôle citoyen de la production, la

planification écologique, la paix dans le monde.

 

Le programme, c'est justement des objectifs opérationnels

pour arriver à la réalisation du projet.

 

Un moyen opérationnel, c'est la recherche de l'unité pour

réaliser un programme commun qui donne un élan

supplémentaire aux luttes en créant notamment l'espoir !

 

Or la situation n'est pas brillante !

Un espoir, un texte alternatif pour le congrès du PCF

préconise une démarche commune avec la France

Insoumise.

 

Mais au sein de FI, il y a un obstacle de taille : le manque

de démocratie, on le voit une fois de plus dans la façon

dont les candidats(es) sont désignée(ées) pour les

élections européennes ! Dans le Calvados par exemple,

beaucoup ne connaissent pas la militante choisie !!!

 

  En fait, dans toutes les organisations, d'Ensemble au

Parti de Gauche en passant par le PCF pour parler des

forces alternatives les plus actives sur le terrain,

beaucoup recherchent avant tout la division politique

s'abritant comme pour le NPA sur d'éventuels convergences

de luttes, sur des débats abstraits sur l'émancipation ou sur

la nécessité de renouer avec le PS pour d'autres !

 

Imaginons un noyau dur Insoumis/PCF s'appuyant sur des

Assemblées citoyennes sur des objectifs de programme

concrets, alors d'autres forces rejoindraient cette dynamique

et nous pourrions alors envisager l'avenir avec sérénité !

Sachant que l'espoir fait vivre !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 10/06/2018

Posté par LE BRIS RENE à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2018

les pagailles de Macron, ça suffit !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 103

 

Les pagailles de Macron sur tous les fronts !

 

Qu'il était joyeux Macron à saluer les joueurs de Rugby

de Castres et de Montpellier, avec un colosse derrière lui,

peut être son futir garde du corps et puis " toto " , celui qui

a mis ce noble sport dans les profondeurs du tournoi des

cinq nations !

 

Pas de quoi pavoiser pourtant : au-delà des conflits sociaux,

c'est toute la France qui est bousculée avec violence dans

tous les domaines : logements, soins, handicaps, retraites,

chômage, agriculture, relations internationales, biodiversité,

médias, éducation ! pas un secteur manque à l'introduction

du mercantilisme, de l'individualisme conduisant à la

sélection par le fric, des biens communs frappés de privatisation.

 

Oui il est temps, comme le 26 Mai, de réagir !

Reste aux mobilisations sociales de se donner un cap politique.

Pour se faire, il faut écarter deux dangers : les poussées

"nationalistes" où se cachent les fachos, que cela soit Marine ou

Maréchal, c'est la même purée de haines contre l'individu,

cachant en fait le goût du fric mais pour les seuls blancs !

 

Mais un deuxième danger guette dans les mois qui viennent :

la fusion de deux obstacles, le sectarisme comme ce que

certains appellent " la réconciliation " !

 

Le sectarisme, nous connaissons, ce sont les mêmes visages.

 

Les manoeuvres pour refaire une option " réformiste " à la

mode " union du centre et de la gauche ", cela n'est pas encore

d'une clarté absolue, mais elles apparaissent ici ou là !

 

Avec le plan " Borloo " par exemple : comme si ce plan allait

faire disparaître les taux de chômage importants des quartiers,

les discriminations diverses, la perte de services publics de

proximité !

 

 

 

 

 

 

 

Avec la bande de trois sur le plan syndical : leurs leaders ne

veulent pas s'immiscer dans des rapports politiques ! mais

Laurent BERGER se permet de rencontrer seul en catimini

Macron, il bouffe avec Luc BERILLE et Philippe LOUIS

respectivement responsables UNSA et CFTC. L'Obs nous

le dit : Berger ne souhaite pas l'échec de Macron, il a même

" une conscience politique aigue ".

 

A ce propos, dans le très riche " MARX le coup de jeune "

de l'Humanité Dimanche, , un débat entre BERGOUNIOUX

Alain, socialiste, Pascale FAUTRIER, écrivaine, et Guillaume

ROUBAUD-QUASHIE, directeur de la revue du PCF

" cause commune " est éclairant. Voici quelques extraits :

 

Alain BERGOUNIOUX : Marx voyait que le mal social

venait de la combinaison de la propriété privée des moyens de

production et de l'économie de marché, et plaidait pour

l'appropriation totale des premiers et la suppression de la

seconde. Or toute l'histoire du XXéme siècle montre que ce

qui a été tenté sur ce terrain s'est traduit par des impasses,

parfois tragiques ... Si les idées de Marx ont alimenté le

programme de l'Etat providence, il s'agit ici d'un équilibre

entre le marché et la démocratie, entre le capital et le travail,

et ce n'est pas ce qu'il proposait.

 

Pascale FAUTRIER : On a passé les cinquante dernières

années à criminaliser Marx et la pensée marxiste en les

considérant comme des causes efficientes des tyrannies

totalitaires qu'on a appelées communistes, et qui étaient

en réalité stalinienne et maoïste. Or si on regarde avec plus

de réalisme, on peut s'apercevoir de tout l'apport bénéfique

lié à Marx et à la pensée marxiste. Les Etats providence,

en particulier en Angleterre et en France, ont appliqué en

1945 une partie du programme du Manifeste du Parti

Communiste de 1848, écrit par un jeune homme de 30 ans,

qui expliquait qu'il faut nationaliser les grands moyens de

production. ...

 

Guillaume ROUBAUD-QUASHIE : ... A la fin du XXeme

siècle, on peut comprendre pourquoi ce Marx qui a tant fait

rêver a pu faire place à l'idée que -- on a essayé, ça n'a pas

fonctionné --. Depuis 10 ans, c'est différent. La comparaison

ne se fait plus entre un -- socialisme réel -- qui ne répondrait

pas aux aspirations et un capitalisme qui y répondrait mieux.

 

Notre époque est même marquée par une contradiction

fondamentale que Marx avait pointée : alors que notre

capacité de développement et de création n'a jamais été

aussi forte, le capitalisme est devenu un frein gigantesque....

 

Entre ceux et celles qui galèrent au travail, voire à ce

propos la conception de management du premier ministre,

et ceux et celles qui par manque d'emplois se marginalisent

dans des occupations diverses qui leur donnent des moyens

de survivre, la souffrance sociale est partout. Et dans le

milieu rural, nous trouverons bientôt des villages " mouroir "

avec quelques agriculteurs/trices plongés-ées dans des

productions agricoles industrielles.

 

Notons pour finir le livre d'un jeune sociologue et écrivain

" qui a tué mon père " Edouard LOUIS qui crie : " les pauvres

ne sont pas exclus, ils sont persécutés ".

La journaliste Maud VERGNOL lui pose la question :

" à la fin de votre roman, votre père vous lance : " tu as raison,

il faudrait une bonne révolution ! C'est un appel ?

Réponse d'Edouard : " il s'est complètement transformé. Lui

qui a voté FN toute sa vie, désormais il critique le racisme.

Lui que j'ai entendu dire : " il faut tuer les pédés ", il me

demande de lui parler de l'homme que j'aime ... On atteint

un tel niveau de violence politique en France que nous n'avons

plus le choix. Oui, je suis dans un état révolutionnaire. Et si j'ai

écrit " qui a tué mon père ", c'est que j'appelle à mettre toutes

les forces de l'art, de la littérature, de la politique, du

journalisme à lutter ensemble pour arrêter Macron, et toute

la violence qu'il porte avec lui.

 

Oui, après le 26, la lutte continue !

Les insoumis viennent de lancer une campagne nationale

sur la pauvreté qui se prolongera plusieurs mois !

L'urgence est aussi de mettre des jalons pour un programme

non pas de fausse réconciliation mais de transformation

sociale radicale du capitalisme.

Il ne s'agit pas de refaire une Union de Partis qui se jalouseraient

des postes pour le futur mais de tendre à associer sous des

formes à déterminer les syndicats et les associations,

pourquoi pas avec des Assemblées Citoyennes au plus près des

lieux d'habitations de la population !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 03/06/2018

Posté par LE BRIS RENE à 16:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2018

Et maintenant, programme populaire ?

 

LETTRE HEBDO DE RENE N°102

 

 

et maintenant, programme populaire !

 

 

Même les coureurs du Giro revendiquent !

 

Il en est ainsi du monde capitaliste à l'époque de la

mondialisation !

 

" on a 20 ans pour changer le monde " !

 

Oui, la dégradation de la terre, des sols, la perte de la

biodiversité, les effets désastreux du changement

climatique, cela affectent 40% de la population mondiale.

 

L'extinction de nombreuses espèces animales est un témoignage

scandaleux de cette dégradation de vie sur notre planète.

La migration pourrait concerner plusieurs millions de

personnes d'ici 2050 !

 

Est-ce les préoccupations de notre gouvernement ? des diffuseurs

d'informations politiques dans les principaux médias ? Nenni !

Encore une fois, ce qui les intéresse, ce sont les courbes des

profits pour un pourcentage ridicule de gens ! Ils vont jusqu'à

minimiser les manifestations, à se faire le relai des consignes

du roitelet, à nier les arguments de l'opposition.

 

Dans ces réactions dominantes, un certain Courage dans l'Obs,

abîme une fois de plus, aussi bien Mélenchon et les insoumis

que Martinez et la CGT. Cet énergumène ose même opposer

ceux qui se battent, qui réagissent à ce qui serait des " progres-

sistes réalistes ". C'est à dire donc l'acceptation de cette

fameuse résignation comme ce discours " il y aura toujours

des riches et des pauvres ".

 

Dans le livre de Jacques-René Martin " Casse-Pierre ",

l'auteur fait parler Tocqueville sur la démocratie :

" savez vous pourquoi la révolution de 1789 a éclaté en

France plutôt que dans le reste de l'Europe " ?

 

 

 

 

" Et bien, la réponse tient dans le concept majeur de

centralisation administrative : la monarchie dépouillant

peu à peu la noblesse de son rôle politique, l'a transformée

de vraie aristocratie en caste parasitaire dont les privilèges,

moins oppressifs qu'ailleurs, parurent plus insupportables

à mesure qu'ils étaient moins justifiés par des services

rendus; l'administration attirant à elle toutes les affaires,

même les plus mineures, ôtait aux Français l'habitude et

le goût d'agir par eux-mêmes en s'associant; elle favorisait

le nivellement des conditions tout en maintenant isolées les

unes des autres les différentes classes; ainsi dans une

société plus avancée qu'ailleurs sur la voie de l'égalité, les

privilèges et droits féodaux n'étaient plus qu'une survivance

absurde que la Révolution fit enfin sauter; inscrivant l'égalité

dans la loi, elle consacra un état de fait, tout en accélérant

le processus... ".

 

Voilà l'enjeu de la lutte des classes aujourd'hui.

La centralisation du roitelet Macron, l'attitude " droit dans

ses bottes " du premier ministre, y compris dans ses

relations avec les salariés de son cabinet, l'écart de plus en

plus large entre les députés de la majorité parlementaire

et les aspirations du peuple, voilà des ressemblances qui

font que 1789 est sans doute plus d'actualité que Mai 68 !

 

Notre boulot est d'essayer de rassembler les différentes

catégories de la population autour de luttes comme par

exemple le maintien et le développement du service

public ! Comme à Fleury sur orne, avec la menace de

fermeture de la Poste de Fleury sur Orne. Non, la

révolution numérique ne doit pas être le prétexte à

un mal vivre ! Au contraire, les contacts humains sont

de plus en plus nécessaires ! Les souffrances que

subissent les retraités doivent cesser. Il est prévu

1800 logements de plus à Fleury ! Alors allons nous

accepter l'intolérable. Cela ne concerne pas que

Fleury : la proximité va de pair avec un mieux vivre !

Elus, syndicalistes, militants-tes politiques, population,

unissons nos forces pour maintenir de vrais Postes

dans l'aménagement du territoire, de la présence

postale dans tous les nouveaux quartiers et non le siège

du tabac PMU pour effectuer des opérations qui

demandent de la qualité et de la discrétion !

 

 

De partout des mobilisations doivent accompagner une autre

nécessité : beaucoup parle de " front populaire ".

Mais encore faut-il tenir compte justement du passé : 36 a été

victime à terme d'un gouvernement socialiste à la Hollande de

l'époque ! Le contenu programmatique est donc essentiel.

Est-ce difficile de se réunir par exemple à quatre par orgas,

parité bien sûr hommes/femmes, à inviter les syndicats et les

associations à des entretiens pour connaître leurs priorités

revendicatives, à convoquer des assemblées citoyennes ensuite

au plus près de leur lieu d'habitation pour leur présenter

un projet et ainsi de créer des fondations solides pour un

avenir de qualité ! Chiche Hamon ? Chiche Laurent ?

Chiche Mélenchon ? Chiche Besancenot ? Chiche Ruffin ?

Chiche Autain ? etc... etc...

 

Utopique cette demande ? Pourrons nous dépasser les

clivages futurs des élections européennes ? Oui, cela

n'est pas facile, mais les souffrances du peuple méritent

une accélération dans les propositions unitaires.

 

Macron, 1 an ça suffit ! Donnons nous les moyens pour

que l'on ne dise pas l'année prochaine : 2 ans, ça suffit !

 

Le 27 Mai 2018 - Canal blog -

René LE BRIS

Posté par LE BRIS RENE à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2018

Des obstacles à lever pour gagner !

LETTRE HEBDO N° 101

 

 

Des obstacles à lever pour gagner !

 

 

Chaque camp a des obstacles pour parvenir à appliquer

soit la politique de casse générale pour protéger les riches

ou au contraire pour parvenir à une autre politique

pour un monde nouveau où chaque citoyen-ne-

pourrait s'épanouir en toute tranquilité !

 

Pour les forces de droite, que ce soit les Républicains

ou les Macronistes, l'obstacle est la mobilisation unitaire

des forces sociales. La lutte courageuse des Cheminots

est un exemple positif qui montre la voie !

 

Pour les forces de gauche, l'obstacle est la résignation !

 

Résignation alimentée par les médias qui ont deux stratégies

principales : " le pays a besoin de réformes, ceux qui sont

contre sont des conservateurs " ! Emettre donc des interrogations

dans les esprits en présentant les avancées revendicatives de

certains secteurs comme des privilèges !

 

Deuxième stratégie : " le pays est freiné par des forces

intermédiaires qui freinent les réformes " ! Rejeter donc

tout esprit de concessions, le temps de distribuer des

miettes est terminé ! Même Borloo est jeté aux orties !

 

D'où la rage de Berger au niveau syndical ou de Joffrin au

niveau politique ! Le ministre de l'information dans son

fauteuil de BFMTV, Christophe BARBIER peut même se

permettre d'assimiler la situation en Italie par un trait d'égalité

entre Le Pen et Mélenchon !

 

Ce qui est sûr, s'il est vrai que l'unité retrouvée dans la Fonction

Publique est importante comme l'affirme Martinez de la CGT,

cela ne suffit pas ! Je me tue à répéter que nous devons lever

l'obstacle de la division politique au sein de la gauche radicale.

Dans ce contexte, le comportement de Lutte Ouvrière est

déplorable ! Ras le bol des " purs et durs " en culotte courte !

 

 

 

A ce propos, au-delà du problème programmatique commun,

je prendrai un exemple local. La Poste de Fleury sur Orne,

près de Caen. Cette ville n'est plus un village ! Elle a même

des prévisions en terme de développement en habitants et en

commerces.

Le Maire, très combatif, attend des arguments crédibles des

dirigeants de la Poste. Mais c'est comme pour Carrefour,

des responsables sont nommés PDG comme tueurs d'emplois !

La Révolution numérique a bon dos : " usagers, démerdez

vous avec votre smartphone ! ". En gros, toute relation humaine,

trop coûteuse est à éliminer ! L'important est d'accumuler

de l'argent pour le bien être des actionnaires !

 

Au dernier rassemblement, les syndicalistes comme les élus

ont souhaité un élargissement de la lutte : NOUS DEVONS

REPONDRE A CET APPEL ! C'est aussi comme cela que

nous arriverons à souder les différentes composantes de la

population !

 

L'urgence est là ! La politique macroniste fait des morts

dans les hôpitaux, la lutte écologique est détournée au profit

d'un capitalisme vert qui éloigne l'objectif de rapprocher

les consommateurs des producteurs, des plans entiers de

suppressions d'emplois sont planifiés pour détruire tout

service public, la professionnalisation des métiers est

remplacée par des emplois précaires sans formation,

le parlement ne sert plus à grand chose puisque c'est

le roitelet qui détermine à l'avance les votes, oui notre pays

est très malade, il est temps de réagir.

 

Espérons que le samedi 26 Mai soit une amorce de réaction

populaire importante qui fasse taire les pies médiatiques

qui polluent la combativité du peuple !

 

René LE BRIS - 22/05/2018 - Canal Blog -

Posté par LE BRIS RENE à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2018

Faut-il en finir avec le dollar ?

lettre hebdo de René N° 100

 

FAUT IL EN FINIR AVEC LE DOLLAR ?

 

Nous le constatons en terre de Palestine !

Le plus grand terroriste du monde s'appelle Trump !

L'exécutant honteux du massacre du 14 Mai, le premier

ministre israélien, n'est qu'un pantin pour défendre les

intérêts financiers des banquiers et industriels étasuniens.

C'est dans ce contexte qu'un autre exécutant, le sieur Macron,

tout en condamnant le massacre, envoie sur BFMTV chez

Bourdin son porte parole pour bafouiller le désir de " retenue "

du Chef de l'Etat ! Vous pouvez tuer mais avec retenue !

La correspondante Julia DELAGE, apolitique comme on le sait,

parle de la réaction légitime des palestiniens avec ses propos :

" à ce qu'ils considèrent comme leur terre " !

Voilà un scandale d'information de plus ! OUI LA PALESTINE

APPARTIENT AUX PALESTINIENS !

 

Alors le Dollar ? Ainsi, si l'on en croit les spécialistes économiques

à la mode libérale, l'Europe serait obligée de se plier au roi Dollar !

 

Pourtant, une alternative existe depuis le 15 Juillet 2014 : Les

BRICS ! Basée à Shanghaï, cette institution se veut se démarquer

des organismes comme le FMI ou la Banque Mondiale.

Cinq grands pays en font partie : Brésil, Russie, Inde, Chine et

Afrique du Sud. L'ancienne présidente du Brésil, Dilma ROUSSEF,

avait alors déclaré : " c'est une contribution importante pour la

reconfiguration de la gouvernance économique ".

 

De son côté, Anton Silouanov, alors ministre des finances russe,

déclarait, parlant de la création d'une Banque de développement

ayant pour objectif de financer de grands projets d'infrastructures

" il n'y aura pas de prêts de conditionnalités contraignantes, en cela

elle différerait du FMI qui exige des réformes structurelles et une

ingérence politique intolérable en échange de son aide ".

 

Dans L'Avenir en Commun, dans la résolution 62, il est dit :

 

" Un autre monde est possible. Plus juste, plus ordonné, plus

écologique et non soumis à la finance. Pour cela, de NOUVELLES

COOPERATIONS doivent être engagées et d'autres renforcées.

La France doit proposer une nouvelle alliance altermondialiste

pour changer le cours du monde. ".

 

 Et il est précisé : " Adhérer à la banque de développement des

BRICS et bâtir une nouvelle alliance altermondialiste avec les

BRICKS, ouverte à tous et fondée sur l'indépendance de chacun,

la coopération et le renforcement de l'ordre international légitime

de l'ONU

... Soutenir le projet chinois d'une monnaie commune mondiale

pour libérer l'économie mondiale de la domination du dollar. ".

 

Actuellement, les BRICS pèsent 45% de la population de la

planète, près du quart de sa richesse et les deux tiers de sa

croissance.

Les BRICS, c'est 3 milliards d'habitants alors que les pays

membres de l'OTAN, c'est 992 millions soient 14 % de la

population mondiale.

 

Les mesures économiques de TRUMP visent à essayer de

casser cette progression spectaculaire qui échappe aux

Etats-Unis.

 

Michel HUSSON, un des économistes atterrés, date les

politiques de Hollande et maintenant de Macron d'un

rapport de l'OCDE de 1994 !

Avec notamment cet argument : la législation de protection

de l'emploi vise à décourager les licenciements en les rendant

plus coûteux pour les employeurs. Mais elle peut aussi faire

hésiter ces derniers à embaucher du personnel nouveau.".

 

Et dit-il plus loin : -- dans le langage macronien, cela donne

cette phrase de Christophe CASTANER qui fustige ceux

qui choisissent de " bénéficier des allocations chômage pour

partir deux ans en vacances ". !

Dans l'idéal macronien, il faudrait remettre en cause le

salaire minimum ou encore le statut de la fonction publique.

 

Un autre HUSSON, Edouard note la différence entre Macron

et Trump : -- " Trump est d'abord un entrepreneur; il se

propose de faire venir ou revenir les entreprises aux Etats-Unis;

ensuite, l'Etat ne s'en mêlera plus, ce sera à la communauté des

affaires de réussir. Alors qu'Emmanuel MACRON est un

brillant produit de l'ENA qui, au fond, juge l'Etat indispensable

pour faire aboutir la politique économique. ...".

 

 Plus loin, HUSSON E. ajoute : -- " Trump a un obstacle

principal à surmonter, la perte de confiance dans le dollar.

La Chine, la Russie, l'Iran essaient de sortir du système

de l'étalon-dollar. C'est d'ailleurs la raison principale du

retour de la politique étrangère hostile à l'Iran et favorable

à l'Arabie saoudite ... ".

 

Les accords de Bretton Woods à la fin de la seconde guerre

mondiale affirmaient la suprématie du dollar américain

Si cela est encore vrai, pour combien de temps ?

 

D'autres mettent en avant la notion de " ordolibéralisme ",

pour expliquer la politique de Macron !

 

L’État doit donc intervenir dans la vie économique de deux façons :

en fixant des règles et en les faisant appliquer et respecter.



Valorisant l'ordre (en référence à la théorie augustinienne de l'ordre)

et la régulation par l’État (État-ordonnateur), l'ordolibéralisme

se distingue nettement sur ce point du libéralisme classique fondé

sur la dérégulation et le « laisser-faire ».



L'ordolibéralisme est cependant un libéralisme en ce que l’État doit

se cantonner à la fixation et à l'application de ces règles,

il ne doit pas mener de politiques économiques conjoncturelles,

mais se tenir à l'écart de toute stimulation macro-économique et

de tout dirigisme.



Cela se manifeste par les aspects suivants : décentralisation,

équilibre budgétaire (voire excédent) pour les finances publiques,

refus du plan et de la politique industrielle (les entreprises devant

s'auto-organiser), fixation des salaires par les partenaires sociaux

(patronat et syndicats) ce qui revient à abandonner la politique

publique des revenus, Banque Centrale indépendante de l’État

et centrée sur la stabilité des prix, ce qui est un refus de la politique

monétaire, refus de l'inflation, refus de la création monétaire massive

et/ou au profit de l’État, monnaie forte et refus des tactiques de

dévaluation, libre-échange commercial (ce qui implique une absence

de politique commerciale).



Pour les ordo-libéraux, une intervention de l'État dans l'économie

par des politiques économiques (surtout si elles sont conjoncturelles)

pourrait mener au chaos (crise hyper-inflationniste) ou alors à une

dictature, comme dans le cas du nazisme et du communisme

stalinien.

 

Voilà ce qui serait la philosophie macroniste en cours de réalisation !

 

Il est temps que le mouvement ouvrier revienne à des notions de

propriété sociale des moyens de production et de services au

profit des citoyennes et des citoyens, à la notion de planification

y compris écologique et à la participation active des acteurs(trices)

de la vie économique sur leurs lieux de production et de vie !

 

C'est aussi cela l'urgence de convergences programmatiques qui

fait tant défaut dans la lutte des classes aujourd'hui !

 

Je rappelle à ce propos que, ce qui a fait le succès de Mitterand en

1981, c'est le programme commun scellant l'unité entre le PS

et le PCF, aussi imparfait soit-il !

 

Alain KRIVINE récemment à CAEN parle de spontanéisme !

Hamon se considère comme le seul de gauche !

Le Parti de Gauche se cache derrière le programme des

Insoumis. Ensemble se gargarise de front imaginaire !

 

Comment dans ces conditions créer une dynamique de classe

sur une plateforme commune pour une transformation sociale

de la société !?

 

Il est temps de mettre en avant un autre front démocratique de

gauche, c'est à dire en enlevant tout esprit de sectarisme, tout

opportunisme en refaisant des alliances avec le PS, en fonctionnant

par des Assemblées citoyennes au plus près des réalités sociales.

 

 

Que Mélenchon soit le porte parole de ce front, pourquoi pas,

c'est de loin notre meilleur tribun !

A condition d'un fonctionnement démocratique avec des

élections pour les dirigeants de ce front, en respectant le

pluralisme pour sa composition. En refusant tout noyautage !

C'est possible, il suffit d'une volonté politique !

Alors les sectaires de tout bord seront marginalisés !

 

René LE BRIS - Canal blog - 15/05/2018

Posté par LE BRIS RENE à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2018

Mouvement, Mouvement, Mouvement social !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 99

 

 

" MOUVEMENT, MOUVEMENT, MOUVEMENT SOCIAL ! "

 

Que cela fait du bien ! Cette fête revendicative plurielle, colorée,

musicale, où s'exprime partout la solidarité et la fraternité ! Oui le 5 Mai

est une réussite avec ses trottoirs remplis de monde et l'effacement des

esprits de Chapelle. Si la France Insoumise était dans tous les cortèges,

elle se mélangeait avec les autres sans aucune idée d'hégémonie !

 

Dommage qu'à Caen les dirigeants du Parti de Gauche ont

failli briser cet élan populaire et unitaire en essayant de faire annuler un

bus car en désaccord avec certains(nes) militants(tes) insoumis ! La

meilleure réponse à ce comportement primaire, le car était plein !

Tant pis pour les diviseurs ! Tant mieux pour les insoumis démocrates !

 

L'Express a titré dans son dernier numéro : " Macron un an,

jusqu'ici tout va bien ... ".

 

Qu'est ce qui va bien : le service ferroviaire, les soins dans les

hôpitaux, la distribution du courrier, les relations du pôle emploi avec

les chômeurs, l'accueil des étrangers cherchant une terre de sécurité,

le pouvoir d'achat des retraités, la fin de vie du troisième âge ...

Nenni ! Mais de cette réalité, l'Express s'en fout !

 

C'est ici qu'il faut revenir au livre de Jean ZIEGLER

( les nouveaux maîtres du monde ) , militant socialiste 'révolutionnaire'

sur l'idéologir des maîtres !

Il nous parle ( en 2002 ! ) du Consensus de Washington ! Ce

dernier vise à la privatisation du monde. Que nous dit ce consensus :

 

- Dans chaque pays débiteur, il est nécessaire d'engager une réforme

de la fiscalité selon 2 critères = abaissement de la charge fiscale des

revenus les plus afin d'inciter les riches à effectuer des investissements

productifs, élargissement de la base des contribuables

 

- libéralisation aussi rapide et complète que possible des marchés

financiers

 

- Garantie de l'égalité de traitement entre investissements

autochtones et investissements étrangers afin d'accroître la

sécurité et, donc, le volume de ces derniers.

 

 

 

- Démantèlement, autant que faire se peut, du secteur public,

privatisation de toutes les entreprises dont le propriétaire est

l'Etat ou une entité para-étatique.

 

- Dérégulation maximale de l'économie du pays afin de

garantir le libre jeu de la concurrence entre les différentes

forces économiques en présence. Protection renforcée de

la propriété privée.

 

- Libéralisation des échanges au rythme le plus soutenu

possible, baisse des tarifs douaniers de 10 % par an.

 

- Favoriser le développement de ceux qui sont capables

d'exporter leurs biens, limitation du déficit budgétaire.

 

- Les subsides d'Etat aux opérateurs privés doivent être

supprimés. Les dépenses de l'Etat doivent être affectées

prioritairement au renforcement des infrastructures et

donc être prioritaires sur les autres.

 

Ziegler cite aussi Bourdieu : ." le fatalisme des lois

économiques masque en réalité une politique, mais tout à fait

paradoxale, puisqu'il s'agit d'une politique de dépolitisation. ".

 

Vous savez le refrain de Macron, ni droite, ni gauche ! mais en

fait les lois du Marché !

 

Et Bourdieu poursuit : " une politique qui vise à conférer une

emprise fatale aux forces économiques en les libérant de tout

contrôle et de toute contrainte en même temps qu'à obtenir

la soumission des gouvernements et des citoyens aux forces

économiques et sociales ainsi libérées ".

 

Mais les fronts de la Résistance avancent : du 1er Mai au 5 Mai,

des milliers de citoyens(nes) ont dit NON dans la rue !

 

Une nouvelle société civile planétaire existe de partout dans

le monde. Cette nouvelle société nous dit Ziegler a un ennemi

commun : le monolithisme ! Toute hiérarchie est bannie, elle

rejette l'uniformité ... et plus loin, il affirme :

 

 

 

 

 

" Trois convictions unissent ces fronts ( de Résistance ) :

 

- la nécessité d'instaurer la démocratie de base partout dans le

monde et dans tous les domaines de la vie collective;

 

- le refus des inégalités sociales entre les individus, entre les

générations, entre les sexes, entre les classes sociales, entre les

peuples et entre les continents;

 

- la nécessité de préserver la nature, l'air, l'eau, l'environnement

sanitaire et psychologique de chaque être humain. L'eau, la nourriture,

l'air que nous respirons sont , par eux tous, déclarés "biens publics".

 

Bien sûr, nous avons chacun et chacune des références humaines,

pour ma part, Ruffin, Autain, Coquerel représentent bien ces

aspirations. Ce qui est sûr, ayant traversé toute la manif de la

fête à Macron, j'ai pu voir la force de la France Insoumise !

 

La convergence des luttes, oui bien sûr, mais je crains déjà le

résultat du 7 avec les cheminots tant les appareils syndicaux

autres que la CGT et du SUD sont pressés de faire patte

blanche au pouvoir, mais il faut aussi la convergence

programmatique !

 

La colère populaire gronde mais il faut la réunir !

 

Dans le roman de Jacques-René MARTIN, il est évoqué

la révolte du peuple en 1830 contre Charles X :

" Quand l'omnibus s'arrête devant le palais-royal, Casse-Pierre

tire Basile de sa rêverie et l'entraîne vers la sortie.

Je préfère terminer à pied !

Un long moment, il observe le palais.

- C'est y que tu s'rais impressionné par la demeure royale ?

Parce que moi, pour dire, m'est antipathique c't'homme là

à vouloir revenir aux mauvaises habitudes versaillaises.

- Ne t'inquiète pas. Un roi qui cherche à censurer la presse,

qui opprime l'Université, qui donne aux riches le droit de voter

deux fois et qui voudrait rétablir le droit d'aînesse ne peut

qu'attirer mon mépris, et ma sympathie pour l'opposition.

(LES REPUBLICAINS à l'époque !) ".

 

En 1830, 2018 aujourd'hui !

 

 

 

Je terminerai cette lettre par une fin de chanson de Renaud

écrite en Janvier 1991 et une fin de poéme de Claude

Huret, prêtre ouvrier, militant anti-raciste !

 

Si tu veux, Président,

Marquer vraiment l'histoire

Et mériter la gloire

Pour au moins deux mille ans

 

Envoie tes régiments

Libérer la Palestine

Là-bas on assassine

Chaque jour des enfants

 

Envoie tes bombardiers

Raser la Maison Blanche

Ce sera la revanche

De tous les opprimés !

 

Ainsi finit ma lettre

J'hésite, je me tâte

Dois-je en rajouter quatre

Pour un dernier mot peut-être ?

 

-----------------------------------------

 

Tout autour de la terre

Nous ferons un chemin,

Par dessus les frontières,

Nous serrerons des mains.

Nous serons les maillions

D'une chaîne d'humains.

Et nous commencerons

La fête de demain,

La fête du bonheur

De toutes les couleurs.

 

rené LE BRIS, Canal Blog - 06/05/2018

Posté par LE BRIS RENE à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]