LETTRE HEBDO DE RENE N° 113

 

 

Europe des peuples solidaires

ou Europe des Multinationales ?

 

 

Il y a quelques dizaines d'année, le journal " France Soir "

avait fait une campagne politique sur le thème : " gardez

le sourire " !

 

Cette fois, c'est l'Express qui veut nous convaincre, graphiques

à l'appui, que le monde vit mieux depuis quelques dizaines

d'années ! Alors les plaignants, les contestataires, les oppositions

aux réformes libérales, rentrez chez vous !!!

 

Mélenchon et les Insoumis sont bien sûr d'un autre avis; et ils

ciblent l'ennemi principal : LE CAPITALISME !

 

C'est dans ce contexte que se profilent les futures enjeux

électoraux: l'Europe.

 

Du temps de Lénine, le mouvement ouvrier international avait

opté pour le mot d'ordre : " pour les Etats Unis Socialistes d'Europe ".

 

Mais dans les résolutions, il y avait une notion importante : chaque

Etat pouvait quitter l'Union sans problèmes !

 

De la même manière, et notamment en Union Soviétique qui était

une mosaïque de peuples différents, la reconnaissance des langues

différentes faisait partie du respect de cultures différentes !

 

Le roitelet de la fin de la cinquième République voudrait faire deux

camps : les européens convaincus et les nationalistes.

 

Dans un camp, les macronistes, bayroutistes et socialistes libéraux.

Dans l'autre camp, la gauche radicale avec notamment les insoumis

et certains communistes mélangés avec les formations d'extrème droite.

 

Cette caricature du débat devant être relayée par les médias aux ordres !

 

Il est vrai que la division actuelle avec les égos comme Hamon ou différentes

personnalités des Verts favorise la stratégie macroniste !

 

Pour certains, il faudrait surtout s'appuyer sur des expériences locales

pour montrer des alternatives possibles. Erreur grossière car dans un

monde capitaliste mondialisé, avec des menaces de guerre entre les

différents impérialisme, Etats-Unis, Chine plus les pays ex colonisateurs

comme l'Angleterre, la France et de plus en plus le poids de l'Allemagne,

il s'agit AUSSI et SURTOUT d'offrir des perspectives alternatives

au moins au niveau de l'Europe !

 

La première tâche pour les gauches radicales européennes, c'est de

montrer le rôle néfaste pour les peuples des conséquences dramatiques

des politiques d'austérité relayées par les bourgeoisies européennes

qui n'ont plus d'autorité politique autant dans les territoires nationaux

que dans les zones d'influences des ex-colonies !

 

D'où l'importance de favoriser au maximum sur le plan social des luttes

convergentes comme l'ont démontré les grèves dans le secteur aérien mais

malheusement ce qui n'a pas été le cas dans le secteur ferroviaire !

 

De même, l'importance aussi de réunir des luttes écologistes par des

campagnes politiques communes !

 

Une autre tâche importante, c'est de mettre le doigt de LA DEMOCRATIE !

Au moment surtout où l'avenir de la planète est en jeu !!!

 

Enfin, LA PAIX doit devenir un axe très important d'une campagne

européenne avec pour cible la dissolution de l'OTAN.

 

C'est répondre aux relents fascistes et racistes sur la venue des migrants,

c'est aussi mettre le doigt sur le gâchis financier du surarmement en

cours par des centaines de milliers de dollards détournées de toute

politique de développement !

 

Un petit exemple concret est la proposition de notre camarade Claude

SIMON dans La Colombe d'Aoùt 2018 :

" ... je propose à la Ministre des Armées de verser à sa collègue de la

Culture les 4 milliards d'Euros annuels dépensés pour notre arme

nucléaire. Elle pourrait les redistribuer à toutes ces petites communes

sans le sou qui aimeraient tant redonner vie à leur antique lavoir

municipal, refaire la toiture poreuse de leur halle moyenâgeuse ou

rajeunir les murs lépreux du vieux manoir que le châtelain ruiné a laissé

en héritage empoisonné au maire de sa bourgade ... il restera à la

Ministre des Armées le loisir d'organiser un loto pour récupérer ses sous ...".

 

Imaginons l'ouverture dans tous les pays européens de cahiers

d'expression populaire sur les thèmes évoqués et qui pourraient faire l'objet

d'une conférence européenne de doléances et qui demanderaient aux futures

candidats(tes) leurs engagements sur les opinions majoritaires exprimées !

 

A l'heure de l'informatique, cela devrait être possible !

 

René LE BRIS - Canal Blog - 02/09/2018