LETTRE HEBDO DE RENE N° 117

 

UNISSONS NOS FORCES AU-DELA

DES MOBILISATIONS SOCIETALES DISPERSEES !

 

J'ai bien aimé un article de l'OBS " je ne suis pas un gourou "

du 27/09, relatant un livre de Yuval Noah Harari " 21 leçons

pour le 21ème siècle " !

 

En voici quelques extraits :

 

" ... pour la première fois dans l'histoire, la famine fait moins

de victimes que l'obésité, les épidémies que la vieillesse, la violence

que les accidents de voiture. C' est formidable.

 

Néanmoins, des milliards de gens souffrent encore de la faim,

de la maladie, de la guerre et de la criminalité.

La discrimination raciale et sexuelle est omniprésente.

Des minorités sont persécutées.

Le sort des espèces sauvages et des animaux d'élevage se dégrade.

C'est terrible.

 

Lorsqu'on regarde vers le futur, on voit se profiler trois problèmes

majeurs qui menacent la survie de l'humain :

la guerre nucléaire,

le changement climatique

et le bouleversement technologique.

 

Même si nous parvenons à éviter les deux premiers, l'intelligence

artificielle et la bio-ingéniérie ont vocation à transformer

profondément le marché du travail, l'ordre mondial et même

nos corps et nos esprits.

 

... pour survivre et prospérer, nous avons besoin de beaucoup

de sages; pour aller au désastre, il suffit de quelques imbéciles.

 

... tous les humains appartiennent désormais au même système

politique, économique et scientifique; tout le monde partage les

mêmes conceptions fondamentales de la poliitique, de l'économie

et de la nature.

 

Nous vivons tous dans des Etats-nations, le dollar est notre monnaie

d'échange, nous prenons tous les mêmes médicaments;

 

Sur l'immigration :

 

... par ailleurs, bien que les citoyens ont le droit de s'opposer

à l'immigration, il leur faut prendre conscience qu'ils ont des

obligations envers les étrangers.

 

A l'heure de la mondialisation, nos vies sont inextricablement

liées à celles d'autres individus à l'autre bout du monde.

 

Ce sont eux qui cultivent les aliments que nous mangeons,

les vêtements que nous portons, ce sont eux qui risquent leur

vie dans une guerre menée pour le prix du pétrole que nous

consommons, eux encore qui risquent de pâtir de notre laxisme

en matière de protection de l'environnement.

 

Nous ne pouvons ignorer nos responsabilités envers eux sous

prétexte qu'ils sont loin.

 

Là où cela se corse, c'est sur les stratégies de combat :

 

... s'agissant du libéralisme, je suis confronté à un grave dilemme.

 

Je suis en effet convaincu que le récit libéral est biaisé, qu'il ne dit

pas la vérité à propos de l'humanité et que, pour survivre et prospérer

au 21éme siècle, il nous faudrait aller au-delà.

 

... en même temps, le libéralisme reste notre meilleure option pour

le fonctionnement de l'ordre mondial. ...

 

Voilà qui va plaire à Joffrin, lui qui se désole qu'il n'y ait plus

de courant de gauche au PS, que sa couverture de " gauche "

disparaît !

 

Mais la conclusion de Harari, nous en connaissons la philosophie

en France : c'est la politique du moindre mal !

 

C'est ainsi que s'est installée dans notre paysage politique la

stratégie de l'Union, en commençant par le programme commun.

 

Si 1981 a suscité beaucoup d'espoir , la suite après 1983, fut

l'époque des désillusions successives !

 

Alors beaucoup ont rêvé d'une option écologiste avec les Verts !

 

Paf, là encore le carriérisme et la résistance des forces de l'argent

ont mis cette option à mal !

LE POINT COMMUN DE TOUT CELA : le fait de nier

que la société est traversée par des classes antagoniques,

que la lutte des classes est une réalité quotidienne et que

pour s'en sortir, il faut revenir à des solutions basiques :

 

* appropriation sociale et décentralisée des moyens d'échange

et de production,

* planification démocratique et prise en main par les citoyens-nes

de décisions les concernant,

* auxquelles il faut ajouter aujourd'hui d'imposer des choix

écologiques dans le fonctionnement de la société, loin des bigs

data et autres intelligences artificielles qui échapent à l'humain

d'abord et aux biens communs que seuls les services publics

peuvent garantir !

 

Est-il difficile de concevoir une réelle unité de vue sur ces

solutions basiques ?

 

Va-t-on enfin dépasser les frontières des partis ou mouvement

sur ces objectifs prioritaires ?

 

Le importantes mobilisations sociales et sur le climat prouvent

que des potentiels existent pour renverser le rapport de forces !

 

C'est ainsi que nous pourrons combattre avec efficacité les

charlatans macronistes ou les vieilles recettes hollandaises,

faire reculer sensiblement les forces de la bêtise humaine de

l'extrème droite.

 

Les insoumis ont un rôle important à jouer pour être les

défenseurs de cette union indispensable.

 

Cela passe par un réel fonctionnement démocratique en

interne mais aussi une volonté de faire face au pilonage

presque quotidien des anti-Mélenchon, cible privilégiée

des éternels points virgule de la politique !

 

Les élections européennes peuvent être un moment fort

pour faire surgir cette nécessité vitale !

 

Pour le bien être de l'humanité !

 

 

René LE BRIS - Canal blog - 14/10/2018