Lettre hebdo de René !

12 août 2019

l'urgence stratégique !

LETTRE D'ETE DE RENE !

 

 

" c'est une triste chose de songer que la nature parle

et que le genre humain n'écoute pas ". Victor HUGO

 

Nous pouvons maintenant faire un premier bilan de la stratégie

macroniste.

 

Elle repose sur deux piliers :

 

* les mensonges en s'appuyant sur les grands médias

 

* la violence d'Etat dans le but de réprimer toute contestation

 

Un exemple d'actualité : les différentes réactions suite à la

signature du CETA qui constitue une violation démocratique

tournant le dos aux mesures d'urgence à prendre dans la lutte

contre le réchauffement climatique.

 

Une campagne médiatique a été organisée pour dénoncer les

incivilités en augmentation dans notre pays. Et ce parceque des

députés macronistes ont vu leur permanence quelques peu

chahutées.

 

Nos responsables ou plutôt irresponsables macronistes ont oublié

que le premier de cordée, Mr MACRON a commencé ces attitudes

en insultant les gens du peuple !

 

Les réactions sont des gestes de révoltes de gens qui ont pour mot

d'ordre commun : RAS LE BOL ! Eux, c'est leur quotidien , à

savoir une souffrance sociale permanente !

 

Incivilités : mais que penser alors des comportements comme

LAFARGE en Slovénie qui s'est permis d'incinérer des déchets

industriels extrèmement polluants et il a fallu des années de

procédures pour que ce scandale cesse !

 

Incivilités : mais que penser de VEOLIA, qui par l'intermédiaire

de filiales, est accusée d' actes frauduleux et collusoires en Colombie.

( canard enchainé du 07 Aoùt ).

 

Alors mesdames et messieurs les commentateurs des plateaux

télévisés, dénoncez les vrais scandales qui sont légion dans le monde

économique capitaliste.

 

 

 

Outre les mensonges ou la non information ciblée, deuxième

caractéristique : la violence d'Etat.

 

Il y a au moins trois sortes de violences d'Etat.

 

La violence sociale ! Souvent ignorée !

 

Des écoles fermées, des jeunes bousculés dans leur rytme de

vie par le regroupement de structures éducatives, l'amplification

du transport routier avec les travailleurs détachés, le fret ferroviaire

est abandonné mais le week end, des parkings d'autoroute sont neutralisés

pour permettre d'officialiser cette débauche sociale au niveau de l'Europe !

 

La santé est dans un état de catastrophe nationale ! Les directions

d'Hôpitaux publics deviennent des gestionnaires commerciaux,

le patient est transformé en client et la préoccupation des

dirigeants est de préparer au mieux la privatisation des CHU !

 

Le productivisme est toujours protégé malgré de nombreux

témoignages comme la violence animale ! Même le bio est

dans le viseur des distributeurs en comprimant au maximum

les producteurs dans leur marge bénéficiare !

 

La violence policière !

 

C'est incroyable que l'on trouve encore des commentateurs

qui insinuent que ceux qui manifestent sans autorisation n'ont

qu'à s'en prendre qu'à eux-même.

 

Jamais la France n'a été autant condamnée par des instances

internationales ! Mais Macron est au-dessus de tout cela !

 

Nous avons l'impression que le Ministre de l'Intérieur est

tenu en laisse par les syndicats policiers la plupart de droite

avec une bonne partie d'adhérents(tes) membres du

Rassemblement National ! Et les dérapages continuent !

 

La violence idéologique !

 

Cette violence est la plus pernicieuse car elle ne se voit pas !

 

 

Elle consiste à dire et à convaincre le peuple que c'est moi

ou le chaos car il n'y a rien d'autre comme perspective !

 

Il faut dire que Macron roule sur l'or.

 

Dans la grande famille libérale, il a le choix !

 

Il y a la mayonnaise jaune, c'est le fameux ni gauche, ni droite

cher au Modem ! Aussitôt qu'une difficulté surgit pour Macron,

Bayrou envahit les plateaux télévisés pour justifier l'injustifiable !

 

Il y a la sauce blanche, bien blanche, le rêve d'une alliance entre

la droite classique et le Rassemblement National.

 

Il y a la sauce rose, avec déjà ceux qui ont choisi l'intégration et

ceux qui attendent des jours meilleurs = sachant que le réformisme,

c'est comme les mauvaises herbes, çà repousse tout le temps.

D'autant plus avec l'apport d'engrais rouge, nous allons le voir

aux prochaines municipales !

 

Il y a même la sauce verte, avec là aussi déjà des convaincus et

d'autres qui attendent de futures combinaisons, sans doute en

expérimentant au niveau de l'Europe !

 

Macron peut donc se servir aisément au gré des évènements !

 

Il est donc temps que ceux et celles qui se réclament de l'alternative,

et donc non de l'alternance, prennent conscience que plus l'attente

est longue, plus il y a des millions de gens qui souffrent.

 

S'ajoute à cela l'urgence climatique dont les effets risquent de

mettre en péril un nombre très important de citoyens et de

citoyennes, y compris en les obligeant à l'exil !

 

Les mouvements qui réagissent aux coups portés par le pouvoir,

tiennent à leur autonomie. Beaucoup se méfie de la France

Insoumise, pourtant cible privilégiée du macronisme, trop

apparentée à une organisation politique classique.

 

Certains pensent qu'il faut surtout agir localement ! alors qu'une

guerre mondiale menace de déstabiliser encore plus la planète !

 

Il est au contraire nécessaire de construire le plus rapidement

possible, car il y a urgence, une stratégie d'alliances sur des

bases claires.

 

 

 

Prenons l'exemple de mouvements qui ont existé dans les guerres

coloniales : c'est souvent le même thème, l'indépendance, qui a

unifié les différents courants et qui a amené la victoire.

 

Dans notre pays, c'est en finir avec le système libéral qui peut

être un thème commun ! Et des mobilisations communes seront

alors le fer de lance de ce changement indispensable = des gilets

jaunes aux écologistes anti-capitalistes, des syndicats de classe

aux mouvements pour la décroissance, d'attac à Greenpeace ...

 

Les prochaines municipales risquent d'être un frein à cette

stratégie car propice aux combinaisons de toutes sortes !

 

Ce sont donc les dégradations très importantes dans la vie

courante, les dégats climatiques, les violences de plus affirmées

du pouvoir dans la répression policière qui feront que cette

éventualité de forme d'union s'imposera ! Commencer le plus

tôt possible serait le mieux !

 

Canal blog, René LE BRIS

le 12/08/2019

Posté par LE BRIS RENE à 13:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2019

Questions de stratégies à la FI

QUESTIONS DE STRATEGIES

A LA FRANCE INSOUMISE

 

 

Les résultats des élections européennes provoquent au sein

de la France Insoumise un débat interne qui était latent

dans ses rangs.

 

Pour parler de stratégie, nous devons analyser les classes

sociales à qui s'adresser prioritairement d'une part,

définir quel type de société nous voulons en montrant l'exemple

par un fonctionnement interne qui respecte la démocratie dans

le respect des différentes opinions.

 

Les classes sociales, nous le savons, ne sont plus aussi homogènes

que du temps de la grande époque industrielle, des petits

commerçants, des petits paysans, des cadres non encore

prolétarisés et de la bourgeoisie.

 

Ce qui domine aujourd'hui, ce sont des emplois précaires,

des travailleurs dits indépendants dont certains se prennent

pour des petits patrons, des paysans en voie de disparition, des

cadres prolétarisés ou inscrits dans le productivisme moderne

qui s'apprête à mettre en avant le numérique et d'envahir la

société d'ondes électromagnétiques qui vont créer de gros

problèmes de santé pour la population.

 

Ajoutons le découpage territorial qui a pour but de satisfaire

la rentabilité financière des multinationales et qui amène à des

zones d'habitations abandonnées.

 

Voilà pour le paysage sociologique.

 

Pour les partis de gauche, les bases sociologiques ont changé !

Cela explique largement les difficultés d'adhésions à la CGT,

le réformisme dominant de la CFDT, les divisions dans le monde

du syndicalisme étudiant, les difficultés du PCF de trouver de

nouveaux électeurs-trices.

 

Dans un premier temps, profitant de la constitution de la

cinquième république, les forces de droite et celles de gauche

avec un PS dominant se relayaient au pouvoir.

 

 

 

Tenant compte de l'intégration de la social-démocratie dans

un libéralisme classique, s'est constitué le FRONT DE GAUCHE

structure certes unitaire, mais avant tout des compromis de sommet

sans démocratie interne avec le refus d'ouvrir à des adhérents(tes).

 

Devant ce blocage, le Parti de Gauche avec Mélenchon en tête,

lançait un mouvement LES INSOUMIS, avec un fonctionnement

très centralisé, mais aucun débat décentralisé pour la raison invoquée

que ce mouvement n'était pas un parti.

 

Ce ne sont pas des AG organisés par le sommet à la virgule près

avec des tirés au sort faisant plutôt " pots de fleurs " que porte-

paroles de débat dans les groupes d'appui, ceux-ci étant interdits

de fonctionnement horizontal !

 

Les élections présidentielles allaient permettre de mettre les "insoumis "

dans une situation favorable avec un score qui aurait pu être supérieur

si Hamon et Les verts s'étaient mobilisés en conséquence comme le

PCF a pu le faire.

 

Ce bon score aux présidentielles et la constituion d'un groupe au

parlement vont conforter l'idée de l'autonomie du mouvement,

certains allant jusqu'à dire que le clivage de la droite et la gauche,

repris d'ailleurs avec un certains succès par Macron, n'était plus

de mise. Ainsi dans les meetings, la fin des réunions se faisaient

avec la Marseillaise, l'internationale éventuellement en second,

la notion de camarades se transforme avec la formule "les gens".

 

La polémique lancée par les dirigeants du Parti de Gauche sur

le contenu de la campagne de Manon AUBRY est désolante : notre

camarade a su développer avec brio les deux axes prioritaires :

l'urgence climatique et écologique, l'urgence sociale !

 

Alors , elle est où l'erreur stratégique ? Les municipales et la

nécessité d'une démarche unitaire vont réveiller certains-nes

au réalisme du terrain ! Oui, la Gauche existe toujours, et nous

le verrons bientôt avec Jadot et autres verts blancs au niveau

de l'Union Européenne.

 

 

 

 

 

 

 

Oui un cadre idéologique s'impose et pour cela, nous avons un

programme antagonique avec toute option sociale-démocrate

libérale ! Oui d'autres forces anti-capitalistes, partidaires ou pas

existent et il faudra bien rechercher des accords.

 

Mais comment trancher ? Par des Assemblées générales avec

dans un premier l'élaboration d'une charte, puis la démocratie

tout simplement avec le respect dans ce cadre du pluralisme.

 

Des députés nous ont montré la voie comme Ruffin et Autain,

Danièle Obono et Danièle Simmonet. Et d'autres surement, nous

pouvons d'ailleurs nous inspirer du groupe des députés en espérant

que la polémique lancée nationalement ne nuise pas à la cohésion !

 

De toute façon, nous sommes toujours avec ce slogan : " ce n'est

qu'un début, continuons le combat " !

 

Espérons une Assemblée Nationale qui soit le reflet des débats

des Groupes d'Appui porteurs d'un nouveau fonctionnement et

d'une clarification avec la fin du " ni droite, ni gauche ".

Laissons cette illusion aux centristes ! Qui se retrouvent toujours

dans le camp de la droite ! Nous le savons à Hérouville !

 

Canal blog - Le 30/05/2019

René LE BRIS 

 

Posté par LE BRIS RENE à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2019

un débat indispensable au sein de la FI !

LETTRE OUVERTE AUX DEPUTES DE LA FRANCE INSOUMISE

 

PAR René LE BRIS, membre de la FI Caen Hérouville

 

 

 

Nous ne sommes pas en Septembre, mais les tirs aux pigeons ont

commencé.

 

Pauline Graulle, journaliste à Valeurs actuelles, non je me trompe,

Médiapart, y va de son couplet : sans doute nostalgique de l'Union

de la Gauche, ambiguité depuis des décennis du journal Politis,

cette journaliste diffuse une fois de plus son venin contre la FI !

 

Elle serait très bien vu sur le plateau de CNews avec Praud !

 

Ces gens là , Pauline et d'autres se couvrant encore d'un habit

de Gauche , oublient quand même deux évènements de ces

dernières années : l'apparition d'une nouvelle force, mettant la

social démocratie libérale en minorité. Le PCF , pour des raisons

financières internes , paie son aveuglement à espérer le retour

de la vieille union de la gauche. Bizarre, rare commentateur

sortant le fusil contre la FI signale cette contradiction !!!

 

Deuxième évènement, le poids des médias dans la conscientisation

des gens : le match RN- Macron , plus la place favorisée de Jadot sur

les plateaux. Ainsi, les deux axes de la FI, l'urgence climatique ET

les revendications sociales étaient systématiquement niées comme

étant étroitement liées, seuls le PCF et Hamon étaient OK mais ce

sont bien eux qui ont choisi l'isolement de la candidature !!!

 

Pour autant, oui le débat doit avoir lieu au sein de la France

Insoumise. C'est pas nouveau mais l'actualité et les futures

échéances électorales en sont une nécessité.

 

Nous l'avons vécu dans le Calvados : une fois de plus, le Parti

de Gauche a montré son sectarisme. Murielle KOSMANN l'a

vécu en étant systématiquement boycottée malgré sa désignation

nationale comme candidate sur la liste européenne de la FI.

Le prétexte des censeurs, c'est que nous ne sommes pas

un parti mais un mouvement ! Il faut donc relancé le débat sur

le fonctionnement démocratique de la FI. Un débat stratégique

est indispensable. Or c'est vous députés de la FI qui doivent

l'imposer. Clémentine Autain a amorcé cette nécessité.

 

Rappelons que près de 50 % de citoyens-nes se sont abstenus(es).

Parmi eux, beaucoup ont de la sympathie sur notre mouvement.

Le succès du film de Ruffin, boycotté par les médias, le prouve.

Soyons offensifs dès maintenant pour des listes unitaires pour

les prochaines municipales mais avec justement une démarche

démocratique dans un cadre anti-capitaliste clair en s'appuyant

sur des assemblées citoyennes qui choisiront les démarches les

plus efficaces dans le respect du pluralisme.

 

Dans les stages BAFA que j'encadrais, je disais aux stagiaires

que mon étendard, c'était " tenir compte du passé mais en

s'inscrivant sur des projets d'avenir ". Oui, rebondir, voilà

l'enjeu des semaines qui viennent ! Débattons sur le fond !

Négligeons les commentateurs qui critiquent du haut de

leur balcon sans être partie prenante des combats en cours !

 

René LE BRIS - Canal blog - 28/05/2019

 

Posté par LE BRIS RENE à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2019

cHANGER DE POLITIQUE, C'EST MONTRER SA FORCE !

Lettre de Mai 2019 : LE CHANGEMENT POLITIQUE,

C'EST MONTRER SA FORCE !

 

Le vote utile pour les futures élections européennes,

c'est le vote qui met deux priorités de changement,

en France contre Macron et en Europe contre toutes

les formes de libéralisme, de droite comme social-démocrate !

 

C'EST LE VOTE DE LA LISTE CONDUITE PAR MANON

AUBRY ! POUR DES PROPOSITIONS POUR MIEUX VIVRE,

SUR LE PLAN SOCIAL COMME POUR SAUVER LA PLANETE !

 

Rappelons que le vote a lieu sur un tour !

 

Même sans être doué(e) en mathématiques, la multiplication

de drapeaux qui n'ont aucune chance de peser, quels intérêts ?!

 

Certes les jeunes qui ne sont pas entrés encore dans le monde

du travail peuvent être attirés par une couleur, mais concernant

l'Europe, il faut être clair, on ne peut se mélanger avec des

orientations de droite comme les Verts ont l'habitude de faire

en Allemagne en s'alliant avec la droite !

 

Ceux-ci nous disent les mots cent fois entendus avec les socialistes

français : il faut être responsable, il ne faut pas refuser les

responsabilités, le refrain de mettre les mains dans le camboui,

on connait en France avec les dégâts que l'on a subi en terme de

privatisations dans tous les domaines !!!

 

Je vais encore surprendre mes lecteurs en vous parlant de la

différence entre une pensée marxiste et une pensée statique !

 

Prenons une chaise, la pensée statique va répondre sur l'émotion,

sur les apparences, sur l'utilité, sur la couleur ou autre détail !

La pensée marxiste est différente : elle va se poser la question de

la matière, des rapports sociaux qui ont permis cette création, d'où

provient la matière première, quelles sont les conditions sociales

à sa création, l'explication du tarif de vente...

 

Prenons l'exemple actuel des violences :

Nous condamnons toutes les violences !

Les gilets jaune ont eu le mérite de mettre sur les ondes la réalité

de la violence sociale !

 

 

 

 

La réponse de Macron et des commentateurs télé principaux

relayeurs de sa politique, c'est nier l'injustice sociale comme

principale cause des réponses violentes , c'est refuser de vrais

réponses politiques aux revendications des sans-dents, des qui

ne veulent pas traverser la rue ...

 

Outre le mépris de ce comportement, en France, nous avons

actuellemnt une stratégie de la peur avalisé par le pouvoir

macroniste en s'appuyant sur tous les commentateurs de

télé !

 

Le pompon, c'est sur BFMTV en fin d'après midi de ce

vendredi 03, le journaliste avec son air de chien battu,

affirme qu'en fin de compte, tout s'est bien passé ! Il doit

avoir son lit à côté de son plateau !

 

Or, la vérité, c'est une stratégie de terreur :

après le climat de peur diffusé sur toutes chaines pendant au moins

trois jours, c'est l'attaque de cortèges syndicaux ( là le mot attaque

a un sens ! ) , c'est la stratégie de l'étouffoir : faire que les

manifestants aient du mal à respirer, perdre leur respiration,

se sentir oppressé, tout simplement en ne permettant pas

de quitter les lieux !!!

 

On voit bien la collusion entre les principaux médias et

le pouvoir !!!

 

Il reste quelques semaines pour répondre politiquement

à ces agressions et ses intoxications journalières : encore

une fois, voter utile, C'EST VOTER FRANCE INSOUMISE !

 

De nouvelles forces apparaissent , récemment engagés, qui

veulent faire bouger les lignes, y compris en interne.

 

Après les européennes, il faudra bien faire le bilan des

mobilisations sociales et des programmes respectifs de

chaque formation se réclamant de l'alternative !

 

Et créer cette fédération populaire, non pas sur des cartels sans

lendemain, mais sur les convergences programmatiques

par des mobilisations sur le terrain des luttes sociales et

écologiques. Les deux sont des axes prioritaires !

 

OUI, CHOISIR LA VOIE DE L'INSOUMISSION,

C'EST CHOISIR DES CANDIDATS-E-S DE LUTTE

EN EUROPE !

 

René LE BRIS - Canal blog - le 04/05/2019

Posté par LE BRIS RENE à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2019

commentateurs incompétents !

RAS LE BOL DE COMMENTATEURS INCOMPETENTS

ET HYPOCRITES ! Ce ne sont plus des journalistes mais des

partisans cachés du pouvoir !

 

Prenons l'exemple de Camille LANGLADE, chef (!) politique de

BFMTV : elle s'en prend à Jean Luc Mélenchon en affirmant qu'il

est mal placé pour donner des leçons ! Ah bon, pourquoi ? Carton rouge !

 

Qu'est ce que l'on entend par ailleurs : Mélenchon fait le " kéké " !

Mascarade ridicule ! Réaction des animateurs : un petit sourire

complice !

 

Et ne parlons pas du " café du commerce " de Praud. Ce dernier avec

son copain Morandini est un exemple précis de dérapage journalistique :

voilà des semaines et des semaines qu'ils posent la question : bon maintenant, çà suffit, il faut arrêter les manifs !!! La violence, c'est la volonté des gilets

jaunes de continuer !!!

 

Alors quand ces derniers parlent de leurs revendications , on leur dit, avec cet air de faux cul de Praud : mais vous n'êtes pas le peuple, vous n'êtes qu'une

minorité ! Et bien sûr de reprendre à chaque fois les chiffres du ministère

de l'intérieur !

 

La militante d'Attac agressée à Nice avait un drapeau du mouvement de

la Paix ! Apparemment, nos commentateurs zélés ne connaissent pas la

philosophie pacifique de cette organisation.

 

Donc tous ceux qui soutiennent les propos de Macron, qui rappelons le,

à donner l'ordre de " rentrer dedans " approuvent donc ce qui n'est pas

dit mais pensé : " c'est bien fait pour sa gueule " !!! Et Praud en premier !

 

Les forains du Mans ont-ils demandé l'autorisation de manifester ?

RAS LE BOL ! La France Insoumise est systématiquement ciblée

négativement. Le respect des diversités d'opinions est absent.

 

J'ai eu l'occasion d'animer des rencontres politiques sur une radio

locale : par exemple, Mme D'Ornano ancienne maire de Deauville,

Mr GIRAUD ancien maire de Caen. Les échanges se sont toujours passés

dans le respect de mes interlocuteurs.

 

Si donc ces commentateurs oublient leurs devoirs de journalistes, qu'ils laissent leur place, par exemple à Médiapart : ce serait un souffle d'air.

Cette lettre sera envoyée aux quatre grandes chaînes télévisuelles !

 

René LE BRIS - Canal blog - 25.03.2019

Posté par LE BRIS RENE à 17:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 janvier 2019

la lettre rouge de René !

LETTRE ROUGE DE RENE !

 

 

Et voilà ! Les trois acteurs principaux de la situation dramatiques d'aujourd'hui :

le beau, la brute et le truand

agissent de plus en plus pour imposer leur stratégie politique : paroles,

paroles, paroles, causez toujours, non seulement nous ne changeront

pas de cap, mais nous profiterons du soutien des médias pour imposer

ensuite la baisse des emplois de fonctionnaires, de mettre des services

publics de seconde catégorie, première étape vers la privatisation totale,

pas question de RIC mais des référendum populaires de recul des libertés,

pas touche à la dégradation du pouvoir d'achat etc...

 

Vous avez deviné : le beau c'est Macron qui soutient un coup d'Etat

au Vénézuela qui rappelle le Chili, la brute c'est notre ministre de

l'intérieur qui s'en prend au droit de manifester, et le truand Tapie,

toujours aussi menteur qui a pour but de diviser les gilets jaunes !

 

Mais pour faire plaisirs aux donneurs de leçons comme Hamon ,

Janot et autres qui préfèrent s'en prendre en priorité à

Mélenchon, j'ai retrouvé un article d'Octobre 2017 de Serge

Halimi : le siècle de Lénine. Monde diplomatique - 10/2017

 

Voici quelques extraits :

 

" Après Moscou, Davos ? La faillite du modèle soviétique

a précipité le triomphe d'un autre universalisme, mais de sens

contraire, celui des classes possédantes.

... le néolibéralisme, en tant qu'ensemble de principes,

règne sans partage sur le globe.

... la pression de la révolution russe, celle du mouvement

socialiste et du syndicalisme renforcée par le désenchantement des

classes populaires envers les classes riches, jugées responsables du

conflit, ont accentué le phénomène de redistribution. ".

 

Une fiscalité progressiste, le code du travail, la journée de huit

heures, la sécurité sociale, la réticence à confier aux riches les

rênes du pouvoir.

 

Mais les temps ont changé :

 

" ... restauration sociale, " droit d'ingérence " occidental,

privatisation des services publics, disqualification de tout

projet révolutionnaire - communiste, anarchiste, autogestionnaire.

 

Le mouvement des gilets jaune, concernant notre pays, a projeté

dans leur mobilisation une volonté de changement , une volonté

de se battre contre les injustices sociales, contre la dictature de

l'actionnariat tant vanté par les économistes officiels dans les

médias ! Et ils veulent une démocratie directe qui remette en

cause l'oligarchie financière ! Insupportable pour le pouvoir

qui a eu justement les moyens financiers considérables pour

faire la campagne électorale avec la complicité des médias !

 

Le 18 Mars 2016, Président du Mouvement du Rassemblement

Citoyen En Normandie, nous écrivions une lettre aux élus-es :

 

1ère question : elle porte sur votre conception de votre représentativité :

quel est votre métier d'origine, considérez vous que votre engagement

politique est un métier, êtes vous favorable à un statut de l'élu-e, et

si oui pourquoi et sous quel forme ?

 

2éme question : elle porte sur la manière dont vous êtes en contact avec

les électeurs et les électrices. Faîtes vous des comptes rendus de votre

mandat, des réunions publiques d'échanges, des tribunes libres dans

les journaux, une démarche participative y compris sur le plan

budgétaire ?

 

3éme question : êtes vous pour la révocabilité des élus-es qui ne

respectent pas leur engagement et pour la limitation des mandats ?

Si oui, combien ? les élus-es doivent-ils exercer d'autres fonctions ?

Si un ou une élu-e est condamné-e pour un délit financier,

doit-il /elle interrompre son mandat ?

 

Ces questions sont encore plus d'actualité !

 

René LE BRIS - Canal blog - 26/01/2019

Posté par LE BRIS RENE à 21:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2019

L

LETTRE JAUNE DE RENE !

 

 

Dans l'Express du 9 Janvier, Laurent ALEXANDRE s'en prend

aux " Ayatollahs verts " !

 

Il parle d'abord de la " nouvelle économie ".

 

Dans le même journal, une enquête bien fournie nous montre comment

un PDG actuellement en prison au Japon , a manoeuvré dans le grand

jeu de monopoly du marché mondial de l'automobile, comment il a

fait profité ses amis-es sur le dos des français de largesses, comment

il a refusé de payer des impôts pour le développement national !

 

Il n'y a que Paris Match ( Caroline MANGEZ ) pour le défendre et

apparemment notre ministre de l'économie !

 

Bien sûr, le ministre de l'information de BFMTV, Christophe BARBIER,

n'en parle jamais en négatif !

 

Laurent ALEXANDRE pense que le monde va mieux ! Il est honnête

puisqu'il reconnait que seuls 3% des français pensent cette opinion !

 

Au même moment, j'ai découvert une BD de Lupano CAUUET,

les vieux fourneaux, " la magicienne ".

 

Un extrait :

 

- C'est claire qu'on est au pied du mur, et que l'urgence, c'est

de changer de cap.

Ce qu'il faut, c'est sortir de cette logique de croissance capitaliste,

qui devait soi-disant créer des emplois et n'en crée plus depuis trente

ans.

Absolument !

Il faut repenser le système localement, revoir notre consommation

à la baisse, privilégier l'économie locale.

La modernisation, c'est pas : toujours plus de gadgets, toujours

plus de plastique et des détecteurs de pluie sur les essuies-glaces.

 

Mais après avoir fait la fête à Nicolas Hulot, Laurent ALEXANDRE

affirme que la politique de l'environnement est noyautée par

les lobbys des énergies éolienne et solaire.

Et plus loin d'affirmer : " la diabolisation du glyphosate par le

gouvernement pour faire plaisir à Nicolas Hulot ... a désigné les

agriculteurs comme étant des assassins environnementaux. ".

 

 

 

Revenons sur la bd :

 

" selon les documents publiés hier sur plusieurs sites d'information,

la société GARAN-SERVIER, sous couvert de création d'emplois,

projette en réalité de fermer son site de production en Italie pour

vendre le terrain à un important promoteur immobilier, ne

rapatriant sur son site d'origine qu'une infime partie de la

production, largement automatisée.

Au final, ce serait plus de deux mille emplois supprimés en

Italie, et une jolie opération immobilière.

Quant aux emplois créés à l'usine même du Tarn-et-Garonne,

il ne s'agirait que de cent cinquante postes, dont la plupart

seront en CDD... ".

 

" contactés par nos services, les représentants du personnel

italien de la filiale tombent des nues et découvrent le plan social...

Les autorités régionales qui ont largement financé ce projet, se disent

étonnées, les subventions vont être gelées, le temps qu'une enquête

détermine...

Cent cinquante emplois créés ici pour deux mille supprimés là-bas.

Et tout ça archi-subventionné, écoeurant. ".

 

Voilà ce type de société que défend Mr Alexandre !

 

Peu importe que le jeu de monopoly capitaliste fragilise

l'aménagement du territoire, font de mettre des milliers de

salariés sur la touche, avec l'endettement qui créé des drames

sociaux et familiaux, font que les promesses de participer à

la lutte écologique passent au second plan car dans le monde

des affaires, soutenu par tous les gouvernements occidentaux

depuis quarante ans, les affaires sont prioritaires sur le bien-être

social et le bonheur de l'humanité !

 

Le mouvement des gilets jaunes touche par leur révolte

ce besoin de remettre en cause ce fonctionnement, même

si les réponses sont diverses, avec en plus la tentation de

s'en prendre aux migrants plutôt qu'au système capitaliste

comme le fait le rassemblement nationale de Marine Le Pen !

 

Le problème, c'est que à part les insousmis et le NPA, les

réponses des autres forces de gauche ne remettent pas en cause

fondamentalement cette logique libérale.

Le PCF continue, prisonnier de leurs habitudes d'accords

électoraux avec le PS , de faire chasse-neige !

 

Que sera demain ? Si nous devons respecter l'autonomie des

gilets jaunes, nous devons essayer la convergence des luttes, notamment

avec la CGT et d'autres forces syndicales de luttes de classe !

Sur le plan électoral, je pense qu'il est trop tôt pour avoir

une réponse commune entre les gilets jaunes et la France Insoumise.

Dans les mois et années futures, ce sera pourtant la seule issue

crédible pour de véritables transformations de la société et pour

faire que le RIC devienne réalité, pour une autre République,

pour l'abolition de la pauvreté !

 

René LE BRIS - Canal blog - 20/01/2019 

Posté par LE BRIS RENE à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2018

dernière lettre hebdo N°120

LETTRE HEBDO DE RENE N° 120

 

Dernière lettre hebdo !

 

Voilà, il faut savoir changer, mais je continuerai

à vous transmettre des nouvelles, soit sous forme

de poèmes, soit sous forme de transmission de docs !

 

Cette semaine a été très riche.

 

D'abord le compte rendu du dernier congrès fédéral

de la CGT des PTT ( plus compréhensible que la FAPT ).

Le rapport introductif de Christian MATHOREL était

d'une grande qualité. Voici un extrait :

 

... en réalité, la liberté des peuples et leur émancipation

font peur aux amoureux du pouvoir, et du profit.

Ils sont fiers des 1800 milliards de dollars de dépenses

militaires dans le monde. La loi de programmation

militaire en France prévoit 1,7 milliards d'euros d'augmentation

du budget militaire jusqu'en 2022.

Ce budget colossal démontre que la France n'est pas en reste

dans ce concert de va-t-en guerre. Elle dfait du commerce d'armes

un axe majeur dans sa course aux profits.

Derrière Trump l'impérialiste, grandissent les autocrates de tous

poils, les dictateurs. Ils trouvent une legitimité à remettre en cause

les libertés des peuples. Ils sont les complices d'un capitalisme

qui s'accommoderait bien de l'affaiblissement des démocraties.

Ils remettent en cause les libertés fondamentales et ont la

tentation de bâillonner les peuples pour mieux les exploiter.

Ce que l'on sait, car l'histoire nous l'a enseignée, c'est que le

pire commence toujours par un Benalla, quelque part. Un nervi,

un barbouze, qui exècre autant les institutions que les syndicalistes

et la jeunesse, un serviteur zélé au service d'un pouvoir engagé

dans la remise en cause de la démocratie. ...

 

 

Et puis la rencontre organisée par " hérouville ça m'intéresse "

avec le Maire de Haute Saintes :

extraordinaire contact ! Des conseils citoyens à la gratuité

des transports dans sa commune, l'amélioration des conditions

de vie pour les migrants, la participation budgétaire des

habitants, la constante préoccupation pour un mieux vivre

ensemble de toute la population ... Quelle richesse ! Comme

l'a affirmé le maire, tout est question de choix politiques !

 

Suivi du film du même nom au Café des Images,

et là encore un débat très riche avec le témoignage

des miltants du CAMO, ceux qui quotidiennement

suivent et aident les migrants de Ouistreham.

 

Une lecture qui m'interroge aussi sur la notion de gratuité

des biens communs. Ce débat prend de l'ampleur et c'est

tant mieux !

 

Egalement la vidéo concernant les quartiers populaires

avec le discours de Jean Luc MELENCHON. Toujours

aussi brillant et pour ceux et celles de ma génération

la vérification des évolutions de la gestion du logement

social et la dangerosité de la loi ELAN !

 

Enfin la formidable mobilisation populaire des GILETS

JAUNES. Et que ça fait du bien de voir ce gouvernement

des Riches sur la défensive, la peur au ventre des commentateurs

des médias, le ministre de l'information sur BFMTV beaucoup

moins fière que d'habitude !

 

Ce gouvernement de l'injustice sociale obligé d'appeler à la

rescousse l'étoile jaune actuel du mouvement ouvrier le sieur

BERGER pour éteindre l'incendie.

 

Ce mouvement auto-organisé nous a tous surpris : révélateur

des fractures sociales amplifiées sous Macron !

 

C'est au pied du mur que l'on voit le maçon !

 

C'est dans le soutien ou pas que l'on constate ceux qui sont

réellement prêts à vouloir changer la société !

 

Oui il y a dans un mouvement de mobilisation importante,

une grève longue comme je l'ai connu en 1974 aux PTT, dans les

années 80 dans le centre de tri de Caen Gare ( sous l'ère de

Mexandeau ), oui on est surpris de voir des collègues et citoyens-nes

de toute opinion ! oui des gens de droite font parfois grève !

 

Alors prendre prétexte de présence de gens du Rassemblement

National pour faire la fine bouche, c'est ne pas comprendre la

dynamique anti-capitaliste de ce mouvement.

 

 

Heureusement, certains se sont rattrapés par un communiqué

commun minimum.

 

Personne ne peut prévoir la suite. Une idée de monter à Paris

fait son chemin. Les patrons routiers se méfient de cette

auto-organisation qu'ils ne contrôlent pas ! Hulot est appelé

au secours !

 

Ce qui est certain, c'est que cette lutte gardera des traces.

Ce gouvernement des nantis en sortira affaibli. Que cela

soit par les futures élections ou par des luttes syndicales

notamment dans les secteurs publics, le rapport de force

devrait changer.

 

C'est une très bonne nouvelle en cette fin d'année 2018 !

A plus !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 19/11/2018

Posté par LE BRIS RENE à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2018

" Faîtes l'Amour, pas la guerre " !

LETTRE HEBDO DE RENE N° 119

 

 

" Faîtes l'amour, pas la guerre ! "

 

Les guerriers fêtent la boucherie capitaliste de 14 !

Ils sont tous venus, les donneurs d'ordre pour protéger

de nouveau les richesses accumulées d'une petite minorité

de milliardaires au détriment de la majorité des populations.

 

Dans sa chronique de l'Huma Dimanche du 14 Novembre,

Francis Wurtz nous démontre bien les dégâts moraux des

conflits : " le thème de l'humiliation infligée à la nation allemande

par le - DIKTAT - de Versailles a imprégné des générations

d'Allemands. En outre avec les "traités annexes", Versailles et

ses suites ont redessiné le continent européen dans un sens et

dans des conditions qui se reflètent encore aujourd'hui - ou plutôt

à nouveau - dans la montée des nationalismes dans bien des

pays européens ... ".

 

Après les guerres des " pétroles " , s'annoncent avec le réchauffement

climatique et la fonte des glaces la guerre de la propriété des sols

marins entre différentes nations, et notamment la Suède, la Russie,

la Chine ... !

 

Avec ses millions de morts, la guerre de 14/18 a affecté beaucoup

de citoyens-nes dans leur vie familiale.

 

Ainsi mon père est né le 14 Aoùt 1914, mon grand père est tué dans

la Somme le 9 Septembre : orphelin, mon père a dû aller à Paris

comme beaucoup de bretons et de bretonnes à l'époque. Et rebelotte

en 39/40 ! Dans notre enfance, nous n'entendions pas le mot

allemand, mais le mot " boche " !

 

Les guerres impérialistes, l'esprit colonisateur amènent les peuples

à se détester. Les italiens étaient perçus comme des "traitres " et

ne parlons pas des " bougnoules " et autres " ratons " pendant

la guerre d'Algérie !

 

Aujourd'hui ce sont les migrants qui sont les victimes de cette haine !

 

C'est pourquoi il est important d'éclairer l'Histoire, car comme

l'affirme Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU : " c'est

l'ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns

contre les autres ".

 

Alors Blanquer, au lieu de favoriser l'individualisme et préconiser

l'uniforme à l'école, devrait inviter dans les lieux scolaires les

victimes des guerres, faire des parrainages avec toutes les écoles

en proie aux conflits mondiaux, avoir comme exigence mentale

la coopération et non la compétitivité qui a pour but d'écraser

l'autre, la solidarité et non le rejet de l'autre ! C'est cela le respect

entre les êtres humains !

 

Un rapport de l'ONU indique qu'il existe au Yémen " la pire crise

humanitaire depuis la Seconde guerre mondiale "; Bombardements

à l'aveugle dont sont victimes la population civile, épidémie de

choléra, famine ...".

Or, la France vend des armes et la commission d'enquête

parlementaire sur leur utilisation au Yémen est bloquée par

le roitelet et ses moutons à l'Assemblée Nationale.

 

La campagne électorale pour les Européennes doit introduire

pour la Gauche une exigence d'une politique de Paix.

C'est le thème qu'a développé Mélenchon à Pau lors d'une

réunion publique où étaient invités les socialistes de Maurel

en rupture avec la social-démocratie ! c'est la bonne voie !

 

Les budgets militaires explosent partout dans le monde.

Macron veut faire des Russes l'ennemi principal !

Il relance l'idée d'une armée européenne mais s'écrase dès

que Trump fronce les sourcils !

Et pas question de quitter l'OTAN !

 

Les insoumis sont clairs sur ces questions de Défense,

malheureusement ce n'est pas le cas de certaines forces

de Gauche et notamment les " Verts " , peut être sous

l'influence du militariste " Cohn Benditt " !

 

Au mémorial de Caen ce 11 Novembre, plusieurs organisations

ont répondu à la mobilisation de " la libre pensée ", toujours

interdite d'antenne, dont le Mouvement de la Paix.

De nombreuses interventions de qualité et une volonté commune

de réabiliter les fusillés de la guerre de 14 qui refusèrent le carnage !

 

 

 

 

 

 

Cette cérémonie s'est terminée par la Chanson de Craone, dont

voici un extrait :

 

-- Ceux qu'ont l'pognon, ceux-là r'viendront

Car c'est pour eux qu'on crève

Mais c'est fini, car les trouffions

Vont tous se mettre en grève

Ce s'ra votre tour, messieurs les gros

De monter sur le plateau

Car si vous voulez faire la guerre

Payer-la de votre peau

 

REFRAIN

 

Adieu la vie, adieu l'amour

Adieu toutes les femmes

C'est bien fini, c'est pour toujours

De cette guerre infâme

C'est à Craonne sur le plateau

Qu'on doit laisser sa peau

Car nous sommes tous condamnés

Nous sommes les sacrifiés

 

Lettre Hebdo N° 119 de René ! Canal Blog - 11/11/2018

Posté par LE BRIS RENE à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2018

comment isoler un opposant politique !

  La droite a gagné quelques points sur l'affaire des perquisitions de Mélenchon et de la France Insoumise.

  Que cela soit Ruffin ou aujourd'hui sur BFMTV Clémentine Autain, avec le sommet du journaliste

hypocrite " nounours " qui fait semblant d'être objectif, la diversité des sensibilités au sein de la France

  Insoumise est restée intacte.

 

  Aussi la lettre d'interpellation au responsable de Médiapart est une réponse positive à tous ceux

  qui pinaillent sur la personnalité de Mélenchon, ses coups de gueule, ses colères tout en faisant

  semblant de s'offusquer de l'opération de lynchage des médias orchestrée par l'Elysée !

Les valeurs perdues d'Edwy Plenel

Edwy Plenel,


Où sont passées vos valeurs ? Où sont vos indignations, vos protestations, vos combats ? Il s'est passé, il y a cinq jours, un fait grave dans une démocratie républicaine et vous n'en dites rien ! Vous vous taisez ! 
Les faits les voici  : un mouvement politique d'opposition, légal, représenté à l'assemblée nationale a été l'objet, de bon matin, de QUINZE perquisitions simultanées ! Tous ses ordinateurs saisis, tous ses documents, fichiers aux mains de la police. JAMAIS, dans toute l'histoire de la république un parti politique n'avait été victime d'une opération d'une telle ampleur ! JAMAIS ! C'est totalement inédit et vous ne dites rien ! Ni indignation, ni protestation, pas même un étonnement ! 
Nous sommes, vous et moi, de la même génération. Imaginez-vous qu'une opération pareille ait pu se dérouler du temps de de Gaulle , de Pompidou, de Giscard - par exemple au Parti Communiste ou au PS - sans qu'immédiatement tout ce que ce pays compte de démocrates sincères, de progressistes - et vous le premier !- ne se lève vent debout ? Mais non ! de telles choses n'étaient même pas envisageables à cette époque, aussi "fachos" que ces pouvoirs nous semblaient alors !  Aujourd'hui, une limite a été franchie. Toutes les données, documents, listes d'adhérents, de sympathisants, de donateurs, jusqu'au documents privés les plus intimes sont dépouillés, scrutés, analysés par la police. Toute la vie d'un mouvement politique d'opposition est en possession du pouvoir. Jamais on avait vu ça, jamais ! Et pour quel crime gravissime, pour quel menace pour la république une telle mesure aussi exceptionnelle est elle prise ? Pour d'hypothétiques "irrégularités financières", pour de supposées "surfacturations"...sur un compte de campagne pourtant validé par une commission !   
Et vous, monsieur Plenel, vous ne dites rien. Rien ne vous choque ? Un mouvement politique d'opposition est traité comme un gang du grand banditisme, comme une organisation terroriste pour un simple soupçon de surfacturations et vous, lanceur d'alerte intransigeant, démocrate sourcilleux, vous ne levez pas même un sourcil ! 
Vous vous taisez mais vous laissez écrire vos collaborateurs, ce qui vous engage. Or, qu'écrivent vos collaborateurs ? Soulignent-il seulement le caractère inédit, totalement disproportionné de cette opération ? A peine. Tout juste concède-t-on que les liens entre le parquet et le pouvoir posent un problème qu'il faudrait résoudre un jour. Point. Pour le reste tout est à charge contre ... le perquisiteur ? Non. Contre le perquisitionné ! Le scandale, ce n'est pas l'abus manifeste et totalement disproportionné d'un pouvoir, même agissant légalement, le scandale, le vrai, le seul, c'est les hurlements de Mélenchon, c'est un doigt qui s'agite, une main qui se pose sur un substitut, des expressions républicaines trop antiques, trop hugoliennes pour être comprises par les ignorants de notre époque. Le scandale c'est la colère d'un homme et ses excès, sans que l'on se donne même la peine d' interroger les raisons, la source et peut-être la légitimité de cette colère. Voilà où en est arrivé Médiapart en l'an 2 de l'ère Macron. En attendant, monsieur Arfi "enquête". On en a vu les premiers résultats...
Tout ceci est grave, monsieur Plenel. Grave pour la démocratie, grave pour médiapart, grave pour vous. Vous pouvez ne pas aimer un homme politique, vous pouvez ne pas être en accord avec l'orientation politique de son mouvement, mais cette hostilité ne peut pas vous faire oublier votre devoir. Or le devoir le plus élémentaire d'un homme libre, d'un démocrate, d'un journaliste citoyen aurait été de protester contre l'absurde disproportion d'une opération qu'on ne devrait même pas croire possible dans une démocratie. La haine, la détestation d'un homme a-t-elle rendu Médiapart aveugle ? Aveugle  au point de voir la poutre là où est la paille et la paille là où est la poutre ? Aveugle au point d'en oublier ses principes, ses valeurs fondamentales, au point de se renier soi-même ? 
Monsieur Plenel, vous ressaisirez vous ?

 

Cette lettre hebdo se veut être constructive, car au moment où le fascisme relève la tête, il est temps

d'être clair ! Surtout quand les pantins journalistiques du pouvoir continuent de mettre encore une égalité

entre le parti des Le Pen et la France insoumise ! Beaucoup ont besoin de lunettes faute d'analyses politiques !

 

René LE BRIS - Canal blog - 28/10/2018

Posté par LE BRIS RENE à 22:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]