LETTRE HEBDO DE RENE N° 94

 

 

PAYSANS, SALARIES,

TOUS POUR LE MIEUX VIVRE !

 

Sympa l'actualité en ce moment ! La face cachée de Johnny est partout

pour le grand délice de BFMTV ! Le fric, le fric, le fric ! Personnellement,

je pense que le coup étasunien était prémidité, il suffit de voir le type de

sourire carnassier de la famille de Laétitia, les Boudou !

 

Pendant ce temps là, les salariés et les paysans continuent de morfler !

 

Le conflit social à la SNCF est bien révélateur de cette situation de coupure

entre le monde rural et les grandes métropoles ! La disparition , voire la

privatisation des lignes ferrées touchent en premier les cantons mal

désservis par le fer !

 

Pour les grandes villes, les accidents, le remplacement des trains par des

cars lorsque une fois installés les voyageurs apprennent que leur train ne

partira pas, les propositions d'horaires qui obligent par passer par des

gares pour prendre des TGV augmentant le prix des billets, voilà la

gestion macroniste de Pepy !

 

Le regroupement d'écoles ou de collèges est aussi une aberration qui

ne tient pas compte du respect du rythme de l'enfant ! et cela risque

fort de concerner bientôt les maternelles !

 

Bientôt la trêve pour occuper un logement va se terminer ! Encore des

expulsions avec des gens dehors, en 2018 !

 

Lors de la cérémonie concernant le gendarme courageux, nous avions

bien les deux derniers présidents côte côte ! La vieille France ! Avec son

chef d'orchestre actuel le roitelet Macron !

 

A Caen, 18 ha de terres agricoles vont être sacrifiés pour implanter une

prison ! Tous les syndicats agricoles dénoncent ce gaspillage de terres

agricoles de qualité !

 

Dans son rapport d'orientation 2018, la Confédération Paysanne :

" l'alimentation de la population et les choix faits ne sont pas seulement

du ressort des paysans-nes. Les choix alimentaires, paysager, aménagement

du territoire ( national et international ), qualité de l'eau ne peuvent et

ne doivent être dissociés. ".

 

La Confédération paysanne met au centre de son projet l'Agriculture

Paysanne, une ambition qui place l'évolution globale de l'agriculture

pour aller vers une abolition générale des pesticides, tout en alliant

un engagement social très présent, très fort.

 

Pour la PAAC ( Politique Agricole et Alimentaire Commune ), la

Confédération paysanne affirme qu'avant d'être un budget , elle

doit être un projet ! Les urgences sont nombreuses, dit-elle,

réchauffement climatique, alimentation de qualité pour toutes et

tous et également bien sûr une rémunération correcte des paysans-nes.

 

L'agriculture paysanne permet à un maximum de paysans de

vivre décemment de leur métier en produisant sur une exploitation

de taille humaine une alimentation saine, relocalisée et de qualité,

sans remettre en cause les ressouces naturelles de demain.

 

Il est , dit la confédération, inacceptable que l'Etat se désengage du

financement des mesures de développement de l'agriculture

biologique en confiant ce financement aux transformateurs et

distributeurs, abandonnant la politique aux lois du marché.

 

Dans l'Huma Dimanche du 29 Mars , Gérard LE PUIL affirme :

" La pénurie relative de céréales en 2007/2008 fut un drame atroce pour

les consommateurs pauvres des pays pauvres déficitaires en blé et en

riz. Mais ce fut une aubaine pour les spéculateurs du monde entier.

Ils trouvent qu'une telle situation tarde à se renouveler. Elle tarde

parceque la nature s'est montrée plus généreuse qu'attendu, tandis que

les décideurs politiques du monde entier sont restés inertes au lieu

de mettre en place des stocks céréaliers de sécurité ... il suffit de

renouveler le stock après chaque récolte pour avoir toujours des

denrées de qualité à disposition ... les dirigeants politiques ... nous

préparent un monde de plus en plus instable avec de possibles

émeutes de la faim et des migrations forcées pour fuir la misère. ...".

 

" Il faut savoir quelle société on veut demain " dit Bernard DEVERT,

fondateur d'Habitat et Humanisme. " J'étais promoteur immobilier

et je venais de reloger une personne âgée dans un immeuble décent

mais loin du quartier où elle avait ses habitudes. Elle a fait une

tentative de suicide ... " !

 

 

 

 

 

 

Or la politique actuelle du macronisme, c'est le non respect des

gens et surtout des plus démunis ou des personnes âgées ! Nous le

voyons à la Poste, nous le voyons à l'Hôpital, nous avons vu le taux

de suicide à l'ex-France Télécom, la destruction des services

publics est une insulte à ceux d'en bas, à ceux qui ne prennent pas

le train !

 

Le but des différents gouvernements européens sous la tutelle de

Bruxelles est une concurrence effrennée du marché, celle qui licencie,

qui met à la paille des milliers de salariés tous les ans ! Junker est

le héros de tous les destructeurs de la vie humaine !

 

Dans le monde paysan, le constat est l'importation sauvage

d'aliments qui sont produits de façon scandaleuse dans des

pays qui eux-mêmes briment leur population rurale !

 

La France a importé 3,9 millions de tonnes de produits à base de graines

de soja en 2016, principalement à destination des animaux d’élevage.

Une majeure partie de ce soja est produit en Amérique latine, à la suite de déplacements forcés de populations autochtones vivant de la forêt,

de pollutions et destructions massives de terres, sans parler des effets dévastateurs sur la santé publique de l’utilisation à outrance de pesticides (augmentation des malformations congénitales, des cancers et des

maladies respiratoires). Avant de se retrouver, en bout de chaîne, dans les

paniers des consommateurs français.

 

 

Tout cela doit cesser ! Les conflits sociaux ne peuvent faire abstraction

de la nécessité de projets alternatifs ! Une grève reconductible demande

une perspective de débouché politique ! On l'a bien vu en 1995 !

Il est urgent qu'un pôle radical ( insoumis, npa, une grande partie des

communistes, des hamonistes et verts ) se forme avec pour but

l'élaboration d'une alternative sociale, écologique, de paix et de rapports

de coopération et non de domination !

 

Pour cela, il faut aussi que les responsables nationaux des insoumis

entendent le désir des groupes locaux autonomes d'une meilleure

démocratie. Prenons un exemple, les finances ! Nous savons que les

femmes en France ont du attendre longtemps pour avoir le droit d'une

autonomie financière, d'une indépendance économique. Nous

espérons que donc une clarification se fera sur la gestion des

finances pour le bon fonctionnement des groupes locaux !

 

 

Retenons pour finir la force de ces mots de la mère d'Arnaud Beltrame,

incroyable de pudeur et de dignité, qui, à la question « comment rendre

hommage à son fils? », répond : « En étant davantage citoyen, faire le bien

autour de soi, ne pas avoir peur, continuer de vivre, apprécier la vie, aimer

la vie, s'émerveiller devant une fleur qui s'ouvre, devant la mer, la montagne ».

 

C'est bien l'avenir que les vraies forces de gauche doivent mettre

en avant dans l'unité !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 30.03.2018