Lettre hebdo de René !

22 mai 2018

Des obstacles à lever pour gagner !

LETTRE HEBDO N° 101

 

 

Des obstacles à lever pour gagner !

 

 

Chaque camp a des obstacles pour parvenir à appliquer

soit la politique de casse générale pour protéger les riches

ou au contraire pour parvenir à une autre politique

pour un monde nouveau où chaque citoyen-ne-

pourrait s'épanouir en toute tranquilité !

 

Pour les forces de droite, que ce soit les Républicains

ou les Macronistes, l'obstacle est la mobilisation unitaire

des forces sociales. La lutte courageuse des Cheminots

est un exemple positif qui montre la voie !

 

Pour les forces de gauche, l'obstacle est la résignation !

 

Résignation alimentée par les médias qui ont deux stratégies

principales : " le pays a besoin de réformes, ceux qui sont

contre sont des conservateurs " ! Emettre donc des interrogations

dans les esprits en présentant les avancées revendicatives de

certains secteurs comme des privilèges !

 

Deuxième stratégie : " le pays est freiné par des forces

intermédiaires qui freinent les réformes " ! Rejeter donc

tout esprit de concessions, le temps de distribuer des

miettes est terminé ! Même Borloo est jeté aux orties !

 

D'où la rage de Berger au niveau syndical ou de Joffrin au

niveau politique ! Le ministre de l'information dans son

fauteuil de BFMTV, Christophe BARBIER peut même se

permettre d'assimiler la situation en Italie par un trait d'égalité

entre Le Pen et Mélenchon !

 

Ce qui est sûr, s'il est vrai que l'unité retrouvée dans la Fonction

Publique est importante comme l'affirme Martinez de la CGT,

cela ne suffit pas ! Je me tue à répéter que nous devons lever

l'obstacle de la division politique au sein de la gauche radicale.

Dans ce contexte, le comportement de Lutte Ouvrière est

déplorable ! Ras le bol des " purs et durs " en culotte courte !

 

 

 

A ce propos, au-delà du problème programmatique commun,

je prendrai un exemple local. La Poste de Fleury sur Orne,

près de Caen. Cette ville n'est plus un village ! Elle a même

des prévisions en terme de développement en habitants et en

commerces.

Le Maire, très combatif, attend des arguments crédibles des

dirigeants de la Poste. Mais c'est comme pour Carrefour,

des responsables sont nommés PDG comme tueurs d'emplois !

La Révolution numérique a bon dos : " usagers, démerdez

vous avec votre smartphone ! ". En gros, toute relation humaine,

trop coûteuse est à éliminer ! L'important est d'accumuler

de l'argent pour le bien être des actionnaires !

 

Au dernier rassemblement, les syndicalistes comme les élus

ont souhaité un élargissement de la lutte : NOUS DEVONS

REPONDRE A CET APPEL ! C'est aussi comme cela que

nous arriverons à souder les différentes composantes de la

population !

 

L'urgence est là ! La politique macroniste fait des morts

dans les hôpitaux, la lutte écologique est détournée au profit

d'un capitalisme vert qui éloigne l'objectif de rapprocher

les consommateurs des producteurs, des plans entiers de

suppressions d'emplois sont planifiés pour détruire tout

service public, la professionnalisation des métiers est

remplacée par des emplois précaires sans formation,

le parlement ne sert plus à grand chose puisque c'est

le roitelet qui détermine à l'avance les votes, oui notre pays

est très malade, il est temps de réagir.

 

Espérons que le samedi 26 Mai soit une amorce de réaction

populaire importante qui fasse taire les pies médiatiques

qui polluent la combativité du peuple !

 

René LE BRIS - 22/05/2018 - Canal Blog -

Posté par LE BRIS RENE à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2018

Faut-il en finir avec le dollar ?

lettre hebdo de René N° 100

 

FAUT IL EN FINIR AVEC LE DOLLAR ?

 

Nous le constatons en terre de Palestine !

Le plus grand terroriste du monde s'appelle Trump !

L'exécutant honteux du massacre du 14 Mai, le premier

ministre israélien, n'est qu'un pantin pour défendre les

intérêts financiers des banquiers et industriels étasuniens.

C'est dans ce contexte qu'un autre exécutant, le sieur Macron,

tout en condamnant le massacre, envoie sur BFMTV chez

Bourdin son porte parole pour bafouiller le désir de " retenue "

du Chef de l'Etat ! Vous pouvez tuer mais avec retenue !

La correspondante Julia DELAGE, apolitique comme on le sait,

parle de la réaction légitime des palestiniens avec ses propos :

" à ce qu'ils considèrent comme leur terre " !

Voilà un scandale d'information de plus ! OUI LA PALESTINE

APPARTIENT AUX PALESTINIENS !

 

Alors le Dollar ? Ainsi, si l'on en croit les spécialistes économiques

à la mode libérale, l'Europe serait obligée de se plier au roi Dollar !

 

Pourtant, une alternative existe depuis le 15 Juillet 2014 : Les

BRICS ! Basée à Shanghaï, cette institution se veut se démarquer

des organismes comme le FMI ou la Banque Mondiale.

Cinq grands pays en font partie : Brésil, Russie, Inde, Chine et

Afrique du Sud. L'ancienne présidente du Brésil, Dilma ROUSSEF,

avait alors déclaré : " c'est une contribution importante pour la

reconfiguration de la gouvernance économique ".

 

De son côté, Anton Silouanov, alors ministre des finances russe,

déclarait, parlant de la création d'une Banque de développement

ayant pour objectif de financer de grands projets d'infrastructures

" il n'y aura pas de prêts de conditionnalités contraignantes, en cela

elle différerait du FMI qui exige des réformes structurelles et une

ingérence politique intolérable en échange de son aide ".

 

Dans L'Avenir en Commun, dans la résolution 62, il est dit :

 

" Un autre monde est possible. Plus juste, plus ordonné, plus

écologique et non soumis à la finance. Pour cela, de NOUVELLES

COOPERATIONS doivent être engagées et d'autres renforcées.

La France doit proposer une nouvelle alliance altermondialiste

pour changer le cours du monde. ".

 

 Et il est précisé : " Adhérer à la banque de développement des

BRICS et bâtir une nouvelle alliance altermondialiste avec les

BRICKS, ouverte à tous et fondée sur l'indépendance de chacun,

la coopération et le renforcement de l'ordre international légitime

de l'ONU

... Soutenir le projet chinois d'une monnaie commune mondiale

pour libérer l'économie mondiale de la domination du dollar. ".

 

Actuellement, les BRICS pèsent 45% de la population de la

planète, près du quart de sa richesse et les deux tiers de sa

croissance.

Les BRICS, c'est 3 milliards d'habitants alors que les pays

membres de l'OTAN, c'est 992 millions soient 14 % de la

population mondiale.

 

Les mesures économiques de TRUMP visent à essayer de

casser cette progression spectaculaire qui échappe aux

Etats-Unis.

 

Michel HUSSON, un des économistes atterrés, date les

politiques de Hollande et maintenant de Macron d'un

rapport de l'OCDE de 1994 !

Avec notamment cet argument : la législation de protection

de l'emploi vise à décourager les licenciements en les rendant

plus coûteux pour les employeurs. Mais elle peut aussi faire

hésiter ces derniers à embaucher du personnel nouveau.".

 

Et dit-il plus loin : -- dans le langage macronien, cela donne

cette phrase de Christophe CASTANER qui fustige ceux

qui choisissent de " bénéficier des allocations chômage pour

partir deux ans en vacances ". !

Dans l'idéal macronien, il faudrait remettre en cause le

salaire minimum ou encore le statut de la fonction publique.

 

Un autre HUSSON, Edouard note la différence entre Macron

et Trump : -- " Trump est d'abord un entrepreneur; il se

propose de faire venir ou revenir les entreprises aux Etats-Unis;

ensuite, l'Etat ne s'en mêlera plus, ce sera à la communauté des

affaires de réussir. Alors qu'Emmanuel MACRON est un

brillant produit de l'ENA qui, au fond, juge l'Etat indispensable

pour faire aboutir la politique économique. ...".

 

 Plus loin, HUSSON E. ajoute : -- " Trump a un obstacle

principal à surmonter, la perte de confiance dans le dollar.

La Chine, la Russie, l'Iran essaient de sortir du système

de l'étalon-dollar. C'est d'ailleurs la raison principale du

retour de la politique étrangère hostile à l'Iran et favorable

à l'Arabie saoudite ... ".

 

Les accords de Bretton Woods à la fin de la seconde guerre

mondiale affirmaient la suprématie du dollar américain

Si cela est encore vrai, pour combien de temps ?

 

D'autres mettent en avant la notion de " ordolibéralisme ",

pour expliquer la politique de Macron !

 

L’État doit donc intervenir dans la vie économique de deux façons :

en fixant des règles et en les faisant appliquer et respecter.



Valorisant l'ordre (en référence à la théorie augustinienne de l'ordre)

et la régulation par l’État (État-ordonnateur), l'ordolibéralisme

se distingue nettement sur ce point du libéralisme classique fondé

sur la dérégulation et le « laisser-faire ».



L'ordolibéralisme est cependant un libéralisme en ce que l’État doit

se cantonner à la fixation et à l'application de ces règles,

il ne doit pas mener de politiques économiques conjoncturelles,

mais se tenir à l'écart de toute stimulation macro-économique et

de tout dirigisme.



Cela se manifeste par les aspects suivants : décentralisation,

équilibre budgétaire (voire excédent) pour les finances publiques,

refus du plan et de la politique industrielle (les entreprises devant

s'auto-organiser), fixation des salaires par les partenaires sociaux

(patronat et syndicats) ce qui revient à abandonner la politique

publique des revenus, Banque Centrale indépendante de l’État

et centrée sur la stabilité des prix, ce qui est un refus de la politique

monétaire, refus de l'inflation, refus de la création monétaire massive

et/ou au profit de l’État, monnaie forte et refus des tactiques de

dévaluation, libre-échange commercial (ce qui implique une absence

de politique commerciale).



Pour les ordo-libéraux, une intervention de l'État dans l'économie

par des politiques économiques (surtout si elles sont conjoncturelles)

pourrait mener au chaos (crise hyper-inflationniste) ou alors à une

dictature, comme dans le cas du nazisme et du communisme

stalinien.

 

Voilà ce qui serait la philosophie macroniste en cours de réalisation !

 

Il est temps que le mouvement ouvrier revienne à des notions de

propriété sociale des moyens de production et de services au

profit des citoyennes et des citoyens, à la notion de planification

y compris écologique et à la participation active des acteurs(trices)

de la vie économique sur leurs lieux de production et de vie !

 

C'est aussi cela l'urgence de convergences programmatiques qui

fait tant défaut dans la lutte des classes aujourd'hui !

 

Je rappelle à ce propos que, ce qui a fait le succès de Mitterand en

1981, c'est le programme commun scellant l'unité entre le PS

et le PCF, aussi imparfait soit-il !

 

Alain KRIVINE récemment à CAEN parle de spontanéisme !

Hamon se considère comme le seul de gauche !

Le Parti de Gauche se cache derrière le programme des

Insoumis. Ensemble se gargarise de front imaginaire !

 

Comment dans ces conditions créer une dynamique de classe

sur une plateforme commune pour une transformation sociale

de la société !?

 

Il est temps de mettre en avant un autre front démocratique de

gauche, c'est à dire en enlevant tout esprit de sectarisme, tout

opportunisme en refaisant des alliances avec le PS, en fonctionnant

par des Assemblées citoyennes au plus près des réalités sociales.

 

 

Que Mélenchon soit le porte parole de ce front, pourquoi pas,

c'est de loin notre meilleur tribun !

A condition d'un fonctionnement démocratique avec des

élections pour les dirigeants de ce front, en respectant le

pluralisme pour sa composition. En refusant tout noyautage !

C'est possible, il suffit d'une volonté politique !

Alors les sectaires de tout bord seront marginalisés !

 

René LE BRIS - Canal blog - 15/05/2018

Posté par LE BRIS RENE à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2018

Mouvement, Mouvement, Mouvement social !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 99

 

 

" MOUVEMENT, MOUVEMENT, MOUVEMENT SOCIAL ! "

 

Que cela fait du bien ! Cette fête revendicative plurielle, colorée,

musicale, où s'exprime partout la solidarité et la fraternité ! Oui le 5 Mai

est une réussite avec ses trottoirs remplis de monde et l'effacement des

esprits de Chapelle. Si la France Insoumise était dans tous les cortèges,

elle se mélangeait avec les autres sans aucune idée d'hégémonie !

 

Dommage qu'à Caen les dirigeants du Parti de Gauche ont

failli briser cet élan populaire et unitaire en essayant de faire annuler un

bus car en désaccord avec certains(nes) militants(tes) insoumis ! La

meilleure réponse à ce comportement primaire, le car était plein !

Tant pis pour les diviseurs ! Tant mieux pour les insoumis démocrates !

 

L'Express a titré dans son dernier numéro : " Macron un an,

jusqu'ici tout va bien ... ".

 

Qu'est ce qui va bien : le service ferroviaire, les soins dans les

hôpitaux, la distribution du courrier, les relations du pôle emploi avec

les chômeurs, l'accueil des étrangers cherchant une terre de sécurité,

le pouvoir d'achat des retraités, la fin de vie du troisième âge ...

Nenni ! Mais de cette réalité, l'Express s'en fout !

 

C'est ici qu'il faut revenir au livre de Jean ZIEGLER

( les nouveaux maîtres du monde ) , militant socialiste 'révolutionnaire'

sur l'idéologir des maîtres !

Il nous parle ( en 2002 ! ) du Consensus de Washington ! Ce

dernier vise à la privatisation du monde. Que nous dit ce consensus :

 

- Dans chaque pays débiteur, il est nécessaire d'engager une réforme

de la fiscalité selon 2 critères = abaissement de la charge fiscale des

revenus les plus afin d'inciter les riches à effectuer des investissements

productifs, élargissement de la base des contribuables

 

- libéralisation aussi rapide et complète que possible des marchés

financiers

 

- Garantie de l'égalité de traitement entre investissements

autochtones et investissements étrangers afin d'accroître la

sécurité et, donc, le volume de ces derniers.

 

 

 

- Démantèlement, autant que faire se peut, du secteur public,

privatisation de toutes les entreprises dont le propriétaire est

l'Etat ou une entité para-étatique.

 

- Dérégulation maximale de l'économie du pays afin de

garantir le libre jeu de la concurrence entre les différentes

forces économiques en présence. Protection renforcée de

la propriété privée.

 

- Libéralisation des échanges au rythme le plus soutenu

possible, baisse des tarifs douaniers de 10 % par an.

 

- Favoriser le développement de ceux qui sont capables

d'exporter leurs biens, limitation du déficit budgétaire.

 

- Les subsides d'Etat aux opérateurs privés doivent être

supprimés. Les dépenses de l'Etat doivent être affectées

prioritairement au renforcement des infrastructures et

donc être prioritaires sur les autres.

 

Ziegler cite aussi Bourdieu : ." le fatalisme des lois

économiques masque en réalité une politique, mais tout à fait

paradoxale, puisqu'il s'agit d'une politique de dépolitisation. ".

 

Vous savez le refrain de Macron, ni droite, ni gauche ! mais en

fait les lois du Marché !

 

Et Bourdieu poursuit : " une politique qui vise à conférer une

emprise fatale aux forces économiques en les libérant de tout

contrôle et de toute contrainte en même temps qu'à obtenir

la soumission des gouvernements et des citoyens aux forces

économiques et sociales ainsi libérées ".

 

Mais les fronts de la Résistance avancent : du 1er Mai au 5 Mai,

des milliers de citoyens(nes) ont dit NON dans la rue !

 

Une nouvelle société civile planétaire existe de partout dans

le monde. Cette nouvelle société nous dit Ziegler a un ennemi

commun : le monolithisme ! Toute hiérarchie est bannie, elle

rejette l'uniformité ... et plus loin, il affirme :

 

 

 

 

 

" Trois convictions unissent ces fronts ( de Résistance ) :

 

- la nécessité d'instaurer la démocratie de base partout dans le

monde et dans tous les domaines de la vie collective;

 

- le refus des inégalités sociales entre les individus, entre les

générations, entre les sexes, entre les classes sociales, entre les

peuples et entre les continents;

 

- la nécessité de préserver la nature, l'air, l'eau, l'environnement

sanitaire et psychologique de chaque être humain. L'eau, la nourriture,

l'air que nous respirons sont , par eux tous, déclarés "biens publics".

 

Bien sûr, nous avons chacun et chacune des références humaines,

pour ma part, Ruffin, Autain, Coquerel représentent bien ces

aspirations. Ce qui est sûr, ayant traversé toute la manif de la

fête à Macron, j'ai pu voir la force de la France Insoumise !

 

La convergence des luttes, oui bien sûr, mais je crains déjà le

résultat du 7 avec les cheminots tant les appareils syndicaux

autres que la CGT et du SUD sont pressés de faire patte

blanche au pouvoir, mais il faut aussi la convergence

programmatique !

 

La colère populaire gronde mais il faut la réunir !

 

Dans le roman de Jacques-René MARTIN, il est évoqué

la révolte du peuple en 1830 contre Charles X :

" Quand l'omnibus s'arrête devant le palais-royal, Casse-Pierre

tire Basile de sa rêverie et l'entraîne vers la sortie.

Je préfère terminer à pied !

Un long moment, il observe le palais.

- C'est y que tu s'rais impressionné par la demeure royale ?

Parce que moi, pour dire, m'est antipathique c't'homme là

à vouloir revenir aux mauvaises habitudes versaillaises.

- Ne t'inquiète pas. Un roi qui cherche à censurer la presse,

qui opprime l'Université, qui donne aux riches le droit de voter

deux fois et qui voudrait rétablir le droit d'aînesse ne peut

qu'attirer mon mépris, et ma sympathie pour l'opposition.

(LES REPUBLICAINS à l'époque !) ".

 

En 1830, 2018 aujourd'hui !

 

 

 

Je terminerai cette lettre par une fin de chanson de Renaud

écrite en Janvier 1991 et une fin de poéme de Claude

Huret, prêtre ouvrier, militant anti-raciste !

 

Si tu veux, Président,

Marquer vraiment l'histoire

Et mériter la gloire

Pour au moins deux mille ans

 

Envoie tes régiments

Libérer la Palestine

Là-bas on assassine

Chaque jour des enfants

 

Envoie tes bombardiers

Raser la Maison Blanche

Ce sera la revanche

De tous les opprimés !

 

Ainsi finit ma lettre

J'hésite, je me tâte

Dois-je en rajouter quatre

Pour un dernier mot peut-être ?

 

-----------------------------------------

 

Tout autour de la terre

Nous ferons un chemin,

Par dessus les frontières,

Nous serrerons des mains.

Nous serons les maillions

D'une chaîne d'humains.

Et nous commencerons

La fête de demain,

La fête du bonheur

De toutes les couleurs.

 

rené LE BRIS, Canal Blog - 06/05/2018

Posté par LE BRIS RENE à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2018

vieux ou nouveau monde ?

LETTRE HEBDO N° 98 DE RENE

  

Le vieux monde et le nouveau !

 

Hollande a bien résumé la différence politique

du vieux monde ! Lui défend les intérêts des

riches alors que Macron défend ceux des très

riches ! Excellente analyse !

 

Il suffit d'écouter le vendredi sur ARTE les

commentaires d'Elisabeth Quin pour saisir

les nuances du vieux monde : les animateurs

et les animatrices soupoudrent de quelques

sucreries le plat constant du libéralisme !

 

Alors quand Martinez de la CGT nous

indique que Macron est là pour cinq ans,

comme thème de démobilisation, il n'y a pas

mieux ! Il est vrai que pendant quatre ans, il

y aura le temps de trouver une nouvelle formule

politique du vieux monde : Laurent et Chassaigne

vont être contents !

 

LES INSOUMIS, malgré quelques freins dus

à des pratiques bureaucratiques de certains

responsables du Parti de Gauche qui reculent sur

la notion essentielle de démocratie sous le faux

prétexte de ne pas singer les partis traditionnels,

LES INSOUMIS donc veulent justement rompre avec

ces vieux schémas : ils veulent avant tout tourner la

page au productivisme, au " tout nucléaire ", à la

domination guerrière pour défendre les intérêts de

quelques multinationales, à tomber dans le piège des

rivalités religieuses et affirmer le respect de laïcité dans

notre pays, à faire des citoyennes et des citoyens

DES ACTRICES et DES ACTEURS de leur vie quotidienne

que cela soit dans le monde de l'entreprise ou de la cité !

 

Comme démonstrations de différences entre le vieux

monde et le nouveau, il suffit d'extraire quelques infos

des hebdos médiatiques ou d'expériences de luttes pour

clarifier les positions sociales et sociétales de chaque camp !

  

Pour le vieux monde, les chômeurs, chômeuses se complaisent

dans leur situation, donc il faut les punir mais que l'ex-pdg de

Carrefour touche une indemnité de départ de 3 millions

d'euros et 500 000 euros de bonus annuel à vie, cela ne les

choque pas ! Après les sans dents d'Hollande, il y a les moins

que rien de Macron ! Oui le vieux monde, ça pue !

 

Mais nous trouvons aussi cette différence dans le monde syndical :

La négociation collective doit avoir lieu avec le développement

d'un rapport de forces entre le Capital et le Travail : son seul but

devrait être l'amélioration de la situation des salariés, l'encadrement

et la compensation de leurs contraintes de travail !

Malheureusement, ce n'est plus l'objectif de la confédération

de la CFDT et depuis quelques mois de FO ! Et Martinez qui

refuse, sans doute aidé par les responsables nationaux du PCF,

à unir la lutte les forces politiques et syndicales , cela constitue

un croche-pied dans la mobilisation exemplaire des cheminots(tes) !

Nous voyons là l'exemple de la difficulté pour certaines et

certains de quitter le vieux monde !

 

Autre exemple : l'Article 12 de la déclaration universelle des

droits de l'homme stipule : " nul ne sera l'objet d'immixtions

arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa

correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation.

Toute personne a droit à la protection de la loi contre de tels

immixtions ou de telles atteintes ".

Et bien le fait d'obliger les usagers d'EDF de s'équiper des

compteurs LINKY rentre dans cette catégorie de l'article 12 !

Sur le terrain, nous sommes confrontés aux mensonges des

responsables de la communication d'ENEDIS ! Ainsi pour

un de ces cadres, le Big Data, connais pas ! Obligé quand

même de le reconnaître quand on lui rappelle les positions

publiques de son PDG ! Mensonge encore de la pub en boucle

d'Enedis pour des usagers mécontents de l'installation en

force des dits compteurs " intelligents " qui affirme que cette

pose est obligatoire ! Menaces et chantages sur le terrain quand

des usagers contestent la pose forcée ! Voilà l'esprit du vieux

monde !!!

 

Jacques ATTALI qui préconise une fin prématurée des personnes

âgées, Maître de l'Intelligence réelle capitaliste, joujou de

l'Express, dans sa ruse de renard demande aux salariés de perdre

leur garantie d'emploi car cette position serait aliénante ! J'ai déjà

écrit comment aux PTT on pouvait au contraire s'épanouir dans

la plus grande entreprise d'Europe par une formation interne !

Attali va même plus loin : il pense qu' une phase de dictature

imposant son idée permettrait aux sociaux démocrates d'en

comprendre l'intérêt ! Le renard devient cynique ! Plus fort

que Cohn Bendit ! Voilà où en sont les idées du vieux monde !

 

La spéficité du vieux monde, c'est la justification de la guerre

pour lutter contre des dictateurs à qui poutant on a fait pendant

un certain temps " amis, amis " pour vendre des armes !

L'exemple le plus criant actuellement, c'est LE CONFLIT AU

YEMEN ! Une barbarie et Macron notre roitelet préfère aller

faire la marionnette aux Etats Unis avec le fou Trump pour

affirmer que notre pays fait partie de la famille qui défend

les intérêts des multinationales qu'agir pour que cesse cette

complicité barbare ! Voilà le vrai visage du vieux monde !

On comprend pourquoi le gouvernement israélien continue

de massacrer le peuple palestinien y compris des enfants

désarmés ! Mais quand on constate les positions criminelles

de Colomb à propos des migrants, oui le vieux monde est

vraiment laid, et fait vomir tous les démocrates du nouveau

monde !

 

Certains vont crier à la démagogie ! Pourtant dans l'hebdo

libéral l'Express du 6 Décembre 2017, il est titré : " une

honte internationale ! 400 000 à 700 000 migrants entassés

dans au moins 42 camps au sein du désert libyen ... tel est

le constat effrayant de Moussa Faki Mahamat ... Alors qu'ils

font l'objet d'horribles trafics - l'esclavage - , seuls 13600

ont pu l'être en 2017. ". Ont pu se libérer de cette situation

sordide.

 

C'est ce que Renaud DUTREIL, ex président de l'UEM

et aujourd'hui adhérent de la République En Marche

appelle : " une vision moderne de la société " ! - Express

du O6 Décembre 2017 - Inutile de dire que cet homme

est favorable à la casse sociale macroniste ! Le vieux

monde en marche !!!

 

Les rapports sociaux entre le vieux et le nouveau sont

bien distingués par deux prises de position !

 

D'un côté la position de Jean Baptiste Jeangène Vilmer

dans l'Express du 6 Décembre 2017 : " ... il y a quelque

chose de naturel, de commun avec les autres animaux,

dans la compétition pour les ressources, la reproduction

ou le rang, la domination dans le groupe. Mais l'homme

est seul à faire la guerre pour des idées, des croyances.

 

Si la guerre est par essence poliitique, savoir si elle est

proprement humaine revient à savoir si le politique est

propre à l'homme - un autre débat ! ".

 

Et puis il y a une autre position parmi d'autres, celle

par exemple de Yannick Janot dans l'Obs du 30/11/2017 :

" ... Préserver notre santé et l'environnement. Créer des

emplois durables, non délocalisables, sur l'ensemble du

territoire. Bâtir des logements sobres et confortables.

Développer les énergies renouvelables, une agriculture

et une alimentation de qualité, des transports accessibles,

des services publics bienveillants. UN PROJET DE

SOCIETE QUI EMMENERAIT NOTRE JEUNESSE. ...".

 

Les réalistes, c'est nous affirmait notre camarade Vert !

Oui, le réalisme, c'est oeuvrer pour un nouveau monde !

Alors il faut en finir avec les vieilles magouilles électorales !

Voilà ce qui unifie tous les insoumis malgré quelques

désaccords sur la démocratie interne. Vivent les 1er,

3 et 5 Mai en attendant la mobilisation de la Fonction

Publique !

 

René LE BRIS, Canal Blog - le 27/04/2018

Posté par LE BRIS RENE à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2018

Une charte universelle de fonctionnement des entreprises

Lettre Hebdo de René N° 97

 

Pour une CHARTE UNIVERSELLE

DU FONCTIONNEMENT DES ENTREPRISES

 

800 millions d'individus souffrent de la faim.

 

Pourquoi ? Manque de pouvoir vendre des

produits agricoles, manque de travail alors qu'il y a

tant de besoins non satisfaits.

 

Guy et Alex WILDENSTEIN, milliardaires sont les

champions de la fraude fiscale.

 

Les abus sont l'ouvrage et le domaine des riches.

L'intérêt du peuple est l'intérêt général.

L'intérêt des riches est l'intérêt individuel et particulier.

 

Des sociétés écrans pullulent, ainsi les responsables

économiques fonctionnent comme une mafia avec

l'omerta ! La complicité de beaucoup d'élus se concrétise

par l'adoption de lois qui permettent de poursuivre des

citoyennes et des citoyens qui alertent les fraudes par

des complicités évidentes entre les banques et les responsables

économiques.

 

Dans l'Huma Dimanche du 19 Avril, nous apprenons que

BlackRock, Vauguard et State Street sont premiers

actionnaires de 40% des 1600 firmes cotées aux Etats-Unis.

Leurs fonds représentent 14000 milliards de dollars, cinq

fois le PIB de la France. Ce groupe va contrôler le quart du

marché mondial de l'agrochimie.

 

Dans Challenges de Novembre 2017, le constat de Jean Pierre

de La Rocque est que les paradis fiscaux résistent aux tempêtes

médiatiques. Notre ministre des Finances va jusqu'à demander

que les Etats qui ne collaborent pas n'aient plus accès au

financement des grands organismes internationaux comme le

FMI ou la Banque mondiale.

  

Le coût de l'évasion fiscale représente 350 milliards d'euros

par an dont 120 pour l'Union européenne et 20 pour la France.

 

Des groupes Français comme Total, Engie et Dassault sont

dans le viseur de la Fraude fiscale.

 

On apprend encore dans l'Obs du 12 Avril que " les nouveaux

pirates de la finance, pionniers du Bitcoin et des technologies

blockchain " ont trouvé un terrain tranquille en Suisse !

Un vrai paradis cette bourgade de 30000 habitants Zoug à

30 km de Zurich. Les PDG du monde entier se bousculent,

les investisseurs affluent attirés par un environnement

réglementaire et fiscal très favorable !

 

Il est donc temps pour toutes les formations qui préconisent

une alternative de gauche ( et donc pas d'Alternance ! ) de

réagir devant ce désordre anarchique qui prive les Etats

Européens de moyens financiers pour par exemple développer

des services publics de qualité !

 

Une CHARTE UNIVERSELLE s'impose !

Les spéculateurs doivent être durement punis pour détournement

de fonds publics ! La loi du silence des affaires doit être aboli !

Les Banques doivent redevenir publiques avec un contrôle conjoint

d'élus(es) et d'usagers sur l'utilisation des fonds déposés.

Il faut s'opposer aux logiques de privatisations des services liés

au numérique.

Il faut s'opposer aux conséquences du BIG DATA comme

l'implantation des compteurs de Linky qui sont des espions

sur le mode de vie de chacune et de chacun.

Et c'est bien dans chaque pays le retour à la socialisation de

l'économie qui est d'actualité !

 

Il faut enfin appliquer la proposition 17 de L'Avenir en Commun,

programme des Insoumis : INSTAURER UN PROTECTIONNISME

SOLIDAIRE POUR PRODUIRE EN FRANCE ET DANS D'AUTRES

ETATS !

 

Les futures campagnes électorales européennes sont l'occasion

de diffuser largement cette nécessité d'une charte pour moraliser

le fonctionnement de l'économie.

 

Certes, les gros actionnaires réagiront avec l'appui des éditorialistes

médiatiques et donc à nous de démontrer au peuple que le gachis

financier des monopolys mercantils qui s'accompagnent des budgets

militaires en hausse expliquent la remise en cause des services

publics et de l'augmentation considérable du chômage dans tous

les pays européens.

 

René LE BRIS - le 22 Avril 2018 - Canal blog

Posté par LE BRIS RENE à 22:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2018

Il faut choisir : être dominé ou solidaire pour le bien commun !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 96

 

 

Il faut choisir : être dominé par un roitelet

ou être organisé pour le bien commun !

 

Il est de bon ton de s'en prendre aux fonctionnaires !

 

Le premier des premiers fonctionnaires, c'est le

président de la République, représentant normalement

de tous les français(ses).

 

Avec Macron, nous savons que ce n'est plus le cas = ce dernier

représente au sommet de l'Etat le capital financier.

 

Normal alors dans son cervelet de mépriser le bon peuple,

d'envoyer des chars contre des zadistes désarmés qui

veulent opter pour un nouveau monde, de plumer les retraités

faute de s'en prendre aux voyous qui planquent leur fric à

l'étranger, bref ce roitelet n'a pour se faire que de méprisables

éditorialistes qui inondent depuis quarante huit heures les

ondes pour nous faire croire que la doctrine macroniste serait

à l'écoute des citoyens(nes) !

 

Bourdin et Plénel sont déjà piègés avant de commencer !

 

La Poste est souvent citée pour dire : " voyez les réformes,

y a du bon depuis que cette entreprise a beaucoup moins de

fonctionnaires, elle fait des opérations d'ouverture comme

le secteur privé !".

 

Et bien, parlons en : d'abord la Poste était regroupé avec

l'entité France Télécom et TDF. Les PTT, plus grande

entreprise d'Europe avait un budget discuté et voté au parlement.

L'Etat récupérait des milliards. Mexandeau avait lancé

le Minitel, ancêtre d'Internet. Il avait aussi implanté

à Caen un service de Recherche performant !

 

Les PTT avait un service social unitaire qui profitait à tous

les agents, cadres comme non cadres. La notion de continuité

de service était la règle, les services de base assurés, les

disfonctionnements réparés gratuitement la plupart du temps !

 

 

 

Chaque individu pouvait être embauché sans diplôme, des

examens internes pouvaient permettre de grimper dans la

hiérarchie sociale.

 

Sur bien des aspects donc, les PTT était une entreprise

publique exemplaire ! Qu'en est-il aujourd'hui ?

Le service "orange" d'après-vente n'existe plus, la Poste

fait concurrence à Orange, elle fait payer aux usagers des

prestations dont étaient fières les employé(ées) d'offrir,

souvent au-delà de leur temps de travail !

 

Et bien, cette dégradation de cette entreprise démantelée,

voilà ce que le roitelet veut faire pour tous ! Ne compte pour

lui que les actionnaires ! Merci VINCI pour s'engraisser

sur le dos des automobilites, bientôt sur les usagers d'Air

France ! Macron va un jour nous vendre de l'air et de l'eau

de mer !

 

La fonction publique, les services publics doivent pouvoir

assumer de manière efficace leurs missions d'intérêt général

et garantir l'accès aux droits de toutes et de tous !

 

Les missions de contrôle de l'Etat, qu'elles soient de légalité,

fiscales ou sanitaires ne sont plus correctement assumées.

 

Bernadette GROISON, dans son livre : " en finir avec les

idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique "

pose de bonnes questions :

 

" Dès lors que les fonctionnaires remplissent des missions

de services publics ( liées à l'éducation, la protection des

populations, la solidarité, l'aide sociale, la santé, la justice,

etc. ) et que l'accès à ces droits est pour l'essentiel gratuit,

cela n'a pas beaucoup de sens de parler de création de

richesses, STRICTO SENSU par les fonctionnaires.

En effet, quelle pourrait être la mesure économique de

la valeur ajoutée de l'éducation d'un enfant, de la guérison

d'un cancer, du contrôle de la qualité sanitaire de l'alimentation ?

Sans compter que leur caractère préventif en matière d'effet

sur la santé ou sur l'emploi génère de toute façon des

économies à terme. ".

 

 

 

 

La dernière de la ministre de la Santé serait de limiter

l'accès aux soins des personnes âgées ! Pendant que le

ministre des affaires étrangères joue aux petits soldats

et à la guerre, notre ministre joue aux réductions d'effectifs

dans les hôpitaux : bah oui, il y a des sous pour faire la

guerre, mais pour soigner les gens, circulez les retraités,

vous coûtez trop chers ! Merci pour eux qui ont côtisé

toute leur vie !

 

Il faut en moyenne six mois d'attente pour la vue, pour

le coeur, pour les pieds etc. ! Le système de santé était

devenu une fierté nationale ! C'est aujourd'hui un lieu

de tous les dangers sanitaires !

 

Les 19, 1er Mai et 5 Mai, voilà au contraire des dates

où TOUS les salariés et donc fonctionnaires compris,

TOUS les paysans, TOUS les retraités doivent être

au coude à coude pour dire : cela suffit la casse sociale,

NOUS VOULONS UNE SOCIETE POUR LE BIEN

COMMUN ! POUR UNE QUALITE DE VIE, POUR

UNE SOLIDARITE RECIPROQUE DE TOUS LES

PEUPLES !

 

Le 15 Avril 2018 - Canal Blog -

René LE BRIS 

Posté par LE BRIS RENE à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2018

Quelles modernisations pour le bien commun ?

LETTRE HEBDO DE RENE N° 95

 

FONCTION PUBLIQUE ET SECTEUR PUBLIC

quelles modernisations pour le bien commun ?

 

Le gouvernement a trouvé une nouvelle astuce dans sa campagne

médiatique consistant à faire croire que la casse organisée du

service public de la SNCF serait bénéfique pour les usagers !

Cette astuce, c'est de transformer les termes de Service PUBLIC

par les termes de Service AU PUBLIC !

 

" Au " pour d'autres, cela veut dire " Or " ! Nous voilà bien dans

cette logique mercantile que l'on constate à La Poste où les usagers

ont été transformés en Clients avec donc la priorité aux produits dits

de plus value au détriment de services communs de base pour tous !

 

Le problème pour ce gouvernement, c'est que cette casse organisée

avec l'appui du parti des médias fait de plus en plus de dégâts :

des avocats aux étudiants, des cheminots aux aides-soignants, des

caissières de Carrefour aux éboueurs, c'est bien le peuple qui

réagit de plus en plus !

 

C'est donc bien que j'ai pu retrouver dans ce contexte un texte

du regretté René LE GUEN : " services publics, une réponse pour

l'avenir ". Administrateur de Gaz de France de 1946 à 1980, René

a été membre du Conseil économique et social et membre du bureau

politique du PCF.

 

Ce qui est intéressant, ce sont des propositions d'actualité, René

avançant quelques axes de ce que devrait être le service public :

 

" ... La première d'entre elles ( LES MISSIONS ) concerne LE DROIT

DES CITOYENS DE DISPOSER D'UN SERVICE ESSENTIEL, dans

des conditions de prix et de qualité égales ou équivalentes pour tous.

Il en est ainsi notamment pour la poste et les communications, la

distribution de l'électricité, du gaz, de l'eau, les transports, l'école et

la santé publique.

Dans chacune de ces activités, les progrès technologiques

permettent d'améliorer la réponse aux besoins. Que cela implique des

rénovations, c'est certain, mais à condition qu'elles favorisent un

contact plus direct entre le service et l'usager sans surcharge de coùt

pour ce dernier. ... ".

 

 

 

" ... La seconde mission du service public est d'ASSOCIER LES

USAGERS.

L'aspiration à plus de démocratie, et donc à être partie prenante

des décisions, implique de faire participer les usagers et le personnel

à la détermination des besoins.

Les progrès dans la circulation de l'information et des idées

doivent favoriser une expression directe et donc complète des

intéressés.

Sans sous-estimer les éléments que peuvent apporter les

sondages, ils ne sont qu'une donnée et, suivant les questions posées,

une donnée biaisée.

La démocratie directe est seule capable de bien faire percevoir

le caractère souvent complexe de la réponse à un besoin. Il appartient

alors au collectif d'usagers ou de personnels le plus proche du

problème à traiter ( petite agglomération, quartier, unité de transport,

école ) d'en maîtriser la solution. ... ".

 

" ... La troisième mission du service public est d'ASSURER LA

STABILITE, LA QUALITE ET LA PERMANENCE DES

PERSONNELS. J'ai rappelé que dans les années 20, l'idée

d'un statut était proposé par des concessionnaires.

Ceux-ci étaient conscients du rôle important des travailleurs

dans le fonctionnement d'un service public. En quoi les avancées

technologiques modifieraient-elles ce rôle du personnel ?

Tous les spécialistes reconnaissent qu'elles ne peuvent trouver

leurs pleins effets qu'avec des collectifs de travail stables, au sein

desquels les capacités indiividuelles sont développées et reconnues

et où l'information circule en permanence.

PEUT-ON ATTEINDRE CET OPTIMUM EN CASSANT

LES STATUTS, en développant le temps partiel, la flexibilité,

l'individualisation des rémunérations ?

Ou au contraire, faut-il développer les garanties qui

permettent aux salariés de se consacrer pleinement à leurs

responsabilités à l'égard des usagers ? ... ".

 

" ... La quatrième mission du service public est de GARANTIR

L'INDEPENDANCE NATIONALE. L'indépendance nationale

n'a jamais été perçue comme une démarche autarcique. Elle

est une garantie contre toute expropriation scientifique et

industrielle. Elle est aussi une garantie pour favoriser la

coopération. ... Or, pour coopérer, il ne suffit pas d'en avoir

l'intention, il faut aussi en avoir les moyens. Dans cette optique,

les services publics représentent un atout irremplaçable. ... ".

 

 

Inutile de dire que les orientations libérales de Hollande, Sarkozy

et maintenant Macron tournent le dos à ces quatres missions !

 

Dans les hopitaux, les différents appels de détresse par rapport

aux situations dramatiques aux urgences restent lettre morte !

 

Au Mans, suppression de 10 lits pour les soins palliatifs !

 

A Caen, le projet de restructuration du CHU prévoit la suppression

de 600 lits !

 

Mais encore une fois, pour la ministre de la santé, tout va très bien !

Elle se permet même d'exprimer son mépris de classe auprès d'une

aide-soignante qui a refusé de prendre la main du roitelet !

 

Pour finir cette lettre, je vous conseille de lire le livre de Bernadette

GROISON, secretaire générale de la FSU, professeure des écoles,

enseignante dans une maternelle, " en finir avec les idées fausses

sur les fonctionnaires et la fonction publique ". Nous y reviendrons

dans une prochaine semaine !

 

Mais surtout, des échéances très importantes sont devant nous :

19 Avril, 1er Mai, 5 Mai ! Autant de dates pour amplifier dans

le pays le rapport de force des salariés, paysans, professions

indépendantes contre les casseurs aidés par les éditorialistes

des médias et protégés par des éléments fashisants de la police !

 

L'issue de cette bataille dépend une voie pour le progrès social

ou une décomposition sociale de l'ensemble de la société !

La bataille du vieux monde contre le nouveau monde ! Les

insoumis pluriels s'inscrivent dans ce dernier camp ! Ils vont

mettre toutes leurs forces pour faire reculer ce gouvernement.

Viendra alors avec cette mobilisation le temps de l'accouchement

d'une alternative crédible, non pas pour avoir des places chaudes

dans un gouvernement d'arrivistes mais pour des transformations

sociales de rupture avec l'égoisme et la pensée mercantile !

Pour la paix et le bonheur humain !

 

René LE BRIS - 08/04/2018 - Canal Blog -

Posté par LE BRIS RENE à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2018

paysans, salariés, tous pour le mieux vivre !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 94

 

 

PAYSANS, SALARIES,

TOUS POUR LE MIEUX VIVRE !

 

Sympa l'actualité en ce moment ! La face cachée de Johnny est partout

pour le grand délice de BFMTV ! Le fric, le fric, le fric ! Personnellement,

je pense que le coup étasunien était prémidité, il suffit de voir le type de

sourire carnassier de la famille de Laétitia, les Boudou !

 

Pendant ce temps là, les salariés et les paysans continuent de morfler !

 

Le conflit social à la SNCF est bien révélateur de cette situation de coupure

entre le monde rural et les grandes métropoles ! La disparition , voire la

privatisation des lignes ferrées touchent en premier les cantons mal

désservis par le fer !

 

Pour les grandes villes, les accidents, le remplacement des trains par des

cars lorsque une fois installés les voyageurs apprennent que leur train ne

partira pas, les propositions d'horaires qui obligent par passer par des

gares pour prendre des TGV augmentant le prix des billets, voilà la

gestion macroniste de Pepy !

 

Le regroupement d'écoles ou de collèges est aussi une aberration qui

ne tient pas compte du respect du rythme de l'enfant ! et cela risque

fort de concerner bientôt les maternelles !

 

Bientôt la trêve pour occuper un logement va se terminer ! Encore des

expulsions avec des gens dehors, en 2018 !

 

Lors de la cérémonie concernant le gendarme courageux, nous avions

bien les deux derniers présidents côte côte ! La vieille France ! Avec son

chef d'orchestre actuel le roitelet Macron !

 

A Caen, 18 ha de terres agricoles vont être sacrifiés pour implanter une

prison ! Tous les syndicats agricoles dénoncent ce gaspillage de terres

agricoles de qualité !

 

Dans son rapport d'orientation 2018, la Confédération Paysanne :

" l'alimentation de la population et les choix faits ne sont pas seulement

du ressort des paysans-nes. Les choix alimentaires, paysager, aménagement

du territoire ( national et international ), qualité de l'eau ne peuvent et

ne doivent être dissociés. ".

 

La Confédération paysanne met au centre de son projet l'Agriculture

Paysanne, une ambition qui place l'évolution globale de l'agriculture

pour aller vers une abolition générale des pesticides, tout en alliant

un engagement social très présent, très fort.

 

Pour la PAAC ( Politique Agricole et Alimentaire Commune ), la

Confédération paysanne affirme qu'avant d'être un budget , elle

doit être un projet ! Les urgences sont nombreuses, dit-elle,

réchauffement climatique, alimentation de qualité pour toutes et

tous et également bien sûr une rémunération correcte des paysans-nes.

 

L'agriculture paysanne permet à un maximum de paysans de

vivre décemment de leur métier en produisant sur une exploitation

de taille humaine une alimentation saine, relocalisée et de qualité,

sans remettre en cause les ressouces naturelles de demain.

 

Il est , dit la confédération, inacceptable que l'Etat se désengage du

financement des mesures de développement de l'agriculture

biologique en confiant ce financement aux transformateurs et

distributeurs, abandonnant la politique aux lois du marché.

 

Dans l'Huma Dimanche du 29 Mars , Gérard LE PUIL affirme :

" La pénurie relative de céréales en 2007/2008 fut un drame atroce pour

les consommateurs pauvres des pays pauvres déficitaires en blé et en

riz. Mais ce fut une aubaine pour les spéculateurs du monde entier.

Ils trouvent qu'une telle situation tarde à se renouveler. Elle tarde

parceque la nature s'est montrée plus généreuse qu'attendu, tandis que

les décideurs politiques du monde entier sont restés inertes au lieu

de mettre en place des stocks céréaliers de sécurité ... il suffit de

renouveler le stock après chaque récolte pour avoir toujours des

denrées de qualité à disposition ... les dirigeants politiques ... nous

préparent un monde de plus en plus instable avec de possibles

émeutes de la faim et des migrations forcées pour fuir la misère. ...".

 

" Il faut savoir quelle société on veut demain " dit Bernard DEVERT,

fondateur d'Habitat et Humanisme. " J'étais promoteur immobilier

et je venais de reloger une personne âgée dans un immeuble décent

mais loin du quartier où elle avait ses habitudes. Elle a fait une

tentative de suicide ... " !

 

 

 

 

 

 

Or la politique actuelle du macronisme, c'est le non respect des

gens et surtout des plus démunis ou des personnes âgées ! Nous le

voyons à la Poste, nous le voyons à l'Hôpital, nous avons vu le taux

de suicide à l'ex-France Télécom, la destruction des services

publics est une insulte à ceux d'en bas, à ceux qui ne prennent pas

le train !

 

Le but des différents gouvernements européens sous la tutelle de

Bruxelles est une concurrence effrennée du marché, celle qui licencie,

qui met à la paille des milliers de salariés tous les ans ! Junker est

le héros de tous les destructeurs de la vie humaine !

 

Dans le monde paysan, le constat est l'importation sauvage

d'aliments qui sont produits de façon scandaleuse dans des

pays qui eux-mêmes briment leur population rurale !

 

La France a importé 3,9 millions de tonnes de produits à base de graines

de soja en 2016, principalement à destination des animaux d’élevage.

Une majeure partie de ce soja est produit en Amérique latine, à la suite de déplacements forcés de populations autochtones vivant de la forêt,

de pollutions et destructions massives de terres, sans parler des effets dévastateurs sur la santé publique de l’utilisation à outrance de pesticides (augmentation des malformations congénitales, des cancers et des

maladies respiratoires). Avant de se retrouver, en bout de chaîne, dans les

paniers des consommateurs français.

 

 

Tout cela doit cesser ! Les conflits sociaux ne peuvent faire abstraction

de la nécessité de projets alternatifs ! Une grève reconductible demande

une perspective de débouché politique ! On l'a bien vu en 1995 !

Il est urgent qu'un pôle radical ( insoumis, npa, une grande partie des

communistes, des hamonistes et verts ) se forme avec pour but

l'élaboration d'une alternative sociale, écologique, de paix et de rapports

de coopération et non de domination !

 

Pour cela, il faut aussi que les responsables nationaux des insoumis

entendent le désir des groupes locaux autonomes d'une meilleure

démocratie. Prenons un exemple, les finances ! Nous savons que les

femmes en France ont du attendre longtemps pour avoir le droit d'une

autonomie financière, d'une indépendance économique. Nous

espérons que donc une clarification se fera sur la gestion des

finances pour le bon fonctionnement des groupes locaux !

 

 

Retenons pour finir la force de ces mots de la mère d'Arnaud Beltrame,

incroyable de pudeur et de dignité, qui, à la question « comment rendre

hommage à son fils? », répond : « En étant davantage citoyen, faire le bien

autour de soi, ne pas avoir peur, continuer de vivre, apprécier la vie, aimer

la vie, s'émerveiller devant une fleur qui s'ouvre, devant la mer, la montagne ».

 

C'est bien l'avenir que les vraies forces de gauche doivent mettre

en avant dans l'unité !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 30.03.2018

Posté par LE BRIS RENE à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2018

coucou, revoilà les sociaux libéraux !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 93

 

 COUCOU, REVOILA LES SOCIAUX LIBERAUX !

 

 J'ai déjà affirmé à des amis(ies) que les socialistes et

donc le réformisme qui ne profite qu'à la droite, c'est

comme les mauvaises herbes, ça repousse tout le temps !

 

Les jeux étaient prévisibles ! 4 candidats ( pas de femmes !)

dont trois sont des carriéristes connus, le tour était joué

d'avance d'autant plus que le PS a perdu 65 000 adhérents

plutôt à gauche de ce parti !

 

Ceux qui restent sont plus préoccupés par l'image de leur

candidat que par le programme ! Olivier FAURE a donc gagné

pour son image devant Le Foll qui avait comme casserole d'être

le fidèle de Hollande et pas très pédagogique dans son comportement !

 

Que va faire Maurel ? Sera-t-il tenté par le mouvement de Hamon ?

Sans doute demandera-t-il une garantie pour son avenir politique !

 

Mais l'espoir va être dans le camp de Faure qui pourra s'appuyer

sur l'Alliance Allemande, seul pays d'Europe qui résiste au

dégagisme, du moins pour le moment !

 

Dans ce contexte, les Insoumis vont être bien seuls à persévérer

pour une alternative politique avec le NPA mais qui pèse moins

actuellement dans l'électorat !

 

La logique serait donc l'habituelle stratégie social-démocrate qui

consiste à gauchir le discours tout en laissant faire les casses

successives du macronisme en s'appuyant notamment sur les syndicats

collaborationistes cédétiste et Force Ouvrière !

 

A la CGT comme au PCF, un débat inévitable va se faire jour entre

les partisans de l'unité sur des bases revendicatives de luttes de classes

et ceux qui verront dans le réveil des sociaux démocrates la confirmation

de leur gestion tranquille au niveau local du capitalisme comme à Paris

et dans d'autres communes ! Avec en plus un certain repli identitaire !

 

 Pourtant, les propos de Patrick LE HYARIC dans l'HumaDimanche

du 14 Mars sont clairs : répondant aux propos médiatiques de Macron

opposant le cheminot au paysan, Patrick déclare = " Sans services

publics, sans train, sans poste, sans protection sociale, sans hôpitaux,

sans pompiers, sans mairie, sans gendarmerie, le petit paysan retraité

vivra encore plus mal demain ". Et il conclue plus loin : " ne nous

laissons pas détourner. Que le monde du travail et des retraités trouve

les chemins de la solidarité dans l'action pour l'intérêt général humain. ".

Manque dans cette optique positive les jeunes, notamment les étudiants

qui commencent à se mobiliser dans certaines universités !

 

Macron, notre roitelet, s'est mis dans la peau d'un super boss, un Bolloré

d'Etat ! C'est comme cela qu'il a composé son gouvernement ! Peu importe

les idées des ministres, c'est lui le Roi, pas question donc d'idées personnelles ! Le casting, c'est la marque uniquement, pas les compétences ! Dans cette nébuleuse, Hulot est le prototype du Vert devenu blanc !

 On peut amuser la galerie autour des 80 km des routes

départementales montrant un premier ministre déterminé, cela évite

d'ailleurs de parler de l'état délabré de ces routes !

 

Mais les luttes dans les services publics demandent une perspective

positive : ainsi, les paroles de Jean Luc MELENCHON de renforcer

les mobilisations sociales par une manifestation nationale un samedi ou

un dimanche répondent à cette nécessité !

 

Imaginons ausi une table ronde suivi par des millions de citoyennes et de

citoyens sur la nécessité d'un programme commun avec notamment

le PCF, la FI, le Parti de Gauche, le NPA , Lutte Ouvrière, Ensemble,

EELV, MAIS AUSSI des associations comme Attac, La ligue des droits de

l'homme, Alternatiba, les collectifs anti-linky, le Mouvement de la Paix,

la FOL, la CGT, le SUD, la FSU et d'autres représentants d'Assemblées citoyennes.

 

Pourquoi pas une plateforme d'Urgence sociale, écologique et démocratique !

 

Il ne s'agirait pas alors d'additionner des sigles mais d'une élaboration

collective qui soit le relais politique des luttes sociales !

 

Sans cette dynamique, le peuple français risque de souffrir pendant

encore de nombreux mois ! Voire de nombreuses années !

  

Chaque militant et militante va être comptable de l'avenir positif ou

négatif d'une telle issue ! Et il y a urgence, car les meurtriers au pouvoir

préparent des guerres modernes, c'est à dire très destructrices du

patrimoine et du genre humain ! Alors agissons !

 

René LE BRIS - Canal blog - le 18 Mars 2017

Posté par LE BRIS RENE à 12:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2018

A quoi doit servir l'intelligence humaine ?

lettre hebdo de René N° 92

  

A QUOI DOIT SERVIR L'INTELLIGENCE ?

 

 Le libéralisme économique a trouvé son " cloclo " : Cédric VILLANI !

Quand on le voit, on pense à un pianiste qui nous ferait du bollero de

Ravel ! Mais reconnaissons qu'il a l'air sincère dans ses propos ! Ce qui

change des principaux représentants du macronisme !

 

Alors que Hubert REEVES nous alarme = " nous sommes en train de

vivre un anéantissement biologique " avec l'extinction en masse des

animaux !, Aurélie JEAN , créatrice de star up à Los Angelès et Benoit

BERGERET qui travaille pour VINCI après 17 ans passés aux Etats-Unis,

sont eux très optimistes : ils sont persuadés que l'Europe sera le nouveau

eldorado des start-up avec le développement de l'Intelligence Artiificielle

notamment dans l'industrie secteur par secteur !

 

Pour Michel HUSSON, économiste et membre du Conseil scientiifique

d'ATTAC la question doit être posée : pour lui, nous devons reprendre

le constat de Karl MARX : " nous voyons qu'une machine douée d'une force merveilleuse, capable de réduire l'effort et d'effectuer un travail humain fécond,

mène à la famine et à l'épuisement.".

 

Donc les mutations technologiques et leurs applications ( robotisation,

plates-formes, intelligence artificielle, etc.) bouleversent-elles les méthodes

de production, les modes de consommation, voire les relations sociales ?

 

Paul Krugman, économiste, évoque une société " qui devient toujours plus

riche, mais où tous les gains vont à ceux qui possèdent les robots " !

 

Pour un autre économiste, Robert SOLOW, on doit constater un décrochage

de salaire par rapport à la productivité du travail = ce serait l'existence

d'une troisième composante, la RENTE DE MONOPOLE !

 

On retrouve dans cette aventure économique les fameux GAFAM =

Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft !

 

En rendant possible de nouvelles formes d'emploi, les nouvelles

technologies favorisent la précarisation qui " interagit " avec les phénomènes

de rente. Aux Etats-Unis, 94 % des créations nettes d'emplois entre 2005

et 2015 correspondent au développement de la précarisation qui contribue

à empêcher les salaires de redémarrer malgré la reprise de l'emploi !

Même le FMI s'en inquiète !

 

Pour Michel HUSSON, ces problèmatiques évoquées ont l'intérêt

d'explorer les interactions entre les nouvelles technologies et trois

tendances profondes du capitalisme contemporain : la financiarisation

( qui permet l'inflation des capitalisations boursières ) , la précarisation

des emplois et la montée des inégalités !

 

Et de conclure : Les nouvelles technologies ne doivent plus être considérées

comme une force immanente, à laquelle la société n'aurait d'autres choix que

de s'adapter !

 

Tout cela est donc à poser comme problèmatique d'alternative

politique. Les libéraux adorent mettre en avant les résistances passées

au progrès technique. Or, personne ne tient à revenir à l'époque des

bougies et du lavage du linge à la main !

 

Mais à quoi servent ces progrès quand la misère sociale se développe, que

les pollutions menacent notre existence, que le racisme et le nationalisme

menacent les libertés démocratiques, y compris en France avec Macron,

qu'aucun(e) citoyen(ne) ne profite réellement des découvertes de

l'intelligence humaine !

 

Nous sommes tous victimes de ces obsédés de la finance qui ont pris le

pouvoir à l'Assemblée Nationale.

 

C'est le décrochage avec un certain art de vivre, décrit brièvement dans

le roman " tu es moi " d'Edmonde PERMINGEAT / ... eux, - les

grands parents - avaient le ciel et le soleil, les fleurs et les arbres. Ils

avaient le regard reconnaissant de la biche craintive sortant du bois

pour venir manger dans leur main, les éclairs fauves des écureuils dans

le vieux tilleul, les abeilles, le hululement de la chouette, le crissement des

cigales, l'appel du coucou malicieux, le chant de la source et le mugissement

du torrent. Ils avaient les champs de tournesol et de lavande, la forêt aux

couleurs de l'automne, les nuits étoilées ... Ils avaient enfin la passion

qu'ils mettaient à toute chose, ils avaient l'amour de la vie. ...

 

CELA EST AUTRE CHOSE QUE LES ODEURS NAUSEABONDES

DU MONDE DES AFFAIRES ! Ceux et celles du camp de VILLANI.

 

En Europe, il y a 700 000 esclaves humains ! Quel progrès !

 

Dans l'immédiat, nous devons tous nous mobiliser pour les actions sociales

mais il faudra bien dans le débat politique ch oisir le type de société que

nous voulons !

 

A travers la lutte pour refuser les compteurs LINKY, on voit bien

que se profile à travers le big data le développement des problèmes

énormes pour la santé des populations !

 

Les élus(es) pour la plupart regardent leurs chaussures !

A juste titre, dans les collèges, il y a des sensibilisations aux problémes

de sécurité ! Et bien il faudra y intégrer les problèmes liés aux ondes

électromagnétiques, avec les wifi et autres pollutions que l'on nous

impose ! Ce sera un acte de précaution national ! Mais sans doute pour

l'actuelle marquise de la santé, " tout va très bien ", le roitelet est ravi

de la casse générale. Ses jeux de monopoly pour mettre à bas le

patrimoine de notre pays prouvent l'infantilisme de ces libéraux qui

ne pensent qu'à s'enrichir sur le dos des autres ! Pauvres individus !

 

René LE BRIS- Canal blog - 11/03/2018

 

Posté par LE BRIS RENE à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]