LETTRE HEBDO DE RENE N° 106

 

 

DES LOIS POUR TOUTE MALTRAITANCE !

 

 

Il y a des situations intolérables qui suscitent de

l'indignation, et puis le temps passant, nous oublions.

 

Cela concerne des brutalités, voire des meurtres,

qui pour des raisons d'Etat ou de puissance patronale,

restent impunis. Cela doit s'arrêter.

 

Ainsi, Filoche dans l'Huma Dimanche, décrit comment

vivent des employés dans leur entreprise :

" voilà, ils font dix heures par jour sans pause, dans une

chaîne nationale de ventes de meubles. Les CDD ne sont pas

écrits, même au bout de deux mois. La Chef du personnel

hurle sur les vendeurs au moindre prétexte. Un salarié

malade a du mal à obtenir le " droit " d'aller aux toilettes.

Ils sont dix, alors pas de délégués. ".

 

Plus loin Filoche témoigne du comportement patronal

pour faire face à la réclamation d'un salarié sur l'obligation

des pauses : "il convoque tous les salariés ensemble dans

son bureau, et leur tend un papier à signer selon lequel ils

affirment avoir effectivement eu droit à toutes leurs pauses

toute l'année écoulée. Pris de peur, les jeunes signent. ...".

 

Ce comportement patronal, nous pouvons en multiplier

par mille ! Pourquoi ? Car sans délégués, l'Entreprise

est entièrement aux mains du Patron ! Et certaines et

certains nient encore le lien de subordination !!!

 

Et bien cela doit être puni, en premier lieu par l'interdiction

de gérer toute entreprise !

 

Dans une chronique économique, Pierre IVORRA témoigne

" chez ce grand fabricant multinational de peinture, des cadres

m'ont avoué maquiller leurs feuilles de temps et dissimuler ainsi

tout le surtravail effectué afin de remplir leurs objectifs."

 

Et encore : " Dans ce réseau national de dépannage automobile,

les ouvriers et techniciens sont priés de travailler à la demande,

y compris la nuit et le week-end sans que soient respectés leurs

droits à des repos compensateurs.".

 

Est-il normal qu'en 2018 nous soyons encore à une situation

où domine la peur du patron, où on broie l'être humain

jusqu'à quelques fois le suicide !

 

Il est urgent d'obliger dans chaque entreprise de mettre en

place des CHARTES DE BONNE CONDUITE. Des règles

de vie qui existent déjà dans les ètablissements scolaires.

Charte qui serait négociée régulièrement entre tous les

salariés et les responsables des entreprises !

 

Un autre domaine aussi aurait besoin de chartes de bonne

conduite : c'est la fonction de gardiens de la paix, de forces

de l'ordre.

 

L'affaire AMADA : trois policiers étouffent un jeune beur

dans une arrestation musclée. Ont-ils voulu la mort du

jeune homme. Certainement pas, mais c'est bien le reflex de

haine collective qui a produit ce drame.

 

Et bien cela doit être puni, en premier lieu par l'interdiction

d'exercer ce métier ! Le racisme sème la mort, d'autant plus

quand la fonction peut et doit protéger des actes violents.

 

L'affaire BOULIN ! Un scandale d'Etat qui dure depuis

longtemps, comme l'affaire AUDIN !

 

Tout individu qui a suivi l'affaire Boulin est persuadé que ce

ministre a été tué. Et que ce meurtre impliquait des responsables

au plus haut de l'Etat.

 

Mais voilà, silence dans les rangs ! Et pourtant c'est grave !

Quelque soit le président, tous sont devenus des complices

de crimes. Prenons l'exemple des empoisonnements, des

enlèvements, des règlements de compte par guerre interposée !!!

 

Sur le plan économique, pour asseoir leur domination sur le

Monde, nos dirigeants ont des G7 ou G8 selon qu'ils punissent

ou pas certains d'entre eux !

 

 

Or comme le répète Mélenchon, il y a une organisation qui

existe, c'est l'ONU. Certains(nes) mettent en doute son efficacité.

Certes, ils ont à moitié raison, mais aussi à moitié tort !

 

Mais c'est une structure permanente qui oblige tous les pays

à collaborer. Comme l'UNESCO.

 

L'ONU est la seule organisation à suivre les guerres.

L'OTAN est une organisation, qui comme d'autres, provoque

les guerres.

Les migrants sont les premières victimes des guerres et de la

gigantesque foire de poignes des multinationales.

Or qui met des frontières pour interdire l'accès à la vie des

migrants; ceux qui les aident devraient être décorés, et bien

au contraire, ils sont pourchassés par la police et jugés !

Les mêmes qui font ça, quelque soit la religion, prétendent

dans des lieux de culte que les hommes sont tous frères !

 

Nous voyons que le tribunal pénal international est limité

à rendre de la justice en fonction de ce que l'on appelle

" le réalisme politique " !

 

Et bien la Maltraitance n'a pas de frontières !

C'est donc aux citoyens(nes) du monde entier de se prononcer

pour la Liberté de pensée, pour le droit d'être CITOYEN dans

le monde économique, pour le droit de DESTITUER des

Chefs de Gouvernement par l'ONU en cas de maltraitance

des peuples. Faut pas rêver ? Tout est question d'y croire !

Autrement, nous serions encore dans le temps des seigneurs

et des serfs ! L'actualité, c'est d'en finir avec les saigneurs !

 

René LE BRIS - Canal blog - 24/06/2018