LETTRE HEBDO DE RENE N° 91

 

 

DERNIER FILM DE LA 5ème REPUBLIQUE :

 

" Les casseurs, les tueurs, les empoisonneurs " !

- à mettre au féminin évidemment !

 

Il faut être aveugle , voir une certaine dose de déficience

intellectuelle comme Romain GOUPIL , copain de Cohn Bendit,

pour apprécier les dîtes " réformes " de Macron comme des

progrès humains après soi-disant des années de blocage provoquées

par les différentes résistances des citoyens(nes) contre l'injustice !!!

 

Ce genre de personnages fleurissent sur les plateaux télévisés ou

radiophoniques : ce sont les pesticides de l'information ! Ce ne sont

pas des terres qu'ils ou quelles polluent mais les esprits ! Ce sont

les empoisonneurs de la 5éme République !

 

Le journal l'Express est friand de cette pollution par ses éditorialistes !

Ainsi un certain Nicolas BOUZOU s'en prend au principe de précaution

qui pour cet auteur " est devenu un frein à l'innovation " !

 

Ainsi il s'en prend à Nicolas HULOT, qui faute de résultats avec ce

gouvernement de droite, fait quelques déclarations positives qui n'ont

pas du tout l'aval du sieur BOUZOU ! Ainsi notre Nicolas souhaite

obliger les entreprises à intégrer dans leur objet social la prise en compte

du respect de l'environnement et des " femmes et des hommes qui y

travaillent ". Pour notre empoisonneur, c'est économiquement néfaste,

juridiquement dangereuse et philosophiquement infondée ! Rien que çà !

 

Il est vrai que pour les capitalistes, on n'est plus au temps des années 80,

la mondialisation et donc la concurrence sauvage ne permettent plus de

rêver à la notion d'entreprise citoyenne ! Cela s'oppose à ce que BOUZOU

appelle " le principe de fonctionnement d'une démocratie libérale " !

 

C'est sans doute pour ces raisons que nous avons affaire maintenant à

la nominations de " tueurs " à la tête des grandes entreprises !

 

Chez GE HYDRO ( ex Alstom ) à Grenoble, le 16 Février, à la nuit

tombée, une roue de turbine de 37 tonnes et 4,6 mètres de diamètre destinée

à une centrale hydroélectrique a été sortie en catimini de l'usine pour prendre

la direction d'un sous-traitant en Italie : résultat 45 postes supprimés !

Et ceci en toute l'égalité, voilà la citoyenneté des entreprises !!! (infos canard

enchainé du 28/02). Toujours dans la même entreprise, malgré les belles

promesses passées, un plan social menace près de la moitié des 800 postes !

Pourtant, 3 ans avant, Macron avait déclaré : " nous serons très vigilants sur le

respect de l'ensemble des engagements pris par Général Electric ... ".

 

La vigilance n'est plus d'actualité, l'heure est aux tueurs et pas à des PDG qui

pourraient avoir encore quelques notions humaines et d'équilibre économique

du territoire !

 

Alors avec le feu vert de l'Elysée, allons-y gaiement !

Nomination d'un super tueur à Carrefour !

Et puis Pepy, autre tueur protégé malgré les accidents, parfois mortels, à répétition ! Pour Macron, le statut des cheminots coûte trop cher alors qu'il

doit se préoccuper de la retraite des paysans ! DOUBLE MENSONGE !

 

Pas grave, les empoisonneurs vont se mobiliser !

Le problème des paysans, c'est pas la retraite aujourd'hui, c'est d'être payés

à juste prix pour que leurs revenus puissent les faire vivre dignement !

Autre mensonge macronien, le régime de retraites des cheminots n'est pas

déficitaire !

 

Troisième mensonge, les petites lignes ne vont pas dépendre de l'Etat mais

des Régions, et donc elles vont soient être privatisées comme le souhaitent

les droites normandes, soient être gérées au minimum et donc modernisées

au compte goutte ! D'autant plus que la logique des Métropôles vont

accentuer les fractures entre zones rurales comme c'est déjà le cas pour

la santé, la poste et l'éducation ! Un article dans l'Huma Dimanche du 7 Mars

signé Pierre Henri LAB résume bien l'enjeu de la riposte syndicale et politique !

 

Et puis rappelons le : Macron, notre roitelet national, n'agit pas seul lui qui

veut devenir le champion toutes catégories du libéralisme européen = Le 14

Décembre 2016, la voie fut ouverte à la libération intégrale des chemins de

fer dans l'Union Européenne ! On connait le poids des lobbies auprès des députés de droite et sociaux démocrates. On sait le désastre en Angleterre d'une telle politique ! Mais les tueurs et les empoisonneurs sont là en bons soldats pour appliquer cette politique rétrograde !

 

L'Oligarchie mondiale a besoin de casseurs pour imposer leurs guerres

économiques qui se transforment dans certains pays par des carnages humains !

Ils ont besoin de symbole fort : ainsi Trum a son MAR-a-Lago et Macron

son Versailles !

 

Dans un livre concernant la France de Sarkozy, Michel PINCON et

Monique PINCON-CHARLOT " Le Président des Riches " , nos enquêteurs

nous incitent à faire connaissance avec l'oligarchie :

 

" chaque citoyen doit s'intéresser aux différentes composantes de l'oligarchie,

en commençant par celles dont le pouvoir s'exerce sur son lieu de résidence

et sur son travail.

S'informer sur les appartenances politiques des élus, être attentif aux

relations qu'ils entretiennent avec les entrepreneurs de travaux publics, les

promoteurs et les industriels.

Dresser un tableau des interconnexions entre ces personnages importants,

omniprésents dans la presse locale, qui, ensemble, ont un pouvoir dont on ne

peut prendre conscience qu'en additionnant leurs liens et leurs interrelations.

Construire les réseaux et les faire connaître. ...

... Cette vigilance vaut pour l'univers professionnel. Quelque soit sa place

dans la hiérarchie, tout salarié doit connaître, grâce aux syndicats de

l'entreprise ou par ses recherches personnelles, qui la dirige, à quel groupe

elle appartient, quels en sont les principaux actionnaires et qui siège dans

son Conseil d'Administration.

Ne pas ignorer les rémunérations des uns et des autres, les bénéfices de

l'entreprise, ses ramifications en France et dans le Monde doit aider à faire

valoir ses droits, et rendre plus prudente la direction se sachant observée. ...

 

Faire connaissance avec l'oligarchie économique, celle des casseurs, doit s'accompagner d'une lutte pour mettre fin à l'oligarchie politique. Et donc

en France à la fin de la cinquième République !

 

Les empoisonneurs voudraient nous faire croire qu'ils n'existent pas

d'alternative, que l'opposition de gauche est marginalisée puisque le PS

n'est pas encore remis de ses défaites électorales , et donc c'est le

matraquage systématique du courant des insoumis et pour les autres

c'est la censure ! Certes ce n'est pas nouveau, mais avec Macron comme Chef d'Orchestre, c'est la notion même de démocratie qui est remis en cause,

les vrais journalistes sont écartés, seuls les éditorialistes du

genre du ministre de l'info ministériel sur BFMTV Christophe BARBIER

sont admis, les lèches-cul du genre DELAHOUSSE ou LENGLET.

 

Pour conclure, redonnons la parole au couple PINCON :

" ... Affronter l'incivisme et la déraison cupide des oligarques ne résulte pas

d'un choix, mais d'une nécessité : il est impératif de les neutraliser.

Sinon, de nouvelles crises financières mondiales surviendront.

Au mieux, elles seront une fois de plus à la charge de la majorité des

Français, avec de nouveaux impôts, un gel des salaires, des retraites et

des dépenses publiques. Au pire, ce sera le chaos. Il est impératif et urgent

de casser le cycle infernal. ... ".

 

Sarkozy n'est plus. Macron est là. Les prévisions des PINCONS s'appliquent !

  

A nous de faire front, retraités, locataires, salariés, paysans, en s'appuyant sur

les forces qui veulent vraiment une rupture avec le capitalisme !

 

C'est l'enjeu des mois qui viennent.

Loin des éculubrations de l'avenir des enfants de Johnny, actes prémidités par

sa dernière compagne, derniers soubressauts du monde des riches habitant

sur des iles de milliardaires ! Sophie DAVANT, encore en recherche de revenus en faisant après les régimes amaigrissants de la pub pour La Poste, devrait s'intéresser à ce drame familial, elle pourrait alors sans doute glaner quelques écus pour ses pauvres revenus ! A bientôt !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 04/03/2018