Lettre hebdo de René !

07 septembre 2018

La parole à Ziegler !

Lettre hebdo de René N° 114

 

La parole à Ziegler !

 

Mais avant, parlons de la dernière chronique de Francis

WURTZ, président honoraire de l'Union Européenne !

Il s'en prend à Mélenchon et sur ce sujet aux insoumis,

en prétendant que notre courant ne veut pas s'en prendre

à Macron !

 

Cela devient une habitude : faute de volonté unitaire,

faute d'arguments sérieux, certaines personnalités du PCF

essaient de faire croire que nous sommes un courant

opportuniste.

 

Et à chaque fois bien sûr cela se termine par un appel à voter

pour la liste qui sera présentée par le PCF !

 

Au passage, ceux-là oublient allègrement de faire le bilan

de la gauche en grèce et de la politique d'austérité du

gouvernement Tsipas qui au niveau de l'Europe, est présente

dans le groupe unitaire dont fait partie le PCF !

 

Aussi, la contribution du camarade Ziegler est franchement

un air pur dans cette tambouille politicienne du vieux monde !

 


Jean Ziegler : «Les oligarchies financières détiennent le pouvoir, pas le ministre de l’Ecologie»

Pour le sociologue et altermondialiste suisse, la démission de Nicolas Hulot illustre la faiblesse des institutions démocratiques face au capitalisme financier globalisé. Une absence de contre-pouvoir qui entraîne mépris du bien commun et destruction progressive de la planète et de la biodiversité.

De l’air irrespirable, une eau polluée, une nourriture empoisonnée… La Terre est en sursis, les hommes tombent malades, et pourtant un ministre de l’Ecologie démissionne du gouvernement français parce qu’il se sent impuissant face aux lobbys. Jean Ziegler, homme politique, altermondialiste et sociologue ne dénonce pas ces derniers qu’il appelle des «larbins» mais tout le système capitaliste, responsable selon lui de la destruction de la planète.

Vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations unies depuis 2009 et ancien rapporteur spécial auprès de l’ONU sur la question du droit à l’alimentation dans le monde, il vient de publier le Capitalisme expliqué à ma petite fille, (éditions du Seuil, 2018).

  •  

  • Que révèle la démission de Nicolas Hulot sur l’écologie et la politique ?

Dans son interview à France Inter, Nicolas Hulot a prononcé une phrase-clé : «C’est un problème de démocratie : qui a le pouvoir ?» Qui, en effet, a le pouvoir dans nos démocraties ? La réponse est claire : le capital financier globalisé. Ce n’est donc pas un gouvernement qui détient le pouvoir en la matière, et encore moins un ministre de l’Ecologie, aussi courageux soit-il.

  • Nos démocraties ne peuvent-elles donc rien faire contre le pouvoir de la finance ?

En France, et en Europe occidentale en général, il y a un formidable mouvement pour la protection de l’environnement et des solidarités importantes dans une société civile puissante, une bonne recherche scientifique, une théorie et une pratique de l’écologie. Ce mouvement est impressionnant, mais à l’heure actuelle il rencontre un adversaire plus puissant que lui : les maîtres du capital financier globalisé. Ce sont ces oligarchies qui gouvernent la planète. La démocratie française, comme toutes les autres, est une démocratie simulative. Elle fonctionne institutionnellement, mais elle n’a pas le pouvoir réel sur les choses essentielles, et notamment sur l’économie…

  • Qui œuvre en coulisse ? Les lobbyistes des puissances financières ?

Les lobbyistes ce sont des exécutants, des larbins. Les décisions sont prises par les oligarchies, c’est-à-dire des grandes banques ou des présidents de sociétés multinationales qui envoient ensuite des employés, des lobbyistes, pour imposer leurs points de vue et empêcher l’adoption de lois non conformes à leurs intérêts. Il y a à Bruxelles plus de 1 500 bureaux de lobbyistes.

  • Selon vous, ces oligarques qui dominent l’économie mondiale ont un «même aveuglement pour la planète et le sort des hommes qui y vivent».

Oui et ils sont les véritables maîtres de la planète. Ils ont créé un ordre cannibale du monde : avec d’énormes richesses pour quelques-uns et la misère pour la multitude. Je prends un exemple : selon la FAO, toutes les cinq secondes, un enfant en dessous de 10 ans meurt de faim alors que l’agriculture mondiale pourrait nourrir normalement 12 milliards d’êtres humains, soit pratiquement le double de l’humanité. Selon la Banque mondiale, les 500 sociétés transcontinentales privées les plus puissantes, tous secteurs confondus, ont contrôlé l’année dernière 52,8% du produit mondial brut, c’est-à-dire de toutes les richesses produites en une année sur la planète.

  • Dans votre livre Le capitalisme expliqué à ma petite fille vous écrivez que les dirigeants de ces grandes sociétés détiennent un pouvoir comme «aucun empereur, aucun pape, aucun roi n’en a jamais disposé dans l’histoire des peuples». Ces sociétés ne sont donc contrôlées par personne ?

Personne. Elles échappent à tout contrôle parlementaire, étatique, onusien, syndical… Prenons l’exemple du glyphosate, le pesticide le plus utilisé en Europe, dont les rapports médicaux disent qu’il est cancérigène. L’Union européenne a prolongé son utilisation parce que les trusts agrochimiques étaient plus puissants que les Etats. Alors que c’est un produit dangereux, la France a déversé l’an dernier plus de 10 000 tonnes de pesticides sur ses terres arables, poisons qui se retrouvent nécessairement dans l’alimentation que nous consommons. Certes, le capitalisme au stade actuel est le mode de production le plus inventif, le plus dynamique, que l’humanité ait connu. Mais les oligarchies ont une seule stratégie : la maximalisation du profit dans le temps le plus court et souvent à n’importe quel prix humain. Cela aboutit à l’affaiblissement des institutions démocratiques, à un mépris absolu du bien commun, à la destruction progressive de la planète, de la biodiversité, des forêts tropicales, des abeilles, avec l’empoisonnement des sols, de l’eau et des mers. Dès maintenant, selon l’ONU, près de 2 milliards d’êtres humains n’ont pas d’accès régulier à une eau potable non nocive.

  • Nous participons nous aussi à la destruction de la planète en consommant au-delà de nos besoins…

Cette société de consommation qu’on nous a imposée fait effectivement de nous des complices, comme lorsqu’on achète des vêtements fabriqués dans des conditions inhumaines au Bangladesh. Mais cette évidence se fait de plus en plus jour. Emmanuel Kant a dit «l’inhumanité infligée à un autre détruit l’humanité en moi». Cette conscience de l’identité avec l’autre est recouverte par l’obscurantisme néolibéral qui dit que seul le marché fait l’histoire et qu’il obéit à des «lois naturelles». C’est un pur mensonge qui anesthésie nos consciences.

  • Il n’y a donc aucun espoir ?

Si, nous portons en nous le désir indéracinable d’un monde plus juste, d’une terre préservée, du bonheur pour tous. Il ne s’agit pas d’une utopie romantique, mais d’une force historique. Cette utopie augmente rapidement. Il y a trente ans on disait que la faim était une fatalité. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Tout le monde sait que la faim est due à l’action de l’homme et peut être éliminée demain. La grande question est : à quel moment, à quelles conditions matérielles cette utopie devient réalité sociale. C’est le problème de ce que Sartre appelle l’«incarnation». Cela s’est produit à la Révolution française. La féodalité, la monarchie, étaient destinées à l’éternité. Le 14 juillet 1789, des artisans et des ouvriers ont pourtant abattu la Bastille.

  • Réformer le capitalisme financier globalisé est-il une solution pour sauver la planète ?

On ne peut pas humaniser, améliorer, réformer un tel système. Il faut l’abattre. Aucun des systèmes d’oppression précédent, comme l’esclavage, le colonialisme, la féodalité, n’a pu être réformé. L’oppression ne se réforme pas.

  • Mais comment mettre fin à un capitalisme si puissant ?

J’ai le même espoir que le poète Pablo Neruda : «Ils pourront couper toutes les fleurs mais jamais ils ne seront les maîtres du printemps». La conscience qui revendique l’égalité et la justice, l’intérêt commun comme boussole de toute activité politique augmente. L’espoir et l’action aujourd’hui sont portés par la société civile, faite d’une myriade de mouvements sociaux sur les cinq continents. Che Guevara écrit : «Les murs les plus puissants tombent par leurs fissures». Et des fissures apparaissent ! Nous ne pouvons pas anticiper le monde nouveau à construire. C’est la liberté libérée dans l’homme qui le créera.

Bonne rentrée à tous !

 

René LE BRIS, Canal Blog - 07/09/2018

Posté par LE BRIS RENE à 20:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2018

europe solidaire ou europe des multinationales ?

LETTRE HEBDO DE RENE N° 113

 

 

Europe des peuples solidaires

ou Europe des Multinationales ?

 

 

Il y a quelques dizaines d'année, le journal " France Soir "

avait fait une campagne politique sur le thème : " gardez

le sourire " !

 

Cette fois, c'est l'Express qui veut nous convaincre, graphiques

à l'appui, que le monde vit mieux depuis quelques dizaines

d'années ! Alors les plaignants, les contestataires, les oppositions

aux réformes libérales, rentrez chez vous !!!

 

Mélenchon et les Insoumis sont bien sûr d'un autre avis; et ils

ciblent l'ennemi principal : LE CAPITALISME !

 

C'est dans ce contexte que se profilent les futures enjeux

électoraux: l'Europe.

 

Du temps de Lénine, le mouvement ouvrier international avait

opté pour le mot d'ordre : " pour les Etats Unis Socialistes d'Europe ".

 

Mais dans les résolutions, il y avait une notion importante : chaque

Etat pouvait quitter l'Union sans problèmes !

 

De la même manière, et notamment en Union Soviétique qui était

une mosaïque de peuples différents, la reconnaissance des langues

différentes faisait partie du respect de cultures différentes !

 

Le roitelet de la fin de la cinquième République voudrait faire deux

camps : les européens convaincus et les nationalistes.

 

Dans un camp, les macronistes, bayroutistes et socialistes libéraux.

Dans l'autre camp, la gauche radicale avec notamment les insoumis

et certains communistes mélangés avec les formations d'extrème droite.

 

Cette caricature du débat devant être relayée par les médias aux ordres !

 

Il est vrai que la division actuelle avec les égos comme Hamon ou différentes

personnalités des Verts favorise la stratégie macroniste !

 

Pour certains, il faudrait surtout s'appuyer sur des expériences locales

pour montrer des alternatives possibles. Erreur grossière car dans un

monde capitaliste mondialisé, avec des menaces de guerre entre les

différents impérialisme, Etats-Unis, Chine plus les pays ex colonisateurs

comme l'Angleterre, la France et de plus en plus le poids de l'Allemagne,

il s'agit AUSSI et SURTOUT d'offrir des perspectives alternatives

au moins au niveau de l'Europe !

 

La première tâche pour les gauches radicales européennes, c'est de

montrer le rôle néfaste pour les peuples des conséquences dramatiques

des politiques d'austérité relayées par les bourgeoisies européennes

qui n'ont plus d'autorité politique autant dans les territoires nationaux

que dans les zones d'influences des ex-colonies !

 

D'où l'importance de favoriser au maximum sur le plan social des luttes

convergentes comme l'ont démontré les grèves dans le secteur aérien mais

malheusement ce qui n'a pas été le cas dans le secteur ferroviaire !

 

De même, l'importance aussi de réunir des luttes écologistes par des

campagnes politiques communes !

 

Une autre tâche importante, c'est de mettre le doigt de LA DEMOCRATIE !

Au moment surtout où l'avenir de la planète est en jeu !!!

 

Enfin, LA PAIX doit devenir un axe très important d'une campagne

européenne avec pour cible la dissolution de l'OTAN.

 

C'est répondre aux relents fascistes et racistes sur la venue des migrants,

c'est aussi mettre le doigt sur le gâchis financier du surarmement en

cours par des centaines de milliers de dollards détournées de toute

politique de développement !

 

Un petit exemple concret est la proposition de notre camarade Claude

SIMON dans La Colombe d'Aoùt 2018 :

" ... je propose à la Ministre des Armées de verser à sa collègue de la

Culture les 4 milliards d'Euros annuels dépensés pour notre arme

nucléaire. Elle pourrait les redistribuer à toutes ces petites communes

sans le sou qui aimeraient tant redonner vie à leur antique lavoir

municipal, refaire la toiture poreuse de leur halle moyenâgeuse ou

rajeunir les murs lépreux du vieux manoir que le châtelain ruiné a laissé

en héritage empoisonné au maire de sa bourgade ... il restera à la

Ministre des Armées le loisir d'organiser un loto pour récupérer ses sous ...".

 

Imaginons l'ouverture dans tous les pays européens de cahiers

d'expression populaire sur les thèmes évoqués et qui pourraient faire l'objet

d'une conférence européenne de doléances et qui demanderaient aux futures

candidats(tes) leurs engagements sur les opinions majoritaires exprimées !

 

A l'heure de l'informatique, cela devrait être possible !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 02/09/2018

Posté par LE BRIS RENE à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2018

le capitalisme moderne tue la relation humaine !

lettre hebdo n° 112 de René !

 

Le Capitalisme moderne tue la relation humaine !

 

Avec l'affaire Benalla, le peuple a pu percevoir de

quel type de fréquentation privilégiait notre roitelet !

 

La cinquième République a toujours eu des affaires

très louches : rappelez vous Pasqua mettant en demeure

le gouvernement et la justice devant des journalistes médusés

d'arrêter leurs enquêtes sinon il ouvrait sa valise pleine de

révélations !

 

La cerise sur le gâteau a été le crime camouflé de Boulin !

 

Avec Macron, ce n'est pas une valise , c'est une armoire !

Là encore, un déroulement incroyable = l'armoire a disparu,

pas de flics pour surveiller le logement, pas d'enquêtes

autorisées, les pontes de la justice et de la police couvrent

ce énième scandale de la cinquième République !

 

Mais la principale attaque du capitalisme aujourd'hui,

c'est la destruction organisée des liens sociaux entre les

individus.

 

Internet, les portables de toutes sortes, les compteurs

dits "intelligents", les casses organisées des droits sociaux,

les privatisations des services publics avec leur quasi

disparition dans le milieu rural, cela permet un harcèlement

permanent auprès des ciitoyennes et des citoyens pour

proposer des offres immédiats ! C'est comme le Drive,

symbole parfait de cette pression permanente pour vous

retirer toute relation autre que le big data !

 

 

La vie quotidienne est remplie d'exemples de cette

dégradation de vie.

 

Vous allez au bureau de poste : plus de monnaies aux

guichets, vous devez passer par les cases " machines ",

si vous voulez affranchir une lettre, la Poste vous propose

un carnet, les paquets ayant le plus de plue value sont

proposés en priorité, si vous envoyer des cartes postales,

comptez au moins une semaine, quelque soit le prix !!!

 

L'hôpital et la médecine en général ne sont pas en reste !

La suppression de services dans les hôpitaux voire carrément

la disparition du service hospitalier, comme les maternités,

impliquent un foisonnement d'ambulances, les chauffeurs

devenant prioritaires aux accueils, et dans le même temps, les

parkings gratuits se transforment en péage avec des temps de

durée d'absence de plus en plus réduites !

 

Les élus(es) de droite implantent des maisons de santé avec

des médecins généralistes et quelques spécialistes. Mais

contrairement à la logique des dispensaires ou de véritables

maisons où chaque spécialiste collabore avec ses collègues,

c'est le chacun pour soi !

 

La réforme de la sncf de type libéral va accentuer les différences

entre les usagers selon que l'on soit cadres supérieurs ou simples

travailleurs/euses. Tout ce qui va apparaître comme rentables

sera vendu au privé, le reste sera une dégradation constante

comme aujourd'hui les routes départementales !

 

De même, la mise en place de Métropoles va accentuer une

énorme disparité budgétaire entre les besoins des grands

groupes capitalistes et les besoins de la population dans le

milieu rural ! Et même dans les villes moyennes !

 

Tout cela est l'expression de décisions politiques qui correspondent

aux intérêts d'une minorité de profiteurs !

 

François RUFFIN l'a démontré il y a un an lorsqu'il défendait

un amendement sur la parité sociale : il y a disait-il à l'Assemblée

Nationale 0,2 % d'ouvriers et 2,8 % d'employés. 53C % des députés

appartiennent aux classes supérieures, 70 % dans le groupe REM !

 

Un article du nouvel obs affirmait : " ... en ligne ou hors ligne, une

nuée de capteurs, traqueurs d'activité, enceintes connectées et caméras

enregistreuses nous surveillent. Notre téléphone mobile est, bien sûr,

le premier de nos mouchards? Mais, c'est loin d'être le seul : du

siège des toilettes au portique du métro, de la porte du réfrigérateur

aux jouets des enfants, du radiateur à la voiture, tous les objets de

notre quotidien deviennent " INTELLIGENTS ", c'est à dire capables

de collecter et transmettre des informations. ...

 

Dans un article du Monde du 7 juillet dernier : " la crise urbaine,

c'est la crise du capitalisme ", un exemple positif est cité décrivant

l'expérience d'un quartier d'une ville de Finlande, KALASATAMA.

 

Pour garantir l'utilité sociale des innovations, les habitants sont

mis à contribution. Ainsi un millier d'habitants sont mis à contribution

pour tester en conditions réelles des solutions : application de pilotage

de l'énergie, plate-forme de partage de la nourriture pour éviter le

gaspillage, application de coaching sportif, autopartage de véhicules

électriques, bague connectée pour surveiller la tension ... .

 

C'est donc un esprit de communauté qui domine ! La ville a soustrait

une partie des percelles constructibles à l'appétit des promoteurs

et les réserve à des coopératives d'habitants pour qu'ils y conçoivent

et bâtissent leur propre projet !

 

1800 logements doivent sortir de terre à Fleury sur Orne : voilà ce

qui aurait pu être un exemple de participation active de la

population concernée !

 

Des projets de quartier écolo sont annoncés : mais cela concerne

surtout le choix de matériaux et pas de vie collective !

 

Pour terminer, un clin d'oeil en terre de Palestine !

 

Quand la beauté palestinienne engendre la liberté !

Ziad Medoukh

 

 

> Enfin libérée,

Toi, la belle Ahd,

Quand la beauté palestinienne engendre la liberté !

 

Tu as quitté la prison de la honte,

La tête haute,

Quand l'endurance palestinienne crée la générosité !

 

Ton courage est engagement

Ta confiance est vie,

Quand l'espoir palestinien engendre la ténacité !

 

 Ton visage d’enfant

Respire à nouveau l'air de la liberté,

Quand la résistance palestinienne enfante la dignité !

  

Tu retrouves ton village, ta famille

Et tes beaux souvenirs,

Quand la détermination palestinienne brave l'atrocité !

 

Tu as donné une leçon de courage,

Toi, le combat sans faille,

Quand la patience palestinienne engendre une lutte non-violente !

 

Tu as défié une armée entière

Et des soldats agresseurs,

Quand le combat palestinien accomplit une volonté !

 

Malgré leur souffrance,

Leur malheur, et leur douleur,

Les autres prisonniers attendent la délivrance,

Quand la lutte palestinienne réalise une unité !

 

 Tu es devenue une héroïne mondiale,

Une icône de résistance,

Quand la cause palestinienne élargit la solidarité !

 

 Tu as rassemblé derrière toi tout un peuple,

Même dispersé,

Quand la persévérance palestinienne donne une leçon à l'humanité !


René LE BRIS - Canal Blog - 15/08/2018

Posté par LE BRIS RENE à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 août 2018

Pour une Charte Sportive Européenne !

LETTRE HEBDO 111 DE RENE

 

 

Pour une Charte Sportive Européenne !

 

 

" A la dure " titre Télé Obs avec pour titre :

Rugby, un jeu dangereux ?

 

Le contenu de l'article n'est pas triste !

" je veux qu'on les chatie, qu'on leur marche dessus.

On ne lâche rien les gars, c'est la guerre ".

 

Plus grave cet entraineur qui devrait être interdit de

stade : " ce que je veux voir, c'est des couilles et du coeur.

Frappez les, prenez des ( cartons ) rouges s'il le faut " !.

 

La honte ! Voilà comment on fabrique des Bennala !

 

Si un ou une ministre des sports avait de vrais valeurs

humaines, ce genre de propos serait sanctionné et cet

individu démis de ses fonctions ! S'il a envie de frapper,

qu'il se reclasse comme bûcheron !

 

Mais ce n'est pas avec le macronisme où seul le fric compte

que le sport de haut niveau gagnera en honorabilité !

 

Déjà au foot, nous pouvons constater une très grande

différence entre les équipes féminines et celles des hommes !

 

Ce genre de comportement déteint bien sûr sur le sport

amateur. Les urgences le samedi soir sont habituées à

recevoir des fractures, des entorses et autres blessures.

 

Nous savons que le sport peut être au contraire une

possibilité d'intégration, de solidarité, de plaisirs de

jouer tout simplement mais aussi de respect des règles,

et donc d'équilibre dans les rapports entre les joueurs ou

joueuses et les arbitres qui régulent l'harmonie du jeu !

 

Nous parlons beaucoup de la drogue mais celle de

l'agressivité sauvage et guerrière devrait être bannie !

 

 

 

Ce genre de comportement, c'est la vieille France.

Dans les années soixante, pour être un homme, il

fallait faire son service militaire ! Et là, tu méritais

de prendre femme ... au foyer évidemment !

 

Il n'y a que très récemment où les médias laissent

une petite place au sport féminin.

 

Etre " éducateur/trice ", c'est justement comme nous

l'apprenons dans les stages BAFA le respect de l'autre,

des jeux collectifs pour que chacune et chacun exprime

ses qualités, où s'élaborent collectivement des stratégies,

mais aussi où tout stagiaire peut connaître ses limites

dans la réalisation de ses efforts !

 

Hélas, dans beaucoup de clubs sportifs, l'idéologie

dominante reste la sélection par l'exclusion des plus

faibles ( cela fait penser au premier de cordée, c'est la

même idéologie négative ) !

 

Proposer une charte sportive européenne avec des

valeurs humaines de qualité, voilà un objectif

politique pour une alternative socialiste démocratique.

 

Changer de mentalité pourrait être un objectif de

service civil mixte, permettant outre de quitter

pendant un an le foyer familial mais surtout de

participer à des actions d'utilité sociale, de civisme,

de respect des sexes, tout cela autre chose que le gadget

du roitelet et de ce gouvernement composé de casseurs

professionnels !

 

Terminons cette lettre par un appel de plus pour la

libération des prisonniers politiques en Russie, en

Israël, au Maroc, en Turquie, et partout dans le monde !

 

Là encore, la diplomatie française est aux abonnés absents !

Sauf pour vendre des armes évidemment !

 

René LE BRIS - 05/08/2018 - Canal blog

Posté par LE BRIS RENE à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2018

la canicule et les barbouzes !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 120

 

 

la canicule est plus préoccupante que les barbouzes !

 

 

Les pompiers ont leur Ste Barbe !

Les marins fêtent le 15 aoùt la Ste Marie !

Les barbouzes fêteront maintenant la Ste Manu !

 

Nous avons un ministre de l'Agriculture qui fait tout

de "travers" sauf de satisfaire les gros productivistes

de la FNSEA !

 

Nous avons un ministre de l'Ecologie qui adore faire

des bulles et bien sûr de souffler aussitôt pour qu'elles

disparaissent !

 

Un homme vient de sortir un livre " Réinventons l'économie

dans un monde fini " ! Il s'agit de Gérard LE PUIL,

militant cégétiste et du PCF bien connu des lecteurs/trices

de l'huma dimanche ou de l'excellente revue cégétiste

" Vie Nouvelle " visant un public de retraités.

 

La différence entre lui et les autres sus-nommés, c'est que

les premiers défendent leur classe, les riches alors que

Gérard s'intéresse à la survie de l'humanité, et donc des

populations humaines et donc d'ailleurs aussi des riches

en tant qu'individus !

 

Gérard cite un proverbe africain : " nous n'héritons pas de

la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants ".

 

Gérard préconise donc une politique d'aménagement du

territoire qui cesse de concentrer les emplois dans les

grandes agglomérations, tandis que l'habitat s'étale à n'en

plus finir sur des kilomètres à la ronde.

 

Gérer l'eau de pluie, préserver les terres agricoles, faire

de l'agro-foresterie, réduire la circulation routière et

promouvoir le rail et les transports doux, c'est dit Gérard

des impératifs qui relèvent de l'urgence.

 

Voilà donc bien des axes de campagne pour les futures

élections !

 

Le hasard de mes lectures a découvert un texte de

Mr Abraham Benglo sur l'illettrisme.

 

L'illettrisme nous dit-il n'est pas un problème de

CAPACITE. C'est à peine un problème de méthode.

C'est un problème de MOTIVATION.

 

Donner ENVIE d'apprendre à lire, faire sauter le verrou,

provoquer le déclic salutaire, faire naître, non pas seulement

le BESOIN, mais aussi et surtout le DESIR, voilà la

contribution que l'action culturelle peut apporter à la lutte

contre l'illettrisme.

 

Le théâtre, la musique, la danse, les arts plastiques, les jeux

vidéo ou télématiques, toute la panoplie de nos langages, tout

le territoire enchanté de nos disciplines artistiques, peuvent

et doivent ETRE MOBILISES autour de cette cause !

 

De toute évidence, la maîtrise du langage est une des clefs de

l'amélioration des rapports entre les hommes.

 

D'une façon générale, haine et racisme, intolérance et exclusion

sont directement issus de l'ignorance et de la méconnaissance de

l'autre.

 

Voilà ce qui est autre chose que l'apprentissage de connaissances

avec la pédagogie des oies que l'on gave pour faire du gras !

Rajoutons l'uniforme et la stratégie de l'échec scolaire est complète !

 

Lettre hebdo N° 120 -

René LE BRIS - Canal Blog

Le 30/07/2018

Posté par LE BRIS RENE à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2018

POUR UN FRONT COMMUN ANTI-CAPITALISTE

Lettre hebdo de RENE N° 109

 

 

OUI pour un front commun anti-capitaliste !

 

Le Tour de France n'a pas de chance ! Après le foot,

voilà le feuilleton présidentiel macroniste à travers les

barbouzes autorisés à frapper, arrêter, humilier les

citoyennes et citoyens contestant les mesures sociales

injustes, à trier les journalistes qui veulent faire

consciencieusement leur travail !

 

Ce qui me frappe le plus dans cette histoire rocambolesque,

c'est que le principal sujet à mon avis, c'est comment la HAINE

DE CLASSE s'exprime du Chef de l'Etat jusqu'au plus simple

" garde du corps " allant faire le coup de poing contre les

manifestants !

 

La défense des partisans du Roitelet tourne autour de cette

plaisanterie : " faut d'abord connaître les circonstances " !

Le principal accusé, lui, ne prend pas de gants = il s'étonne

que l'on défende des " casseurs " ! Mais il ne s'en prend pas

à son Maître, il est vrai bien silencieux sauf à dire des banalités

comme il en a l'habitude !

 

Participant à un festival de cinéma à Ste Livrade sur Lot,

j'ai pu apprécié certains films qui mettent le doigt sur

la manière que le pouvoir, qu'il soit totalitaire ou capitaliste,

utilise leurs forces de police ou d'armée pour asseoir leur

domination.

 

Ainsi les Ames mortes de Wang Bing concernant l'arrestation

de milliers de chinois présumés " droitiers " !

Mais aussi l'autobiographie de Nicolas Ceausescu ! Comment ne

pas faire le lien quant on voit le président des Etats-Unis, la Reine

d'Angleterre et d'autres chefs d'Etat faire la cour au dictateur qui

avait exprimé son désaccord sur l'intervention de la Russie en

Tchécoslovaquie, avec la liquidation sans procès de Hussein et

de Khadafi ! Et l'enlèvement organisé du leader du PKK !

 

Mais quel régal avec " les Oliviers de la Justice " avec ce fort symbole

du ballon qui est passé par dessus le mur, qu'un garçon récupère,

lance le ballon et le foot reprend, c'est à dire la vie continue : or, nous

sommes à la fin de la guerre d'Algérie avec le choix pour certains

colons pas facile de rester ou pas au sein de leur exploitation agricole !

Le Cinéma est vraiment un vecteur très important de Culture :

cerise sur le gâteau, le film " les trois brigands " concernant un

public enfant qui montre une petite fille rendre " gentils " les " méchants "

avec cette question phare = A quoi cela vous sert d'accumuler dans

une pièce vos trésors volés ? A visionner dans toutes les écoles !

 

Quelle bonne surprise la lecture d'une contribution aux débats

du prochain congrès d'Evry du PCF : " Se réinventer ou disparaître !

Pour un printemps du communisme " !

 

Espérons que les anti-communistes au sein de la France Insoumise

prennent conscience que cette idée communiste a des racines en

France dans l'histoire du mouvement ouvrier ! Et qu'au sein de la FI,

beaucoup aurait intérêt à s'y intéresser en toute objectivité !

 

Voici quelques extraits de cette contribution dont le titre est :

Refaire du communisme une idée mobilisatrice !

 

... Il nous faut impérativement transformer nos idées et nos

positions pour :

 

libérer le travail de l'exploitation capitaliste par une authentique

démocratie économique, avec de nouvelles formes de socialisation

de la propriété, un statut des " producteurs associés " et le salaire

à vie.

 

dépasser radicalement la démocratie parlementaire avec une 6éme

République promouvant toutes les formes possibles d'intervention

citoyennes

 

porter une nouvelle conception du développement humain sans

hiérarchie des luttes émancipatrices

 

faire de la lutte contre tous les racismes, et pour l'égalité femmes/

hommes de grandes priorités politiques

 

porter un éco-commubnisme ambitieux, avec l'exigence d'une

sortie progressive et maitrisée du nucléaire au profit d'un mix

électrique 100 % renouvelable

 

défendre la liberté de circulation et d'installation des migrants

 

désaliéner les esprits par une séparation stricte des médias d'avec

les puisances financières et l'Etat

 

 

 

avec toutes les forces progressistes européennes , faire de la

transformation de l'Europe un levier de combat pour une

alternative à l'ordre capitaliste mondial

 

Et sur la question du rassemblement :

 

Dans le respect d'un socle commun, ( rassemblement des

forces antilibérales ) un tel rassemblement doit garantir à

chacune de ces forces la complète liberté de ses propres

combats - pour nous , porter l'ambition communiste - et

contribuer ainsi à la dynamique générale. C'EST CE QUE

NOUS APPELONS UN " Front commun " . La France Insoumise

y a évidemment sa place. ...

 

Enfin pour terminer cette lettre, je vais exposer mon expérience

de l'anarchie des limitations de vitesse, qui ne date pas des

panneaux 80 de Philippe, mais qui emmerde vraiment les

conducteurs ! Outre les pièges de certains radars non annoncés,

de caméra mobile, véritable racket de la Police, voici un exemple

concret : avec les mêmes 4 voies, sauf peut être la nature des

matières pour les séparations, vous devez rouler à 110 de Nantes

à Rennes mais à 130 de Rennes à Caen ! C'est l'anarchie

complète : 30, 70, 50, 90 et maintenant 80 !

 

Or au bout de milliers de KM d'expérience, la maîtrise de

la vitesse est naturelle , pas besoin de regarder en permanence

son compteur ! C'est d'ailleurs bien une conception de

l'éducation, mais il est vrai que notre ministre est pour le

retour de l'uniforme ! Et puis, pourquoi continuer à produire

des voitures qui peuvent rouler à plus de 200 à l'heure !!??

 

Bonnes vacances quand même !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 23/07/2018

Posté par LE BRIS RENE à 00:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2018

Même au foot, le collectif paie !

Lettre hebdo de René N° 108

 

Même au foot, le collectif paie !

 

Je regarde le foot car j'aime voir de bons matchs !

Oui c'est un sport pourri de fric comme le tennis ou autre

discipline.

 

Oui nous le savons. De même et contrairement au foot

féminin, des agressivités négatives nuient à la qualité de jeu.

 

Je ferai deux remarques sur la coupe du monde en cours !

 

La première, c'est que le collectif paie. C'est sans doute la réussite

de Deschamp : avoir su réunir des personnalités différentes et

variées et refuser la super vedette qui impose que l'on joue autour

de lui !

 

Collectif et détermination, le contraire de l'esprit macroniste

qui a pour philosophie l'individualisme et le renoncement aux

valeurs républicaines ! Pourtant, il viendra faire le guignol

à la demi-finale au grand plaisir des journalistes moutonneux !

 

La deuxième, corollaire à la première, c'est que justement ce

sont avant tout les goals les héros de cette coupe du monde !

Combien d'équipes défaites grâce à leurs exploits !

 

Les " vedettes " sud américaines de Paris St Germain ou autre

club de renommée n'ont pu évité la défaite de leurs équipes.

Notons qu' à l'époque de la mondialisation, les Etats Unis et

la Chine qui menacent la paix partout sont absents des terrains !

C'est en quelque sorte une respiration qui montre que l'on peut

construire d'autres liens sans eux !

 

Sur l'Europe justement, il est temps que le débat se concentre

sur les aspirations populaires de notre temps.

 

Plan A, Plan B, soyons concrets, partons de ce que vivent les

gens ! Voilà d'ailleurs la peur des éditorialistes grassement

payés par les propriétaires des médias = que ces élections se

transforment en référendum pour ou contre Macron !

 

Bah oui, c'est que l'élite est minoritaire en nombre de voix !

 

 

 

 

 

Ceux qui ne font pas partie des premiers de cordée, c'est à dire

une très grande partie de la population, des infirmières et aide-

soignantes aux paysans victimes de l'industrialisation des terres

agricoles plus les intempéries provoquées par le réchauffement

climatique, les étudiants avec qui le pouvoir joue à la roulette

russe aux retraités qui subissent les ponctions pour remplumer

les budgets d'Etat dont la priorité est de préparer des guerres

meurtrières et de sauvegarder le nucléaire à tout prix , et en fait

toutes les catégories de la population, oui ça fait beaucoup de voix !

 

A condition que celles-ci ne soient pas dévoyées !

 

Avec l'extrème droite qui surfe sur cette imbécilité mondiale

nommée racisme. Rappelons à ce propos que ce ne sont pas

les flics qui créent ces climats malsains mais avant tout les

gouvernements capitalistes qui se font une guerre commerciale

au sein des pays qu'ils appellent " amis ", c'est à dire pour une

très grande partie des dictateurs protégés ! Nous pouvons le

constater en Turquie, en Israël, en Egypte sans parler d'un

nouveau territoire d'esclavagisme en Lybie, merci Mr Sarkozy !

 

Nous devons tirer les leçons de ce dépouillement dans tous les

domaines du peuple grec !

 

L'avenir à gauche ne se trouve pas dans des histoires d'égos !

A ce propos, Mr Hamon devrait clarifier ses positions sur

l'Europe ! Le PCF devrait réfléchir sur cette construction

internationale que tente Mélenchon car c'est bien l'avenir !

 

Comme au foot, détermination et collectif ! Alors nous avancerons !

 

René LE BRIS - Canal blog, - 8/07/2018 

Posté par LE BRIS RENE à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2018

europe des marchés ou des peuples ?

LETTRE HEBDO DE RENE N° 107

 

 

L'Europe des Marchés ou l'Europe des peuples solidaires ?

 

 

L'EUROPE DES MARCHES se réunit annuellement avec

leurs collègues du monde libéral , rencontre aux allures de

coloque, mais très fermée , ce groupe mondial appelé

BILDEBERG.

 

Il y a là du beau monde, représentants de la droite classique

et des sociaux démocrates.

 

Qu'on en juge :

 

En Juin 2016 à Dresde : parmi les invités, on trouve Henri de

Castries, AXA, Barbizet, Artémis, Nicolas Baverez, Laurent

Fabius, Edouard Philippe, Christine Lagarde.

 

Turin Juin 2018, Cardinal Pietro Parolin, Barbizet Patricia,

Blanquer , Bonverot, De Castries, Cazeneuve (!), Enié Bernard

du ministère des Armées, Patino Bruno d'Arte, Pouyanné de

Total.

 

Si en France, certains(nes) parlent de haute trahison, les

invités bien sûr haussent les épaules en disant que ce sont

de simples échanges sur le monde économique !

 

Bah oui tiens ! destruction d'emplois, fin de services publics,

droits sociaux en baisse, concentration de la démocratie locale

par la mise en place de métropoles, criminilisation de toutes

contestations, l'écologie perçue uniquement sous l'angle

capitaliste d'ouverture des marchés, bref toutes les politiques

subies par les peuples européens qui a pour conséquences

le développement des politiques nationalistes avec la montée

des forces faschisantes !

 

Quel beau bilan pour ces hommes et ces femmes qui pour le

coup déclarent publiquement leur mépris à ceux d'en bas,

ceux qui coûtent un " pognon dingue " aux actionnaires !

 

Nous voyons en Grèce le résultat dramatique de ces orientations

libérales !

 

A ce propos, Francis WURTZ dans une chronique de l'Huma

Dimanche du 28 Juin exprime bien la réalité : " une dette

allégée, étalée, nullement supprimée, et une nouvelle injonction :

la Grèce est sommée de réaliser un excédent de 3,5 % jusqu'en

2022. Irréalisable et inhumain ".

 

Et de mettre le doigt sur la contradiction centrale qui oppose

une Europe des Marchés et une Europe des peuples.

 

C'est bien pourquoi le Parti de Gauche a raison de clarifier

les positions de la gauche radicale au niveau Européen.

 

Malheureusement, en France le PCF lorgne encore du côté du PS,

Hamon continue de bafouiller lamentablement, le NPA qui attend

toujours la révolte spontanée des masses préfère l'alliance avec la

secte de Lutte Ouvrière ! L'Alternative de Gauche n 'est pas

dans une dynamique unitaire.

 

Les Insoumis ont donc une responsabilité particulière. Ils doivent

mener des campagnes populaires sur le terrain et en même temps

améliorer la démocratie interne tout en élargissant la participation

des gens en développant des Assemblées Citoyennes sur le terrain

municipal comme dans les circonscriptions électorales.

 

La lutte des classes s'aiguise. C'est bon signe car cela veut dire

que malgré la domination idéologique des médias, les partisans

du capitalisme sont sur la défensive. A nous de croire encore

à l'Alternative ! Nous n'avons pas le choix !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 02/07/2018

Posté par LE BRIS RENE à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2018

Des lois pour toute maltraitance !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 106

 

 

DES LOIS POUR TOUTE MALTRAITANCE !

 

 

Il y a des situations intolérables qui suscitent de

l'indignation, et puis le temps passant, nous oublions.

 

Cela concerne des brutalités, voire des meurtres,

qui pour des raisons d'Etat ou de puissance patronale,

restent impunis. Cela doit s'arrêter.

 

Ainsi, Filoche dans l'Huma Dimanche, décrit comment

vivent des employés dans leur entreprise :

" voilà, ils font dix heures par jour sans pause, dans une

chaîne nationale de ventes de meubles. Les CDD ne sont pas

écrits, même au bout de deux mois. La Chef du personnel

hurle sur les vendeurs au moindre prétexte. Un salarié

malade a du mal à obtenir le " droit " d'aller aux toilettes.

Ils sont dix, alors pas de délégués. ".

 

Plus loin Filoche témoigne du comportement patronal

pour faire face à la réclamation d'un salarié sur l'obligation

des pauses : "il convoque tous les salariés ensemble dans

son bureau, et leur tend un papier à signer selon lequel ils

affirment avoir effectivement eu droit à toutes leurs pauses

toute l'année écoulée. Pris de peur, les jeunes signent. ...".

 

Ce comportement patronal, nous pouvons en multiplier

par mille ! Pourquoi ? Car sans délégués, l'Entreprise

est entièrement aux mains du Patron ! Et certaines et

certains nient encore le lien de subordination !!!

 

Et bien cela doit être puni, en premier lieu par l'interdiction

de gérer toute entreprise !

 

Dans une chronique économique, Pierre IVORRA témoigne

" chez ce grand fabricant multinational de peinture, des cadres

m'ont avoué maquiller leurs feuilles de temps et dissimuler ainsi

tout le surtravail effectué afin de remplir leurs objectifs."

 

Et encore : " Dans ce réseau national de dépannage automobile,

les ouvriers et techniciens sont priés de travailler à la demande,

y compris la nuit et le week-end sans que soient respectés leurs

droits à des repos compensateurs.".

 

Est-il normal qu'en 2018 nous soyons encore à une situation

où domine la peur du patron, où on broie l'être humain

jusqu'à quelques fois le suicide !

 

Il est urgent d'obliger dans chaque entreprise de mettre en

place des CHARTES DE BONNE CONDUITE. Des règles

de vie qui existent déjà dans les ètablissements scolaires.

Charte qui serait négociée régulièrement entre tous les

salariés et les responsables des entreprises !

 

Un autre domaine aussi aurait besoin de chartes de bonne

conduite : c'est la fonction de gardiens de la paix, de forces

de l'ordre.

 

L'affaire AMADA : trois policiers étouffent un jeune beur

dans une arrestation musclée. Ont-ils voulu la mort du

jeune homme. Certainement pas, mais c'est bien le reflex de

haine collective qui a produit ce drame.

 

Et bien cela doit être puni, en premier lieu par l'interdiction

d'exercer ce métier ! Le racisme sème la mort, d'autant plus

quand la fonction peut et doit protéger des actes violents.

 

L'affaire BOULIN ! Un scandale d'Etat qui dure depuis

longtemps, comme l'affaire AUDIN !

 

Tout individu qui a suivi l'affaire Boulin est persuadé que ce

ministre a été tué. Et que ce meurtre impliquait des responsables

au plus haut de l'Etat.

 

Mais voilà, silence dans les rangs ! Et pourtant c'est grave !

Quelque soit le président, tous sont devenus des complices

de crimes. Prenons l'exemple des empoisonnements, des

enlèvements, des règlements de compte par guerre interposée !!!

 

Sur le plan économique, pour asseoir leur domination sur le

Monde, nos dirigeants ont des G7 ou G8 selon qu'ils punissent

ou pas certains d'entre eux !

 

 

Or comme le répète Mélenchon, il y a une organisation qui

existe, c'est l'ONU. Certains(nes) mettent en doute son efficacité.

Certes, ils ont à moitié raison, mais aussi à moitié tort !

 

Mais c'est une structure permanente qui oblige tous les pays

à collaborer. Comme l'UNESCO.

 

L'ONU est la seule organisation à suivre les guerres.

L'OTAN est une organisation, qui comme d'autres, provoque

les guerres.

Les migrants sont les premières victimes des guerres et de la

gigantesque foire de poignes des multinationales.

Or qui met des frontières pour interdire l'accès à la vie des

migrants; ceux qui les aident devraient être décorés, et bien

au contraire, ils sont pourchassés par la police et jugés !

Les mêmes qui font ça, quelque soit la religion, prétendent

dans des lieux de culte que les hommes sont tous frères !

 

Nous voyons que le tribunal pénal international est limité

à rendre de la justice en fonction de ce que l'on appelle

" le réalisme politique " !

 

Et bien la Maltraitance n'a pas de frontières !

C'est donc aux citoyens(nes) du monde entier de se prononcer

pour la Liberté de pensée, pour le droit d'être CITOYEN dans

le monde économique, pour le droit de DESTITUER des

Chefs de Gouvernement par l'ONU en cas de maltraitance

des peuples. Faut pas rêver ? Tout est question d'y croire !

Autrement, nous serions encore dans le temps des seigneurs

et des serfs ! L'actualité, c'est d'en finir avec les saigneurs !

 

René LE BRIS - Canal blog - 24/06/2018

Posté par LE BRIS RENE à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2018

La méthode RUFFIN !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 105

 

 

AMPLIFIONS LA METHODE RUFFIN !

 

 

" Déjouer la Résignation " crie RUFFIN!

 

" ... soit, que proposait " notre gauche " ? Des divisions

infinies, des appareils qui se chamaillent entre PC, PG,

EELV, avec LO et le NPA à côté ?

... cette mondialisation, ce libre-échange se sont

installés grâce à la complicité des diplômés, des cadres,

des enseignants. Ces corps intermédiaires les ont acceptés,

ne se sont pas révoltées contre eux : elles ont encore voté

majoritairement "OUI" en 2005, au traité constitutionnel

européen ...

... la pédagogie, c'est le reflexe d'organisations habituées

aux " candidatures de témoignages " qui visent à " Faire

avancer des idées " , pas à gagner du pouvoir. ...

... A défaut d'un programme, je défendais une ligne binaire :

nous contre eux, nous les petits, les travailleurs, le bas, contre

eux, les gross, les actionnaires, le haut. "

 

Cet article, trop long pour cette lettre, se trouve dans

" le monde diplomatique de Juin 2018 ".

A lire et à faire lire.

 

Cela rappelle le positionnement de Roger MARTELLI

avec ce cri : " pour continuer d'exister le Front de Gauche

doit dépasser son statut de simple cartel ".

 

Et MARTELLI de questionner : " le PCF est-il condamner

au déclin ? ".

Mais dit-il plus loin, la question ne se pose pas pour le seul

parti communiste : " Toute force critique existante

doit se demander si la survalorisation de l'intérêt particulier

est la meilleure façon de faire triompher le bien commun. ".

 

Et de conclure : " L'uniformité est un gouffre, mais la

parcellisation est une impasse. Sans l'apport de la diversité,

le commun tourne à l'unique, mais la seule addition des

singularités ne suffit pas à faire des communs. Or, c'est le

commun qui importe.".

 

 

 

 

Nous pouvons remarquer que le groupe parlementaire

des Insoumis montre la voie. Mais quelles actions communes

avec le PCF. Quels bricolages encore prévoient Hamon et

ce qui reste de Verts ?

 

Et pourtant il y a urgence !

 

Dans l'Huma dimanche du 13 Juin, FILOCHE nous indique

que la modification des bulletins de paie aura pour conséquences

un hold-up de 470 milliards en faveur des patrons ! C'est dit-il

la plus historique des " contre-révolutions Macron " !

 

Mais voilà , y a les élections européennes et c'est bien parti pour

le chacun pour soi !

 

Saluons une fois de plus la lutte héroîque des cheminots !

 

Une triste nouvelle pour moi : mon frère est décédé samedi :

il fut un militant très actif dans les années 60. Ses obséques

auront lieu Vendredi 22 Juin à 11 heures au crématorium

de CAEN.

 

René LE BRIS - Canal Blog - 17/06/2018 

Posté par LE BRIS RENE à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]